Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Shoah

Vote unanime de l’ONU en faveur d’un Jour International pour les victimes de la Shoah
02/11/2005

"C’est l’ambassadeur israélien à l’ONU, Dan Gillerman, qui a présenté la proposition depuis la tribune officielle, devenant ainsi le premier diplomate israélien à soumettre une résoluton à l’assemblée plénière des Nations unies..."
01/11/05
 
Sur le site de Arouts7 en français
 
[Cliché ajouté par la Rédaction d’upjf.org.]
 
 
L’assemblée générale de l’ONU a adopté unanimement la proposition visant à adopter le 27 janvier comme Jour international de commémoration des victimes de la Shoah. Le budget alloué pour les deux premières années de commémoration s’élève à 350 000 dollars.

Saluant la décision des Nations unies, le ministre des Affaires étrangères israélien, Sylvan Shalom, a déclaré qu’il s’agissait là d’une décision historique. «C’est la première fois, depuis la création de l’Etat, que l’assemblée de l’ONU adopte une décision émanant d’une proposition déposée par Israël», a-t-il tenu à souligner. «Il s’agit d’un pas significatif, à la fois pour le combat contre l’antisémitisme et en faveur de la commémoration de la Shoah, mais aussi pour l’amélioration du statut international d’Israël», a déclaré le ministre.

C’est l’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Dan Gillerman, qui a présenté la proposition depuis la tribune officielle, devenant ainsi le premier diplomate israélien à soumettre à l’assemblée plénière des Nations unies une résolution. Gillerman, lui même issu d’une famille victime de la Shoah, avait déclaré avant le vote qu’il était nécessaire d’adopter «un mécanisme qui assurerait que les générations à venir n’oublient jamais la Shoah et ses enseignements.»
 
L’adoption de cette résolution vient à point nommé, quelques jours seulement après les déclarations du dirigeant iranien appelant à "rayer Israël de la carte". Après l’adoption de la proposition, Dan Gillerman a remercié les pays ayant pris part au vote et a béni, en hébreu, cet instant inédit.

L’ambassadeur d’Egypte auprès de l’ONU s’est néanmoins empressé, après le vote, d’émettre des réserves, déclarant que «personne n’avait le monopole de la souffrance» et demandant à ce que la résolution couvre tous les cas de meurtre d’«un peuple à l’encontre d’un autre peuple.» Les représentants de la Malaisie et de l’Indonésie ont également tenu des propos similaires, tels que : «la Shoah n’est pas la seule tragédie humaine».

Le ministre adjoint aux Affaires sociales et de la diaspora, le député rav Michaël Melkior, a déclaré, pour sa part : «cette importante décision de l’ONU vient avec un très grand retard, mais mieux vaut tard que jamais», il a également souligné que «le test de cette décision sera sa mise en œuvre, en particulier dans les systèmes éducatifs du monde entier et dans les pays où l’antisémitisme prolifère.»

Enfin, le musée de Yad Vashem a salué la décision de l’ONU, qu’il considère comme une retombée de l’acte de présence, lors de l’inauguration du nouveau musée de la Shoah, du secrétaire général de l’ONU, accompagné de dizaines de chefs d’Etats du monde entier. AY
 
© Arouts7 en français
 
Mis en ligne le 02 novembre 2005, par M. Macina, sur le site upjf.org