Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Jérusalem

Rapport de l’Unesco: Israël n’endommage pas le patrimoine de la vieille ville de Jérusalem
23/03/2007

jeudi 15 mars 2007

Agence NEWS Press

Communiqué de presse

 

Sur le site de Yahoo Actualité

 

Par suite de leffondrement de la principale rampe daccès du public au mont du Temple - lesplanade des mosquées pour les musulmans - dans la vieille ville de Jerusalem *, la municipalité de Jérusalem a entrepris des travaux et des fouilles afin de restaurer la rampe ou de construire une nouvelle passerelle.

Ces travaux avaient déclenché des critiques et des manifestations dans les territoires palestiniens et dans le monde arabe, Israël étant accusé de vouloir profaner lun des lieux saints de lislam [1].

Un rapport de lUNESCO sur la fouille controversée qui est effectuée par lAutorité Israélienne des Antiquités (IAA) a conclu que celle-ci nendommageait pas le site. Il préconise néanmoins la suspension des travaux, afin de permettre lintervention dune équipe internationale dexperts.

Le rapport devait être présenté au directeur général de lUNESCO, Koichiro Matsuura, mercredi 14 mars. Il a été rédigé par une équipe de quatre membres qui a visité le site du 27 février au 2 mars dernier. La mission de lUNESCO a constaté que les travaux, qui font lobjet "d’une supervision continue par des cyber-caméras", en direct sur internet, étaient effectués de façon transparente, "selon les normes professionnelles en la matière", et nendommageaient en aucune façon le patrimoine historique de la vieille ville.

Le rapport affirme aussi quIsraël aurait dû consulter toutes les parties concernées avant de commencer les opérations de fouille, faisant référence à lUNESCO et au Waqf - lorganisme musulman chargé de la gestion des lieux saints - ainsi quau gouvernement jordanien. Pour lavenir, lUNESCO recommande une coopération avec le Royaume Hachémite qui a signé en 1994 un traité de paix avec lEtat dIsraël, et elle demande à toutes les parties de sentendre pour la suite des opérations.

 

* près de la porte dite "des Maghrébins".

 

Avec le Jérusalem Post, édition Française

 

[Texte aimablement signalé par Yigal Palmor.]

 

-------------------

 

Note de la Rédaction d’upjf.org

 

[1] Voir, entre autres, l’article de Nadav Shragai, "Fouilles, mensonges et rampe d’accès à l’esplanade du Temple".

 

 

Mis en ligne le 23 mars 2007, par M. Macina, sur le site upjf.org