Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (diabolisation d')

Drame de la plage de Gaza: Hebdo du Médiateur de France 2, H. Chemla
19/06/2006

Hector Chemla, qui, entre autres téléspectateurs a écrit au Médiateur de France 2, n’a pas travaillé en vain. En effet, l’Hebdo du Médiateur de ce 17 juin était consacré à la couverture de cette affaire par France 2. H. Chemla nous en résume l’essentiel, ci-après. (Menahem Macina).
Lien direct à la vidéo de l’émission.
Lien à la transcrition intégrale et aux commentaires de cette confrontation.
 
 
-------Message original-------
 
De : Hector Chemla
Date : Saturday, June 17, 2006 20:53:11
A : Hector
Sujet : 2ème lettre au Mediateur de France 2
 
 
"L’hebdo du mediateur" du médiateur presque entierement consacré aux différents reportages diffusés a partir du 9 juin 2006 : "Décès des 7 membres  d’une famille palestinienne sur la plage de Gaza" .
 
Ci-après, ma réaction à cette émission dans l’email que j’ai envoyé au Mediateur de France 2.
 
 
Monsieur le Médiateur,
 
Je voudrais vous faire part de mes réactions à la suite de la diffusion de votre émission «l’Hebdo du Médiateur », du 17/06/2006.
 
Tout d’abord, je voudrais donner un grand coup de chapeau au Médiateur de France 2, Christian-Marie Monnot, qui, malgre le rôle difficile et inconfortable qu’il devait remplir, a fait honneur à sa  profession de journaliste. Vous avez été fidèle au rôle de Médiateur tel qu’il a été défini par votre chaîne :
 
« Le médiateur de l’information assure une relation privilégiée entre les téléspectateurs attentifs et les journalistes réceptifs. Il recueille quotidiennement vos observations, critiques et analyses qui nous permettent de mieux se [sic] connaître et de répondre à vos attentes. Elles sont transmises à la rédaction et à la direction de l’information et des magazines.
Le courrier alimente le contenu de l’émission hebdomadaire du médiateur. Il enrichit un débat, généralement animé mais constructif, entre la rédaction et les téléspectateurs. »
 
Je ne pourrais pas en dire autant des  ’journalistes’, Eric Monier et surtout Charles Enderlin, qui sont eux, bien loin de faire honneur à votre profession par leur infidélité flagrante à la charte du journaliste dont votre chaîne se fait le champion :
 
"Un journaliste digne de ce nom, prend la responsabilité de tous ses écrits, mêmes anonymes,
tient la calomnie, les accusations sans preuves, l’altération des documents, la déformation des faits, le mensonge pour les plus graves fautes professionnelles,
ne reconnaît que la juridiction de ses pairs, souveraine en matière d’honneur professionnel;
n’accepte que des missions compatibles avec la dignité professionnelle;
s’interdit d’évoquer un titre ou une qualité imaginaires, d’user de moyens déloyaux pour obtenir une information, ou surprendre la bonne foi de quiconque;
ne touche pas d’argent dans un service public ou une entreprise privée où sa qualité de journaliste, ses influences, ses relations seraient susceptibles d’être exploitées,
ne signe pas de son nom des articles de réclame commerciale ou financière,
ne commet aucun plagiat,
cite les confrères dont il reproduit un texte quelconque,
ne sollicite pas la place d’un confrère, ni ne provoque son renvoi en offrant de travailler à des conditions inférieures;
garde le secret professionnel,
n’use pas de liberté de la presse dans une intention intéressée,
revendique la liberté de publier honnêtement ses informations,
tient le scrupule et le souci de la justice pour des règles premières,
ne confond pas son rôle avec celui du policier.
 
Charte des devoirs du journaliste
Juillet 1918 – Révisée en 1939
 
Tout d’abord, Eric Monier (chef adjoint du service étranger) s’est empêtré lamentablement dans ses explications et tentatives de justification de ses reportages du samedi 10 juin et dimanche 11 juin 2006.
 
En revoyant ses reportages et ses réponses dans votre émission, on pourra se rendre compte de son incapacité de convaincre et du peu de professionnalisme de Monsieur Eric Monier.
Par exemple, en réponse a l’argumentation de  Monsieur Michel Cohen, son explication de son mot " bavure", accompagné de "vraisemblablement" : «Vous donnez la preuve de votre démarche. Vous choisissez de faire le tri dans le commentaire. Vous prenez ce qui vous intéresse et qui sert votre argument, vous rejetez le reste .... », etc. ; sa façon de présenter les choses et de se justifier en s’abritant derrière la position des "Américains eux-mêmes [qui] parlaient de bavure*, comme s’il était incapable de remplir par lui-même ses fonctions.
 
Quant à Charles Enderlin (Correspondant permanent de France 2 à Jérusalem), pour ceux qui n’étaient pas encore convaincus de sa mauvaise foi, de son cynisme et de son parti pris, ils pourront facilement l’être en voyant et écoutant ses lamentables interventions dans votre émission. Monsieur Charles Enderlin, à qui on peut peut-être concéder le titre de journaliste, "techniquement parlant",  est loin d’être ce journaliste tel qu’il cela a été défini dans la charte du journaliste . Toujours à la recherche du sensationnel (ne l’a-t-on pas surnommé « Scoopy » !), il s’est, lui aussi, empêtré dans ses explications et ses tentatives de justification, qui ont révélé le triste personnage qui a, une fois de plus, « mis bas le masque ».
 
A ces deux "journalistes" étaient opposés une téléspectatrice et un téléspectateur qui ont su leur faire face. La première, Emilie Dorra (23 ans) a réagi, comme vous l’avez souligné, avec beaucoup d’émotion et de justesse. Quant à Monsieur Michel Cohen, il a su, avec beaucoup de brio, balayer les tentatives d’explications et les arguments de ces deux "journalistes".
 
Les téléspectateurs jugeront par eux-mêmes, mais je suis certain qu’ils seront unanimes à louer votre rôle de médiateur et d’arbitre, digne d’un journaliste professionnel.
 
En vous remerciant de votre attention,
 
Cordial chalom.
 
Hector Chemla
 
Mis en ligne le 18 juin 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org