Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Jérusalem

La Custodie de Terre Sainte
01/01/1970



La Custodie de Terre Sainte

(Source : CIP 15 mars 2000)

 

En 1217, durantla tenue de leur chapitre général, les Franciscains décidèrent d’étendre leurtémoi­gnage de l’Évangile aux quatre coins de la terre. Il divisèrent alors lemonde connu en provinces. L’une d’elle, appelée Terre Sainte, englobait tout lesud-est méditerranéen, à partir de l’Egypte et de la Grèce. La Province deTerre Sainte était considérée la plus importante de toutes pour lesFranciscains, car le pays où Jésus était né en faisait partie, le pays où ilavait vécu, prêché la Bonne Nouvelle, où il était mort et ressuscité.

Dans le cadre del’ordre, saint François lui-même se rendit en Terre Sainte de 1219 à 1220. Lorsde leur chapitre général de 1265, les Franciscains décidèrent de limiter laprovince à Chypre, à la Syrie, au Liban et à la Palestine. Elle fut subdiviséeen secteurs appelés Custodies, correspondant au réseau des couvents. LaCustodie de Terre Sainte regroupait ceux de St. Jean-d’Acre, Antioche,Saïda/Sidon, Tripoli, Tyr, Jérusalem et Jaffa. Nombre de ces maisons ontdisparu depuis.

La premièreprésence franciscaine en Terre Sainte s’acheva en 1291, avec la chute de St.Jean-d’Acre, prise par les musulmans. Les frères se réfugièrent à Chypre, d’oùils reprirent plus tard le che­min de la Palestine. Dans une bulle du 9 août1328, Jean XXII concéda au Provincial de l’ordre l’autori­sation d’envoyer deuxreligieux l’an aux Lieux Saints. En 1333, par le biais du Frère Ruggero Garini,Robert d’Anjou, Roi de Naples, et son épouse la reine Sancie, négocièrent avecle Sultan d’Egypte l’achat du Cénacle et l’obtention du droit de célébrercertains rites au St. Sépulcre. Avec l’appui financier de la Reine, FrèreGuarini construisit un couvent près du Cénacle. Les souverains napolitainsobtinrent aussi des autorités musulmanes la propriété d’autres sanctuairesdestinés aux Franciscains, et des droits sur d’autres lieux, ce qui marqua leretour définitif de l’ordre en Terre Sainte. Par deux bulles, Clément VIapprouva en 1342 les fondations de Robert et Sancie, instituant le principe deconfier la province ecclésiastique de Terre Sainte à la Custodie franciscaine.

Les premiersstatuts franciscains pour la Terre Sainte remontent à 1377. On y établit qu’unmaxi­mum de 20 religieux sera en charge des Lieux Saints, c’est-à-dire duCénacle, du St. Sépulcre et de Bethléem. En 1517, la Custodie reçut duSaint-Siège la pleine autonomie, avec confirmation du statut de province dotéede privilèges et de droits particuliers. Depuis 1558, la Custodie de TerreSainte a pour siège le couvent du St-Sauveur à Jérusalem. Malgré lesdifficultés rencontrées entre le XVIe et le XIXe siècle,la Custodie fonctionna et se renforça, développant de nombreuses activitésreligieuses, sociales et culturelles. Les papes demandèrent aux fidèles de soutenirfinancièrement la Custodie, et Urbain VII déclara dans une bulle de 1623 qu’« il est du devoir de tout princecatholique, comme des papes, de protéger les Franciscains de TerreSainte ».

Alors que le terme Custodie de Terre Sainte se réfère à la province ecclésiastique, le Custode est le Provincial des religieux vivant dans tout le Moyen-Orient. Il a juridiction sur le territoire d’Israël, de la Palestine, de la Jordanie, du Liban, partiellement d’Egypte, de Chypre et de Rhodes. Vu l’importance de sa mission, le Custode est choisi par le Saint-Siège, après la consultation des religieux de la Custodie. L’actuel titulaire est le Frère Giovanni Battistelli, désigné en juin 1998. Le rôle du Custode de Terre Sainte comprend le soutien aux autres membres de la Custodie, la guide et la supervision spirituelle, la coordination et la diffusion des informations relatives à la Terre Sainte, de manière à entretenir chez les chrétiens l’amour de ce pays, en aidant et soutenant la présence chrétienne locale par le biais d’initiatives scolaires et paroissiales. Le Custode veille aussi sur le regroupement de fonds destinés à la Custodie de Terre Sainte. Ces derniers siècles, les Franciscains instituèrent des Commissaires de Terre Sainte, avec la double fonction de promouvoir les connaissances des religieux et leur oeuvre en Terre Sainte, et de réaliser des collectes destinées à soutenir leurs activités. Le Custode est l’une des autorités religieuses chrétiennes les plus importantes de Terre Sainte. Avec les Patriarches orthodoxe, arménien, il est responsable du bon fonctionnement du statu quo, accord fixé en 1862, qui règle l’utilisation des sanctuaires du St.Sépulcre et de Bethléem. (cip-imed-vis)