Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Jérusalem

Droits_catholiques_sur_Jerusalem
01/01/1970



Terre Sainte: Au cours du Synode diocesain des Eglises Catholiques de Terre Sainte, les catholiques défendent leurs droits légitimes. Ils ne renonceront pas à leurs droits sur Jérusalem



Bethléem, 17 février2000 (CIP)


"La ville de Jérusalem  a une importance unique, permanente, doctrinale, profondément enracinée dans notre réflexion d'arabes chrétiens et de Palestiniens": cette déclaration forte du Synode diocésain des Églises catholiques de Terre Sainte contraste avec les déclarations du gouvernement d'Israël qui, à maintes reprises, a exprimé sa volonté de maintenir sa souveraineté sans partage sur la ville de Jérusalem.

 

Dans sa déclaration finale, l'Assemblée des Ordinairescatholiques de Terre Sainte, qui a réuni 300 participants à Bethléem du 8 au 12février, insiste: "La question palestinienne et le problème de Jérusalem aoccupé une place de choix dans nos débats... Il n'est pour nous, ni possible,ni acceptable de renoncer à nos droits établis. Jérusalem est une cité saintepour trois religions et deux peuples, les Palestiniens et les Israéliens. Tousse sentent chez eux ici, dans leur ville et leurs lieux saints et tous veulenty vivre dans la dignité, la sécurité, la stabilité, la fraternité, lacoopération et la solidarité."

Les membres du Synode diocésain étayent leur déclaration surune conviction "doctrinale": "Cette Terre Sainte où le SeigneurJésus nous a demandé une présence fidèle, active et engagée, nous engage àrechercher la justice, la paix, la dignité humaine et les valeurs évangéliquesavec la coopération de tous les citoyens, qu'ils soient chrétiens, musulmans etjuifs. En ce sens, les chrétiens expriment leur ferme désir de demeurerprésents, de manière réelle et constante, sur leur terre et ses lieuxsaints."


L'Assemblée était composée des évêques catholiques latins, grecs catholiques, maronite, syrien catholique, arménien catholique et du Custode de Terre Sainte, ainsi que des prêtres, religieux et religieuses et représentants laïcs des différentes paroisses. Des délégués d'autres Églises chrétiennes avaient été invités, ainsi que des musulmans, des druzes et des juifs. Un représentant du Saint-Siège et de la Congrégation des Églises orientales étaient présents, ainsi que le nonce apostolique. (CIP-COM-APIC).

@

 

@