Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (diabolisation d')

"L’affiche rouge" de Mme Zémor, palestinolâtre et israélophobe, M. Macina
31/10/2007

31/10/07

Ceux qui ont un peu plus que mon âge se souviennent peut-être de l’ignoble affiche placardée à 15.000 exemplaires dans les rues de Paris, au début de l’année 1944.

 

Surnommée "l’affiche rouge", à cause de sa couleur et de sa motivation anti-communiste rabique, ce libelle de la propagande allemande visait à diffamer les héroïques résistants du groupe Manouchian, qui venaient d’être arrêtés.


Les 22 membres masculins furent fusillés, le 21 février 1944, au Mont Valérien. Quant à la seule femme du groupe, Olga Bancic, elle fut décapitée, à la hache, le 10 mai de la même année,  à Stuttgart, pour "respecter" la loi française interdisant de fusiller les femmes (1).

 

Le thème de la diffamation blasphématoire de ces héros, est résumé dans les mots qui figurent, en lettres de sang, au bas de l’Affiche Rouge:

La libération ! Par l’armée du crime

C’est, mutatis mutandis, la thématique de la profanation ignoble de l’affiche à l’effigie des 3 otages israéliens détenus depuis plus d’un an par des organisations terroristes arabes (libanaise et palestinienne), perpétrée, le 27 octobre, par la palestinolâtre et israélophobe présidente de l’association CAPJPO – Euro Palestine, Olivia Zémor. (Voir : "Paris: Une association israélophobe profane les portraits des 3 otages israéliens").

 

Comparez :

 

Avant 

 

Les parents des otages devant les portraits de leurs enfants.
Parc Itzhak Rabin (Paris 12ème), vendredi 19 octobre 2007 (Photo : Erez Lichtfeld)

 

Après

La même affiche barrée de slogans insultants, par les iconoclastes du CAPJPO. (Photo : Erez Lichtfeld)

 

Au vu du calicot barrant le visage des otages - "Armée d’occupation israélienne", certains diront peut-être que la comparaison avec "l’Affiche Rouge" est excessive. N’en croyez rien. Il n’est que d’écouter, ou de lire les accusations de sang proférées par Mme Zémor contre l’armée israélienne (2) pour se convaincre que la pomme zémorienne n’est pas tombée loin de l’arbre... Nous sommes ici dans la même veine. Pire encore: dans "l’Affiche rouge", au moins, on ne cherche pas à cacher les visages des victimes, alors qu’ici, après ce balafrage blasphématoire, les visages des otages sont presque entièrement masqués. Façon de dire : ne regardez pas ces hommes, coupables ou complices des atrocités commises par "l’armée d’occupation" israélienne, pensez plutôt au "martyre" du peuple palestinien, perpétré, chaque jour, depuis des décennies, par l’Etat israélien !

 

Que vous en semble ?

 

Cette turpitude ne crie-t-elle pas jusqu’au ciel ?

 

La justice ne doit-elle pas être saisie ?

 

Jusqu’à quand les journalistes continueront-ils de se taire ?

 

Mundo cane…

 


Menahem Macina

 

-----------------------

 

Notes

 

(1) D’après Wikipedia 

 

(2) Morceaux choisis : « Ce sont les hommes d’une armée qui commet des crimes de guerre, bombarde des populations civiles, et qui n’hésite pas à tirer sur des personnes sans défense... Ce sont les hommes d’une armée qui commet des crimes de guerre, bombarde des populations civiles, et qui n’hésite pas à tirer sur des personnes sans défense... otages palestiniens raflés, torturés, emprisonnés par Israël, parce qu’ils disent non à l’occupation de leur territoire... l’occupation israélienne qui dure depuis des décennies avec son cortège d’atrocités, d’expulsions et d’annexions... » Sans parler des slogans, psalmodiés par Mme Zémor et son piètre chœur de deux ou trois comparses : « ARMEE D’ISRAEL, ARMEE CRIMINELLE ! LIBEREZ LES PRISONNIERS PALESTINIENS ! NON NON NON ! A L’OCCUPATION ! HALTE AU MASSACRE DES PALESTINIENS ! »

 

-----------------------

 

© upjf.org

 

Mis en ligne le 31 octobre 2007, par M. Macina, sur le site upjf.org