Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Shoah

Dossiers de criminels de la IIe Guerre mondiale, recyclés, puis détruits, M. Tryc-Ostrowska
05/04/2008

18/03/08

 

Sur le site polonais du journal Rzeczpospolita

 

Article original (en polonais) : "Argentyna: zniszczone bezcenne dokumenty"

 


Traduction française du polonais :
Irena Elster

 

 

Les chercheurs se réjouissaient de l’ouverture des archives argentines, mais à la découverte du gâchis, les bras leur en tombent. Comme le signale le journal local Clarin, l’enquête interne dans les services d’immigration a révélé qu’en 1951, faute de place, des documents des années 1946-1948 ont été jetés. Sept ans plus tard, de la même manière, ont été détruits des documents de 1952. Et en 1970, le reste. 25 tonnes de papiers offerts à une association de sourds-muets qui les a vendus comme papier à recycler.

C’est par miracle qu’ont été sauvés les documents de bord attestant de l’arrivée sur le continent de quelques dizaines de nazis, il en est de même de la copie d’un document, signé par le président Juan Domingo Peron grâce à qui des milliers de Croates ont pu arriver dans les années 1946-1947. Les Croates franciscains affirmaient qu’il s’agissait de gens persécutés par le régime totalitaire communiste. Parmi eux se trouvait le chef du gouvernement pro-nazi, Ante Pavelic [criminel de guerre croate. [Voir article de Wikipedia. Note d’upjf.org].

Il ressort des cartes d’embarquement sauvées, que "l’Ange de la mort d’Auschwitz", Joseph Mengele [voir Wikipedia. Note d’upjf.org], est arrivé en Argentine, de Gênes, le 20 juin 1949, sur un bateau à vapeur, le « North King » ; il était soi-disant à la recherche d’un travail, sous le nom de Gregor Helmut.

Adolphe Eichmann, l’idéologue de l’extermination des Juifs, est arrivé avec un faux passeport italien, sous le nom de Riccardo Klement, le 14 juillet 1950, sur un bateau à vapeur, le « Giovanna C ». En 1960, le Mossad l’a enlevé de San Fernando vers Israël, où il a été jugé (1).

L’ex-capitaine SS, Erich Priebke, est arrivé en Argentine avec un passeport letton, sous le nom d’Otto Pappe, le 14 novembre 1948, par le bateau « San Giorgio ». Ce n’est qu’en 1996 qu’il est signalé à l’Italie et condamné à la perpétuité pour le massacre de Rome, en 1944 (2).

D’après la commission argentine de recherche sur l’activité des nazis en fuite, 180 criminels de guerre ont trouvé refuge en Argentine.

 

M. Tryc-Ostrowska

 

© Rzeczpospolita

 

-----------------------------

 

1. Jugé et condamné à mort (Note de la traductrice). Sur son procès, voir Wikipedia.

 

2. 335 civils italiens ont été conduits, le 24 mars 1944, aux fosses Ardéatines, à Rome, pour y être exécutés, sur l’ordre de Priebke, en représailles du bombardement d’une troupe de nazis par la Résistance italienne. (Note de la traductrice). [Voir "Massacre des Fosses Ardéatines", sur Wikipedia.

 

-----------------------------

 

Mis en ligne le 4 avril 2008, par M. Macina, sur le site upjf.org