Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme
Antisémitisme arabo-musulman

Le parlement irakien : ne plus envoyer des enfants se faire opérer en Israël, Jean-Marie Allafort
30/05/2008

On en rirait si ce n’était dramatique… pour les petits patients dont le cœur fonctionne mal. Mais quoi ? Des enfants arabes sauvés par des Juifs ! C’est intolérable ! Tout plutôt que reconnaître la moindre expertise, le moindre mérite, la moindre humanité même à ces "fils de singes et de porcs", "ces chiens impurs"… Tout, même la mort d’enfants arabes atteints de malformations cardiaques que ces fanatiques ne savent pas soigner. Tout plutôt qu’Israël et les Juifs. Le culte de la mort et la nihilisme, vous dis-je, voilà à quoi mènent une haine et une jalousie irrédentistes qui durent depuis un millénaire et demi… (Menahem Macina).

30/05/08

Mis en ligne le 26 mai 08 sur le site "Un écho d’Israël"

 

Près de 70 enfants irakiens ont été opérés du cœur, gratuitement [et sans publicité], en Israël, depuis la chute du régime de Saddam Hussein, à l’hôpital Wolfson de Holon, dans le cadre d’une aide humanitaire. C’est l’organisation israélienne « Sauvez le cœur d’un enfant » qui permet à des enfants du tiers-monde, gravement malades du cœur, de venir en Israël pour y subir une délicate intervention chirurgicale. Pour l’Irak, c’est une association locale qui entre en contact avec l’organisation israélienne et qui prend en charge l’enfant ainsi qu’un ou deux parents. On compte près de 70 enfants irakiens sur les 2000 opérés à l’hôpital Wolfson dans le cadre de cette opération lancée en 1995.

Des députés du parlement irakien ont appris que des enfants de leurs pays étaient soignés en Israël et ont décidé d’agir

« parce qu’Israël est un pays ennemi qui a conquis des terres arabes ».

L’un des députés, chef de file des chiites, Ahmed Sadawhi, a demandé au gouvernement irakien de mener une enquête sur ce sujet et de révéler au public comment des enfants irakiens se retrouvent en Israël.

« Il est interdit que cette affaire soit pardonnée »,

a déclaré le député chiite.

Le docteur Tsion Houri, l’un des fondateurs de l’association « Sauvez le cœur d’un enfant », et directeur du centre de soins intensifs pour enfants à l’hôpital Wolfson, a déclaré :

« La protestation du parlement irakien est liée au problème palestinien, mais les Palestiniens sont ceux qui profitent le plus des activités de notre association. »

Depuis sa création, elle a permis d’opérer près de 900 enfants palestiniens.

« Cette protestation est incompréhensible »

a conclu le docteur Houri.

[Hélas, le bon docteur se trompe, cette réaction est tout à fait dans la ligne de ce que j’ai décrit sommairement dans le chapeau de cet article. Qu’on pardonne ce mauvais calembour : pour ces fanatiques, Amour se prononce « A mort ! »


Jean-Marie Allafort

 

© Un écho d’Israël

 


Mis en ligne le 30 mai 2008, par M. Macina, sur le site upjf.org