Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme

Quand la haine s’empare du Web, Hugues Dorzée
29/06/2008

27 juin 2008

Sur le site du Soir en ligne - Rubrique : La vie du Net.

DISCRIMINATION / Trois mille plaintes en 2007 au Centre pour l’égalité des chances

LE RACISME sévit via les courriels en chaîne, les SMS et les forums en ligne. Plus de 330 plaintes déposées. Un phénomène inquiétant.

 


© Rodenbach - Le Soir

Un message raciste intitulé « Noël blanc » où l’on peut lire : « Félicitations ! En renvoyant ce SMS vous avez renvoyé un Marocain au Maroc ». Des courriels en chaîne et fallacieux où l’on démontre le caractère « barbare » de l’islam. Un appel au lynchage des homos sur le forum d’un site d’information généraliste.

La « cyberhaine » sévit outrageusement en Belgique. Et, comme le démontre le rapport d’activité 2007 du Centre pour l’égalité des chances (CECLR), présenté ce jeudi, le phénomène devient même « très préoccupant ». Avec une explosion du nombre de cas enregistrés : 140 en 2006, contre 330 l’an dernier (soit une hausse de 136 %).

Islamophobie, négation du génocide, haine de l’étranger, etc. Ces messages circulent vite et parfois massivement. Avec une double difficulté : identifier les auteurs, souvent anonymes, ou « dilués » dans la chaîne, et prouver le caractère explicite de « l’incitation à la haine » sur base de la nouvelle loi anti-discrimination (10 mai 2007). Les moyens d’actions ? « Sensibiliser les usagers, notamment les jeunes, au caractère haineux, voire illégal de ces discours, résume Edouard Delruelle, directeur francophone du CECLR. Travailler sur la formation et l’information des modérateurs de forum. Et puis réserver les actions judiciaires aux auteurs organisés ».

Pour lutter contre cette « cyberhaine », l’institution multipliera les collaborations avec Child Focus, la police fédérale et les points de contact à l’étranger (France, Hollande, Grande-Bretagne, etc.).

« C’est un travail de longue haleine, insiste Delruelle. Parce qu’il ne suffit pas de dénoncer le caractère choquant, inquiétant ou blessant d’un message raciste. Sur le plan pénal, c’est la motivation de l’auteur qui compte ; son intention de distiller la haine. Et cet auteur est souvent inconnu ».

A l’instar de ce fameux mail diffusé pendant 2 ans dans lequel il fut question d’un imam baptisé « Bouziane », polygame et père de 16 enfants, rémunéré 9.000 euros par mois… Tout est faux, mais le mal est fait : le cliché du musulman déviant et profiteur a secoué le web…

2 % d’actions en justice

Mais la hausse des discriminations ne concerne pas que le racisme sur internet. En 2007, le Centre pour l’égalité des chances a traité 2.917 dossiers, soit 77 % en plus qu’en 2006 (lire notre infographie ci-contre). Ceux-ci concernent l’ensemble des critères protégés (âge, sexe, handicap, orientation sexuelle…). Les victimes se sont manifestées par mail (57 %), par téléphone (21 %) ou directement au Centre (9 %).

Le suivi des dossiers ? Une information (70 % des cas), une conciliation/médiation (15 %), une réorientation (15 %) et une action en justice (2 %).

L’augmentation subite des plaintes ?

« La société est de plus en diverse, mais aussi de plus discriminante, constate Edouard Delruelle. Il y a une hausse évidente des inégalités et des injustices. Par ailleurs, le public est mieux informé et les acteurs (syndicats, employeurs, associations…) vont de l’avant ».

Autre explication : l’entrée en vigueur, en 2007, de la loi anti-discrimination, l’une des plus performantes en Europe.

www.diversite.be

 

Hugues Dorzée


© Le Soir


Mis en ligne le 29 juin 2008, par M. Macina, sur le site upjf.org