Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)

L’unité du pays, cible de l’adversaire, Pasteur G. Fruhinsholz
24/07/2008

23/07/08

L’unité du pays, cible de l’adversaire
Sur le site Shalom-Israël.Info

 

 « Libérez Shalit vivant ! ». C’est sur ce slogan qu’a démarré la Marche en faveur de la libération du soldat Guilad Shalit, du lieu de la Place de France à Jérusalem jusqu’à la place Agranat, près de la Cour de justice. Tandis que cette marche se faisait dans la capitale, un autre rassemblement avait lieu à Tel-Aviv.

Cette Marche a été initiée par des associations francophones israéliennes, Guilad étant franco-Israélien, et il était bon de voir les Francophones réunis pour cette cause.  Guilad Shalit est otage du Hamas depuis 2 ans dans des conditions de détention insupportables contraires aux Conventions de Genève. Le monde entier a pu voir dans le dernier échange de prisonniers, macabre pour Israël et ô combien joyeux pour le Liban, à quel point les détenus libanais avaient bénéficié d’un traitement plus qu’humain : Samir Kuntar, un dangereux criminel psychopathe ayant assassiné froidement un père devant sa fille et tuant ensuite l’enfant en lui écrasant la tête, est sorti fièrement de prison. Il pèse 90 kg, a pu passer des diplômes universitaires et s’est marié. L’incongruité de cet échange de prisonniers en bonne santé contre deux boîtes noires contenant les restes de cadavres des soldats, n’a eu d’échos que dans des journaux arabes de tendance sunnite, surpris par la différence de traitement de prisonniers. L’Occident et ses médias n’en ont pas fait grand cas, de même l’Eglise en général. Par peur de représailles ou par couardise ? En 1933, avant la Guerre, le monde s’est tu également…


Un nouvel attentat : la ligne 13…
Il fallait réagir pour faire revenir Guilad Shalit vivant, et c’est bien que les Francophones se soient réunis pour cela, même si les sensibilités de chacun face aux événements sont diverses.  Les esprits en Israël sont tendus à l’extrême d’autant plus avec le nouvel attentat d’hier à 14h, près de l’hôtel King David, qui risque de  rajouter un peu plus à la psychose. Il s’agit là encore d’un Arabe israélien, utilisant, comme lors de l’attentat du 2 juillet, un tracto-pelle. Grâce à la promptitude d’un réserviste qui tua le terroriste, il n’y eut pas de morts. Mais plus de 20 blessés sont à déplorer, dont un grièvement.

Le terroriste a pu renverser et écraser plusieurs voitures et moto. Il attendait le bus 13 pour tenter, comme il y a 15 jours, de le renverser et de l’écraser, mais n’y est pas parvenu. Il est curieux que le chiffre 13 semble intéresser les auteurs de ces actes criminels. Lors des attentats de bus durant l’Intifada, c’était surtout la ligne 18 qui était visée. 18 en hébreu indique « la vie » - ‘haï. Qu’est-ce que le « 13 »… ? En hébreu, c’est l’amour – ‘ahava, et l’unité – ‘ehad. Faut-il ici, dans ce morbide calcul en vue d’instaurer la terreur, discerner la volonté perverse de s’attaquer à ces valeurs fondamentales que sont l’amour et l’unité ?... C’est possible.


Une stratégie diabolique
La multiplication de ces actes criminels et terroristes a pour objectif d’instaurer la terreur, de faire mal, et de provoquer au sein de la société israélienne une panique et des fractures. Nous avons vu lors de la remise des derniers cercueils, la dignité de la famille, des proches et du pays tout entier, malgré l’horreur de la situation, surtout en contraste avec l’exubérance indécente des partisans du Hezbollah. Les gens en Israël étaient dans la douleur mais ils ont gardé leur sang-froid. Israël reste solide en tant que peuple, solidaire des siens et digne. C’est cela qui fait la force d’Israël : l’amour de la vie et l’unité du peuple.

Perdre ces valeurs ferait le jeu de l’ennemi qui veut briser cette retenue et la faire éclater en volonté de vengeance et de violence extrême. On sait combien les Nazis, ont tenté jusqu’au bout, dans l’ignominie de la Shoah, de pousser des Juifs à haïr d’autres Juifs. Ils ont échoué lamentablement dans leur perversité ! la création de l’Etat hébreu est la merveilleuse illustration de cet échec, quand le monde a vu les Juifs du monde entier, athées ou religieux, communistes ou nationalistes, recréer le nouvel Etat juif, repeupler les villes, faire fructifier le désert et devenir un Israël fort et respecté au sein des nations.


Israël, conscience de l’humanité !
Si nous aimons Israël, si D.ieu a porté son dévolu sur le peuple juif, c’est parce qu’Israël est la conscience et la lumière des nations ! C’est la Parole de D.ieu : « Tu es mon serviteur, Israël, en qui Je me glorifierai… JE t’établis pour être la lumière des nations… » - Esaïe 49.

C’est l’objectif d’Amalek de détruire Israël. Il n’a pas réussi par la force – c’est la dernière parasha de Balaam – mais a tenté de détruire Israël moralement. Il utilise la même tactique aujourd’hui. Les Arabes et les Islamistes désireux de faire disparaître le peuple juif ont jusqu’ici échoué. Depuis, c’est de l’intérieur qu’ils essaient. Le danger est très grand que la société israélienne n’éclate en morceaux, entre ceux qui temporisent ou cherchent des solutions si difficiles à trouver et ceux qui préconisent la violence.

Il est temps que les autorités religieuses redeviennent prophètes en Israël. L’unité du pays est en danger. Le peuple tout entier doit dépasser les clivages, en restant UN face à l’adversaire.  


« Droit devant l’Eternel »
Ein Brerah - Israël n’a pas le choix. Combien grande est la responsabilité d’être le peuple théophore, porteur de D.ieu, devant des ennemis assoiffés de sang, prêts à dévorer leur proie, et un Occident attentiste. Dans le Psaume 18, il est dit : « L’Eternel m’a (Israël) traité selon ma droiture, il m’a rendu selon la pureté de mes mains ». Voilà la stratégie de l’adversaire : il veut dérober la pureté des mains d’Israël et sa droiture. Une mère israélienne n’enverra jamais son fils se faire sauter pour tuer des innocents ; un soldat ne manifestera pas de cruauté envers ses ennemis et s’il en existe, il sera jugé comme dans toute nation démocratique digne de ce nom. Israël a comme sens yachar-el – « droit devant l’Eternel ». Tsahal, l’armée d’Israël, possède une éthique, ses soldats forment une élite exceptionnelle quoi qu’en disent les médias, et toutes les accusations mensongères ne tiendront pas devant l’Eternel qui sait son peuple intègre malgré son imperfection. De la même façon que Job était accusé, Israël est accusé, mais D.ieu a justifié Job et condamné ses « amis ».  

Israël, prie ton D.ieu, Il est ton Sauveur ! « Qui m’a délivré de mes ennemis ? – Toi, l’Eternel, qui  m’élèves au-dessus de mes adversaires, et me sauves de l’homme violent. C’est pourquoi je te louerai parmi les nations, ô Eternel ! Et je chanterai la gloire de Ton nom » - Psaume 18 :49.


 
PS : nous apprenons le décès brutal du Dr Armand Amselem, défenseur ardent d’Israël, toujours prêt à réagir contre la désinformation et à soutenir des associations caritatives, notamment Hazon Yeshaya. Armand Amselem était le Président du Bnei Brit de Tel Aviv. Les Obsèques auront lieu au Cimetière Ayarkon, shaar Guéoula, à Tel Aviv, le jeudi 24 juillet à 11 h. Nous sommes de tout cœur avec sa famille et particulièrement Evelyne son épouse. Que le Seigneur leur apporte paix et consolation.

© Shalom-Israël 

 

Mis en ligne le 23 juillet 2008, par M. Macina, sur le site upjf.org