Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

Du sauvetage d’Entebbe à la honte de Rosh Hanikra: l’accord «cadavres contre pourriture», M. Macin
17/07/2008

Comme on le sait, c’est aujourd’hui qu’ont été réceptionnés par Israël les restes des otages Ehud Goldwasser et Eldad Regev, en échange du terroriste meurtrier Samir Kuntar. Voici les réflexions que ce sombre événement m’a inspirées. (Menahem Macina).

16/07/08 

4 juillet 1976, en Israël : les ex-otages d’Entebbe, libérés par un commando de Tsahal, sortent de l’arrière d’un avion-cargo…

 

 

 

 

16 juillet 2008, à Rosh Hanikra : de l’arrière d’un véhicule de la Croix-Rouge, sont extraits les cercueils contenant les restes des deux soldats israéliens enlevés sur le sol national et détenus depuis deux ans par l’organisation terroriste Hezbollah…

 

 

 

Qui suis-je pour juger ? Le gouvernement d’Israël n’avait sans doute pas le choix… Mais quelle honte et quelle douleur, pour les familles d’abord, pour Israël ensuite, et pour tous les juifs du monde attachés à l’Etat qui est à la fois leur fierté et leur refuge…

Seule consolation, pour amère qu’elle soit, en cette tragique circonstance : les propos, dignes et forts, du Président Shimon Peres, à l’occasion de la grâce qu’il a dû accorder au monstrueux Samir Kuntar (http://tinyurl.com/5bhmbg), meurtrier d’un père et d’une enfant israéliens, pour qu’il soit libéré de prison et remis au Hezbollah, dans le cadre de l’échange "cadavres (juifs) contre pourriture (terroriste)", c’est-à-dire le retour des corps de Eldad Regev et Ehud Goldwasser (http://tinyurl.com/6psa8l).

Dans sa lettre, le Président Peres écrit :

« Je tiens à vous informer que j’ai reçu votre requête et usé des prérogatives de l’autorité qui m’est conférée d’accorder la grâce présidentielle, conformément à l’article 11b de la Loi fondamentale : Le Président de l’Etat (http://tinyurl.com/ywatb), relative à la personne en question, suite à la décision du Gouvernement, en date du 29 juin (http://tinyurl.com/5j5vy5), ratifiée ce jour (mardi) 15.7.08 (http://tinyurl.com/6k7k4p), concernant la libération des soldats de Tsahal détenus au Liban, Eldad Regev et Ehud Goldwasser.

J’ai pris cette difficile décision après m’être entretenu avec les familles Shahar, Keren et Haran, victimes de l’abominable meurtrier, Samir Kuntar.

Avec toute la nation, je ressens leur souffrance amère et insupportable.

Je tiens à insister sur ce qui va de soi, à savoir, que cette décision ne constitue absolument pas un acte de clémence envers le meurtrier pour ses crimes condamnables et abominables. Je ne les oublie ni ne les pardonne. »

 

 

   

Sur la photo, Dany Haran, qui sera tué, avec, à sa droite, sa fille Einat (z"l), 4 ans, dont le terroriste fracassera le crâne ; à sa gauche, son autre fille, Yael (z"l), 2 ans, morte étouffée dans le minuscule réduit où sa mère et une voisine s’étaient réfugiées. (Remember Danny, Einat, Yael & Smadar Haran).

 

Le monstre assassin (yimah shmo), libéré!

 

 


© upjf.org

 

Mis en ligne le 16 juillet 2008, par M. Macina, sur le site upjf.org