Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Judaïsme

Flashes d’espoir : Les rabbins pour les droits de l’homme, A. Brémond
03/08/2008

1er août 2008

Texte repris du site de "Un écho d’Israël"

Heureux ceux qui observent le droit, qui pratiquent la justice en tous temps. (Ps.106.3)

L’association des rabbins pour les droits de l’homme, (Rabbis for Human Rights, R.H.R), se veut être la voix rabbinique de la conscience en Israël. Une voix qui fait entendre aussi bien l’idéal sioniste que la tradition religieuse juive basée sur la Tora. RHR n’appartient à aucun parti politique.

Fondée en 1988, elle comprend actuellement une centaine de rabbins et d’étudiants des écoles rabbiniques. Tous sont citoyens israéliens et appartiennent aux divers courants religieux, réformés, orthodoxes, conservateurs. Certains d’entre eux ont des responsabilités nationales, d’autres sont responsables de communautés locales, d’autres sont enseignants. RHR collabore avec les nombreuses associations israéliennes oeuvrant pour la justice et pour la paix.

Son but est clair, son programme vaste et précis : être défenseur des pauvres, soutenir les droits des minorités, des laissés pour compte, en particulier dans la société palestinienne, s’insurger contre les mauvais traitements subis par les ouvriers étrangers, veiller à ce que tout malade puisse se procurer les médicaments nécessaires et être soigné décemment, aider les Juifs éthiopiens, combattre le trafic des femmes, etc. Des milliers de volontaires sont mobilisés pour mettre la main à la pâte et améliorer les conditions de vie dans ces divers secteurs.

RHR se réfère à la déclaration d’Indépendance de l’Etat d’Israël affirmant : « L’Etat d’Israël sera fondé sur les principes de liberté, de justice et de paix enseignés par les prophètes d’Israël. Il assurera une complète égalité des droits sociaux et politiques à tous ses citoyens, sans distinction de croyance, de race ou de sexe ; il garantira la pleine liberté de conscience, de culte, d’éducation et de culture. »

Elle estime que l’engagement sioniste du retour au pays est basé sur la notion de justice et d’égalité affirmée dans la Bible et la tradition juive. Etre juif, pour ces rabbins, c’est prendre la responsabilité de mettre en lumière les injustices de tous genres et de faire pression sur les autorités compétentes pour que cela change.

RHR base tout son combat humaniste sur les valeurs de la tradition juive et parle au nom des « sages » de la Tora, du Talmud et autres écrits. Il est important de former la société israélienne pour qu’elle connaisse ses sources. Comme le disait le rabbin Abraham Yoshoua Heschel : « Dans une société libre, peu sont coupables, mais tous sont responsables. »

Principes de foi

Justice

« La justice, la justice, tu la poursuivras afin que tu vives » (Dt 16.20 ). Comme rabbins, nous nous engageons à lutter pour la justice entre toutes les créatures de Dieu.

 Dieu et l’humanité

Nous affirmons dans nos prières que Dieu est maître de tout l’univers et que toute l’humanité a été créée à Son image ( Gn.1.22) et est appelée à participer au perfectionnement du monde. (Shabbat 10a.119b)

 Abraham, source de bénédiction pour tous les peuples

« Toutes les familles de la terre seront bénies à travers toi » (Gn12.2). « Je l’ai choisi afin qu’il ordonne à ses fils et à ses filles après lui de garder la voie de l’Eternel en pratiquant la justice et le droit » (Gn18.19). Etant descendants d’Abraham, nous avons à suivre son exemple : « compassion, générosité et sensibilité » (Yebamot 79b)

La sainteté de toute vie humaine

La Michna enseigne : « Adam a été créé seul pour vous enseigner que la destruction d’une seule personne est équivalente à la destruction du monde entier et que le maintien d’une seule vie est équivalent au maintien du monde entier » (Sanhédrin 4,5). Comme le dit Rabbi Akiva : « Bien aimés sont les êtres humains, car ils ont été créés à l’image de Dieu » (Pirké Avot 3,8). Nous attachons une grande importance à la dignité de l’homme et au devoir de protéger la vie des Juifs comme celle des non juifs.

Kiddoush HaShem : La sanctification du Nom de Dieu

La conduite exemplaire d’Israël sanctifie le nom de Dieu alors qu’une conduite honteuse profane son nom. « Hiloul HaShem » la profanation du Nom de Dieu, est un terme employé spécialement dans le cas où l’on vole un non juif.

La Tora

C’est à Hillel que nous devons ce raccourci de la Tora : « Ce qui est haïssable pour vous, ne le faites pas à votre semblable » (Shabbat 31a ). qui résume la conscience éthique juive. La Tora est précise à ce sujet : « Si un étranger vient séjourner avec vous dans votre pays, vous ne l’exploiterez pas. Vous traiterez l’étranger résident parmi vous comme un autochtone du milieu de vous. Tu l’aimeras comme toi-même, car vous avez été étrangers dans le pays d’Egypte. Je suis l’Eternel votre Dieu » (Lv 19. 33-34). Notre expérience historique de l’exil et de la délivrance doit nous sensibiliser aux souffrances des autres, de ceux qui vivent au milieu de nous.

Sainteté et éthique

Là encore la Tora nous donne une éthique des relations humaines : « Vous serez saints, car je suis saint, moi l’Eternel votre Dieu... Tu ne cueilleras pas non plus les grappes restées dans ta vigne, et tu ne ramasseras pas les grains qui en sont tombés. Tu abandonneras cela aux malheureux et à l’étranger... Vous ne commettrez pas de vol et vous n’userez ni tromperies ni faussetés chacun envers son compatriote... Tu n’opprimeras pas ton prochain et tu ne déroberas pas. Tu ne retiendras pas chez toi la paye d’un salarié jusqu’au lendemain... Tu ne te vengeras pas et tu ne garderas pas rancune envers le fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi -même. Je suis l’Eternel » (Lv 19. 2,10,11,13,18).

La paix

La déclaration de l’Indépendance se termine par un appel au bon voisinage : « Aux prises avec une brutale agression, nous invitons cependant les habitants arabes du pays à préserver les voies de la paix et à jouer leur rôle dans le développement de l’Etat sur la base d’une citoyenneté égale et complète... Nous tendons la main de l’amitié, de la paix et du bon voisinage à tous les Etats qui nous entourent et à leurs peuples... L’Etat d’Israël est prêt à contribuer au progrès de l’ensemble du Moyen Orient ».

« Qui est le plus grand héros ? Celui qui, de ses ennemis, fait des amis » (Avot de Rabbi Natan 23,1). Soutenus par notre foi, nous prions et oeuvrons pour la paix, celle annoncée par les prophètes d’Israël quand : « Une nation ne lèvera plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre » (Is 2.4), et quand « Le droit coulera comme de l’eau et la justice comme un torrent intarissable » (Am 5.24).

Sur le terrain

1. Problèmes économiques

Amos et tant d’autres prophètes se sont élevés contre les injustices sociales, le tort fait aux pauvres et aux « sans voix ». La tradition juive, héritière de ce message, pratique la « tsedaka » pour lutter contre la faim, la pauvreté, l’injustice, le chômage. RHR agit également auprès des hautes instances de l’Etat pour améliorer la situation et protéger les droits des chômeurs, droits qui ont été contestés en 2002 par le plan Wisconsin réduisant les allocations pour encourager les sans travail à travailler ! RHR a créé un centre d’information pour la réinsertion dans le monde du travail et pour défendre les droits des exploités, des familles monoparentales, des personnes âgées et des handicapés dont l’allocation venait d’être réduite.

Arabes israéliens et Bédouins du Néguev

Veiller à ce que tous les citoyens israéliens aient les mêmes droits et avantages sociaux, qu’ils soient juifs ou arabes. Avec d’autres organisations, RHR œuvre à tous les niveaux pour que les Bédouins puissent continuer à habiter sur la terre de leurs ancêtres, qu’ils puissent donner à leurs enfants la même éducation et bénéficier des mêmes services de santé et d’infrastructure, eau et électricité, que les autres citoyens. Exemple : Empêcher l’expulsion des Bédouins de Jahalin obligés de déménager au sommet d’une colline nue.

Ouvriers étrangers

Garantir la santé et l’éducation dans les familles d’ouvriers étrangers et veiller à limiter les abus des employeurs ou des sociétés intérimaires les exploitant parfois ou les engageant sans les déclarer.

Les droits des femmes

Améliorer la condition de travail des femmes dont le salaire est souvent plus bas que celui des hommes. Lutter contre la croissance du trafic de femmes venues clandestinement de l’étranger et exploitées comme prostituées. Trouver une solution pour le problème des « agounot », femmes à qui le mari refuse l’acte de divorce.


2. Défense des droits des Palestiniens

« La bienveillance et la vérité se rencontrent et la justice se penche du haut des cieux » (Ps. 85.11,12 ). Il est clair qu’Israël a le droit et l’obligation de lutter pour la protection et la sécurité de ses habitants. Et, d’autre part, les Palestiniens ont aussi le droit d’être protégés.

Démolition des maisons

Comme nous l’avons vu, la tradition juive enseigne qu’il faut accorder à l’étranger vivant avec la communauté juive la même législation et le droit d’avoir une maison et un moyen de vivre. Nous oeuvrons pour que les Palestiniens puissent plus facilement bénéficier du permis de construire si souvent refusé par l’administration, et pour que les maisons construites sans ce permis ne soient pas systématiquement démolies. Dans ces cas-là, RHR aide souvent les propriétaires à reconstruire leur maison détruite.

Les oliviers

L’olivier, dont la branche est traditionnellement un symbole de paix, est devenu en Terre Sainte une source de conflit. RHR replante des oliviers là où ils ont été arrachés et dans les zones qui risquent d’être expropriées. En coordination avec la Sécurité israélienne et la population palestinienne locale, elle permet que les récoltes se fassent sans conflits, grâce à la présence sur place de ses volontaires. Une pétition, déposée à la Haute Cour de Justice pour qu’Israël garantisse aux Palestiniens l’accès à leurs terres, fut acceptée en juin 2006. RHR aide également à commercialiser l’huile d’olive provenant des territoires.

La barrière de séparation

Israël est responsable de la sécurité de ses citoyens. C’est le but de cette barrière, de ce mur. Pourtant s’opposer à la construction d’une telle barrière lorsque son tracé exproprie inutilement des terrains, coupe la population de ses champs, divise les villages et complique la vie quotidienne, est pour RHR œuvrer pour la sécurité d’Israël. En effet, diminuer les sujets de conflits entre le droit d’Israël à se défendre et le droit des Palestiniens à vivre dignement sur leur terre, c’est travailler à la sécurité.


3. Education

Chaque rabbin est habité par le désir de transmettre. Enseigner, éduquer, c’est travailler pour construire un monde meilleur. RHR a donc tout un programme éducatif pour enfants et adultes, soutenu par le ministère de l’Education. Former les Israéliens de tout âge au respect des Droits de l’homme.

Dans les écoles

RHR organise des séminaires pour les enseignants, les élèves, les parents d’élèves, dans les écoles laïques et religieuses juives et dans les écoles arabes. Des forums sont également prévus pour les soldats, les étudiants et un public aussi vaste que possible, laïque et religieux.

La déclaration d’Indépendance

Un programme spécial sur le commentaire talmudique de la Déclaration de l’Indépendance est également proposé. Qu’est-ce qu’un Etat juif indépendant sinon un Etat qui doit se caractériser par des valeurs telles que : l’égalité, la démocratie, l’écologie, les relations religion-Etat, le comportement vis-à-vis des minorités, etc.

La yeshiva des Droits de l’homme

Une maison d’étude pour permettre à des étudiants d’université d’étudier les Droits de l’homme à la lumière de textes traditionnels et modernes. En plus des heures d’étude, chaque étudiant doit consacrer trois heures par semaine à une opération sur le terrain, pour mettre en pratique l’acquis. Ces étudiants viennent de tout le pays, de toutes les classes sociales et partis politiques. Certains sont des nouveaux immigrants, d’autres sont nés ici. Toutes les facultés universitaires y sont représentées.


4.
Projet interreligieux

« Ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples » (Is.56.7). RHR veut également favoriser le dialogue interreligieux et organise des rencontres entre les leaders juifs, chrétiens, musulmans et druzes. Comment promulguer tous ensemble les Droits de l’homme dans ce pays ? Ils ont mis au point une déclaration commune dans laquelle on peut lire : « La souffrance des Israéliens et des Palestiniens doit s’arrêter. Attaquer un être humain, c’est attaquer Dieu lui-même. »

Source : Une brochure de présentation de RHR

Consulter : http://rhr.israel.net/ 

Mis en ligne le 1er août 2008, par M. Macina, sur le site upjf.org