Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

Les dangers du Plan de partage et du retour d’Israël aux frontières dites ’de 1967’, Menahem Macina
17/09/2008

16/09/08


C
liquer pour obtenir la carte animée, puis choisir l’onglet "Jérusalem", enfin, cliquer sur la liste des armes affichées latéralement

 

La version française du CAPE [sur cette institution, voir l’Annexe, en fin d’article] met en ligne une éloquente carte de Jérusalem, assortie d’une animation illustrant le danger qui menacerait la totalité de Jérusalem, si Israël acceptait le plan de partage qu’on cherche à lui imposer.

Rappelons que, si l’on s’en tient à sa version maximaliste, ce plan consisterait à en revenir à ce qui est communément appelé "les lignes de 1967", en omettant de préciser "d’avant le 4 juin 1967".

L’animation illustre la portée des armes dont sont dotés les différents mouvements armés palestiniens, et surtout le Hamas : roquettes Qassam, mortiers de 82mm, petits mortiers, fusils d’assaut.

On notera que, même avec des fusils d’assaut (portée 400 m.), les lieux suivants seraient à portée de balles palestiniennes :

  • L’Université Hébraïque du Mont Scopus.
  • Les quartiers israéliens de Neve Yaakov,
  • Givah haTsarfatit,
  • Armon haNatsiv,
  • Talpiot,
  • Har Homa
  • et Gilo.

Seraient également vulnérables avec ces seules armes personnelles :

  • Le Mur occidental (lieu de culte),
  • l’hôtel King David,
  • la Tayelet (Promenade),
  • la Gare centrale
  • et le Zoo biblique.

Les petits mortiers étendraient la portée à 1 km 800 et mettraient en danger la plupart des quartiers juifs de la Nouvelle Ville (Jérusalem-ouest), proches de la ligne fatidique.


Quant aux mortiers de 82 mm, d’une portée de 4 à 6 kilomètres, ils mettraient en danger les quartiers juifs suivants, tous situés à Jérusalem-ouest, en Israël proprement dit :

  • Ramot,
  • Ramat Shlomo,
  • Gan Sacher,
  • Malcha,
  • le Stade Teddy
  • et même les abords de la rue Ben Yehouda au centre de la Nouvelle ville…

Et mieux vaut ne rien dire des fusées Qassam, dont la portée est de 9 km, qui n’épargneraient aucun point de toute l’agglomération de Jérusalem et largement au-delà !

 

A méditer, avant de laisser les mains libres aux dirigeants "pacifistes" à tout prix…

 

Menahem Macina

 

© upjf.org

 

Mis en ligne le 16 septembre 2008, par M. Macina, sur le site upjf.org

 

------------------------

 

ANNEXE

Texte repris de la page de présentation du Cape.

LE CAPE, CENTRE DES AFFAIRES PUBLIQUES ET DE L’ETAT

Le CAPE - Centre des Affaires publiques et de l’Etat a été fondé à Jérusalem en 1976. Cet institut de recherche est indépendant et a un but non lucratif. Depuis sa création, plus de 300 chercheurs israéliens et une cinquantaine de collègues à l’étranger ont participé à des travaux et ont préparé des projets importants. Le Centre a publié plus de 800 ouvrages et revues diffusés en plusieurs langues en Israël, en Europe et aux Etats–Unis. Il a aussi élaboré des projets en commun avec une vingtaine d’instituts prestigieux à travers le monde.

La qualité de ses chercheurs ainsi que ses analyses approfondies éclairent les lecteurs sur toutes les grandes questions contemporaines qui concernent le peuple juif, le monde musulman, Israël, les pays arabes et l’ensemble des conflits au Moyen-Orient et au Maghreb.

Sous la signature des personnalités les plus compétentes - juristes, universitaires, stratèges, spécialistes militaires et diplomates -, sont publiés des articles de fond, des notes et des études documentaires donnant un éclairage à la fois géopolitique, juridique, sociologique et économique.

Le centre suit les événements d’actualité et présente la meilleure partie du travail d’observation, de recherche et de critique méthodologique effectué par la communauté scientifique israélienne et étrangère.

Le Cape possède une bibliothèque importante et une documentation abondante sur tous les sujets traités.

Le Centre des Affaires publiques et de l’Etat a une panoplie d’activités et de publications, fruit des travaux effectués sous son égide, que ce soit à l’initiative de ses propres chercheurs ou à la demande de ministères et autres organismes publics d’Israël et de l’étranger : 

·                     Programmes de recherche et publications sur les questions politiques, stratégiques et sécuritaires au Proche-Orient.  

Ce projet traite de la sécurité d’Israël (frontières défendables), du droit international, de l’ONU et Israël, et du terrorisme mondial. Il comprend une large gamme d’activités sur la scène internationale consistant à expliquer les positions et les actions d’Israël en ce qui concerne le conflit israélo-palestinien et la guerre contre le terrorisme : publications quotidiennes adressées à des dirigeants communautaires juifs des États-Unis (Daily Alert), bulletins d’informations hebdomadaires pour les étudiants des campus à l’étranger (Israël Campus Beat) et pour les lycéens juifs (Israel Highway), et articles d’actualité de la série Jerusalem Viewpoints.  

·                     Jérusalem et le processus politique. 

Ce projet comprend des recherches sur l’analyse des droits juridiques et historiques d’Israël sur Jérusalem selon les accords en vigueur et les documents de l’ONU, ainsi que sur le phénomène des constructions illégales dans la ville.  

·                     ICA – Institute for Contemporary Affairs 

Il présente la position d’Israël sur des questions d’actualité par des briefings adressés aux diplomates et aux journalistes étrangers, la préparation et la diffusion de documentation sur le sujet. Cet institut a été fondé en 2002 en coopération avec la Fondation de la famille Wechsler des États-Unis. C’est dans le cadre de l’institut que paraît la série Jerusalem Issue Briefs et que fonctionne le projet NGO Monitor sur l’activité des organisations non gouvernementales dans le monde.

·                     Projet Israël-Europe 

Analyse les relations entre l’Europe et Israël en fonction de l’évolution de la politique et les positions européennes sur le Proche-Orient. Ses activités sont diverses et comportent des rencontres diplomatiques et parlementaires, des conférences séminaires et débats, publication d’ouvrages, d’articles et diffusion de documentation publiée par le Cape de Jérusalem ainsi que site sur Internet en français et en allemand.

·                     Antisémitisme contemporain

Programme de recherche sur l’antisémitisme après la Shoah et jusqu’à nos jours, ses origines et ses conséquences ; suivi de ses manifestations et diffusion à travers le monde. Ce projet comprend des séminaires, conférences et des publications régulières dans la série Post-Holocaust and Anti-Semitism.  

·                     Privatisation et concurrence sur le marché et dans les services publics

Ce projet existe depuis plusieurs années sur l’application et les conséquences de la politique de privatisation en Israël ; ce projet est destiné à présenter des modèles de privatisation et de développement économique national et régional, ainsi qu’à tirer les leçons de l’expérience internationale dans ce domaine et à promouvoir les initiatives de croissance économique. 

·                     Le système politique en Israël

Série d’ouvrages d’analyse sur les résultats des élections en Israël, publiés depuis 1981, ainsi que de recherches sur le référendum, la réforme constitutionnelle et les changements d’équilibre entre grands et petits partis.

·                     La société israélienne et les questions sociales  

Programme de recherche sectorielle sur des sujets cruciaux comme le pouvoir local, l’application de la loi au XXIe siècle et le système éducatif.  

 

© CAPE