Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Etats du monde
Etats-Unis

La « Déclaration de repentance » de J.-M. Bigard pour ses propos sur les attentats du 11-Septembre
11/09/2008

Vous voulez mon avis ? – Non ? – Tant pis, je vous le donne quand même. Nicolas Sarkozy, grand ami du comique, est passé par là. Perdre à la fois le soutien de l’Elysée et une grande partie de son public, pour ajouter foi aux billevesées de conspirationnistes déjantés : tel était l’enjeu. Pas si fou qu’il s’en donne l’air, l’humoriste a préféré rester sur le terrain où il excelle indéniablement. Et c’est tant mieux. (Menahem Macina).

Texte repris de Libération du 09/09/08

 


L’humoriste Jean-Marie Bigard, qui a défendu une théorie du complot concernant les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis vendredi sur Europe 1, « demande pardon à tout le monde », dans un court texte transmis, ce mardi soir, à l’AFP.

 

« Je demande pardon à tout le monde pour les propos que j’ai tenus vendredi dernier pendant l’émission de Laurent Ruquier sur Europe 1»,

écrit Jean-Marie Bigard.

«Je ne parlerai plus jamais des événements du 11 septembre. Je n’émettrai plus jamais de doutes. J’ai été traité de révisionniste, ce que je ne suis évidemment pas»,

conclut-il.

L’humoriste avait affirmé notamment sur Europe 1, dans l’émission On va s’gêner :

« On est absolument sûr et certain, maintenant, que les deux avions qui se sont écrasés sur la forêt et le Pentagone n’existent pas. Il n’y a jamais eu d’avion (…) C’est un mensonge absolument énorme ».

------------------------------------

 

Voilà qui est bien. Péché avoué est déjà à moitié pardonné, comme dit l’adage.

Mais personnellement je croirai à la sincérité de la « repentance » de Bigard, quand il exprimera des regrets sans ambiguïté pour les propos, tout aussi fantasmatiques et plus haineux encore, qu’il exprime en toute occasion à l’encontre d’Israël.

Quiconque l’a entendu vitupérer les Israéliens et leur Etat, avec la même hargne et la même ignorance du sujet que celles dont il a fait preuve à propos du 11-Septembre, ne peut manquer d’être frappé de la similitude de ton et de pugnacité. Indice d’une obsession étrangement focalisée sur ce peuple, ou agacement d’un adepte des solutions manichéennes des problèmes auxquels il ne comprend rien et qu’il préfère vilipender, au lieu de tenter de les approfondir avec l’empathie et le respect qu’on attendrait d’un catholique qui se proclame tel avec autant d’ostentation ? L’avenir nous le dira.

S’il est une ’conversion’ que je souhaite vivement, c’est bien celle de ce vieux grigou qui, comme Coluche jadis, parvient, par son talent comique, à nous faire rire de propos dont nous devrions rougir…

 

Menahem Macina

 

Mis en ligne le 11 septembre 2008, par M. Macina, sur le site upjf.org