Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

Ce n’est jamais qu’un "colon" juif, après tout... Menahem Macina
23/10/2008

Après avoir relaté ailleurs cet événement grave, sur le plan événementiel [*], je m’attarde ici sur son traitement apologétique et propagandiste pas les médias dont vous connaissez tous la miséricodre infinie qu’ils ont pour la propension palestinienne à nous massacrer, et la hargne qu’ils réservent aux abominables occupants que sont nos frères israéliens. (Menahem macina).

23/10/08

 

Sous le titre "Israël : Des colons poignardés", on peut lire ce qui suit sur le site du Journal du dimanche de ce jour.

« Un Palestinien a poignardé plusieurs Israéliens jeudi dans la colonie juive de Gilo, non loin de Jérusalem, rapportent la police et les services de secours, qui n’ont toutefois pas la même version des faits. L’agresseur a blessé deux personnes avant d’être neutralisé, selon les forces de l’ordre et le service d’ambulance Magen David Adom. La police indique qu’il a été blessé, alors que les ambulanciers annoncent sa mort. Selon les services de secours Zaka, un Israélien a été tué et l’agresseur arrêté. »

En moins racoleur, TF1/LCI et Romandie News disent la même chose, qui parlent de « quartier de colonisation de Jérusalem ». Le Monde, par contre - et c’est à son honneur -, n’assortit le nom de Gilo d’aucun cliché de ce genre, mais... donne une version différente de la mort de l’Israélien :  

« La radio publique [israélienne], a pour sa part affirmé que l’Israélien aurait été tué accidentellement par une balle tirée par un policier israélien qui a ouvert le feu en direction de l’assaillant. »

Qui dit vrai, qui dit faux ? Est-on en train de sauver la mise au terroriste. Si c’est vrai, c’est regrettable. Mais qu’on ne nous dise pas que ce n’est pas la faute du Palestinien, qui, n’avait tout de même pas sorti son couteau pour se curer les ongles...


« Colons »
, « colonie juive », ces expressions ont, à n’en pas douter, pour but de relativiser le meurtre. A défaut d’approuver (et pourquoi pas ?) nous sommes invités à comprendre le geste de ce Palestinien, probablement désespéré par la poursuite de l’occupation du sol de sa chère patrie par les abominables agresseurs que sont les Israéliens.

Le problème c’est que Gilo est tout sauf un territoire conquis lors de la Guerre des Six jours, comme on tente de l’insinuer. Certes, il s’agit d’un faubourg de Jérusalem, l’antique capitale du peuple juif, qui, elle a été reprise aux Arabes en 1948 et définitivement annexée à l’Etat d’Israël par la suite. Mais c’est une terre achetée par des Juifs avant l’existence même de l’Etat d’Israël, comme le rappelle opportunément  un communiqué de Honest Reporting, ("Stabbing in Gilo").

« La majeure partie de Gilo est bâtie sur une terre légalement achetée par des Juifs avant 1948. Lors de la guerre de 1948, les terres juives de Gilo furent conquises et confisquées par le gouvernement jordanien. De 1948 à 1967, les propriétaires fonciers juifs n’ont pas renoncé à leur droits de propriété sur leurs terres à Gilo, et quand Israël reconquit le territoire, lors de la Guerre des Six Jours, Gilo y fut bâtie, non du fait de la victoire militaire, mais sur base d’acquisitions légales de longue date.

Gilo se trouve dans les limites municipales de Jérusalem et est géographiquement contiguë aux quartiers juifs environnants antérieurs à la réunification de la ville, en 1967.

Bien que située de l’autre côté de la Ligne Verte, Gilo n’est certainement pas une « colonie », au sens le plus usuel de ce terme, susceptible d’évoquer, pour ceux qui ne connaissent pas la région, les images d’enclaves isolées en Cisjordanie, ou d’avant-postes. La géographie particulière de Gilo a été reconnue par beaucoup d’organes de presse, dont The New York Times, Washington Post,  CNN, Associated Press, Boston Globe and CBS News, qui, dans le passé, ont tous décrit Gilo comme un « faubourg » [de Jérusalem]. »

Je ne puis donc que reprendre à mon compte l’appel que lance Honest Reporting à ses lecteurs :

« A la faveur du fait que la presse est surtout préoccupée par la crise économique mondiale et que les Etats-Unis sont en pleine campagne électorale, cet incident a peu de chances de faire les titres des journaux. Alors, si vous voyez que Gilo est désignée comme une « colonie », écrivez à vos médias pour qu’ils corrigent cette terminologie trompeuse. »

Pour finir, faut-il rappeler qu’au-delà des menées de la propagande palestinienne ou pro-palestinienne, un Juif innocent est mort assassiné.


Que sa mémoire soit en bénédiction !

 

© upjf.org

 

Mis en ligne le 23 octobre 2008, par M. Macina, sur le site upjf.org