Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Shoah

Le pape ne béatifiera pas Pie XII avant l’ouverture des archives dans six ou sept ans, M. Shamee
31/10/2008

30/10/08


Sur le site de European Jewish Press (EJP)

 

Texte original anglais : "Pope won’t beatify Pius XII until opening of archives in 6-7 years"

 

Traduction française : Menahem Macina, pour upjf.org



Photo prise lors de l’audience de la délégation juive du Comité International Juif pour les Consultations Interreligieuses (© IJCIC).


ROME (EJP) – Le Pape Benoît XVI "envisage sérieusement" le gel du processus de béatification de son prédécesseur Pie XII jusqu’à ce que des archives historiques puissent être rendues accessibles.

Le pontife a émis cette remarque au cours d’une audience donnée jeudi à une délégation du Comité International Juif pour les Consultations Interreligieuses - en anglais International Jewish Committee for Interreligious Consultations (IJCIC).

Rabbi David Rosen, qui dirigeait la délégation juive a dit que le sujet a été abordé au cours de conversations qui ont suivi les discours officiels. Au cours d’une conférence de presse qui a suivi l’audience, David Rosen a déclaré :

« Un membre de notre délégation a dit au pape : "Ayez l’obligeance de ne pas aller plus avant dans le processus de béatification de Pie XII, tant que les archives du Vatican ne peuvent être accessibles et permettre une analyse historique", et le pape a répondu : "J’examine la chose, je l’envisage sérieusement". »

Dans l’Eglise romaine, la béatification est la dernière étape avant la canonisation.

Des associations juives ainsi que la majorité des historiens accusent Pie XII, qui a été appelé le "pape d’Hitler", et dont le pontificat a duré de 1938 à 1958, d’avoir gardé le silence durant l’Holocauste et d’avoir été passif face à la persécution des Juifs.

La légende [1] qui accompagne une photographie exposée au mémorial de l’Holocauste, Yad Vashem, à Jérusalem, affirme que Pie XII n’a pas agi pour sauver les Juifs de l’Holocauste.

La position du Vatican est que, si Pie XII n’a pas dénoncé l’Holocauste, il a œuvré en secret pour aider les Juifs, parce qu’une intervention directe aurait fait empirer la situation.

Jeudi, en début de journée, une déclaration du Vatican a affirmé qu’il faudrait six ou sept ans de travail préparatoire pour que les archives de la période de Pie XII puissent être ouvertes aux chercheurs et que le pape prenne une décision définitive.

Cette déclaration répondait à la requête, émise par le chef de la délégation juive, que les archives du Vatican soient ouvertes immédiatement à l’étude. Rabbi Rosen avait dit au pape :

« Nous réitérons notre appel respectueux à ce que les savants aient un accès total et transparent aux matériaux d’archives de cette période, de manière à ce que les estimations concernant les actions et les mesures prises durant cette période tragique puissent avoir la crédibilité qu’elles méritent, tant au sein de nos communautés respectives qu’au-delà. »

Des groupes juifs ainsi que le Mémorial de Yad Vashem avaient demandé, à plusieurs reprises, l’ouverture immédiate des archives secrètes du Vatican.

Le directeur du bureau de presse du Vatican, le Père Federico Lombardi, a dit que les requêtes concernant les archives du temps de guerre étaient "compréhensibles", mais qu’il faut prévoir que le catalogage de quelque 16 millions de documents prendra six ou sept ans.

La question est de savoir si Benoît XVI laissera le processus de canonisation suivre son cours, en signant un décret reconnaissant l’"héroïcité des vertus" [de Pie XII], ce qui lèverait tout obstacle à la béatification.

Jusqu’ici, Benoît XVI n’a pas signé le décret approuvé l’année dernière par la Congrégation pour la Cause des Saints, et a préféré opter pour ce que le Vatican a appelé une période de réflexion, par souci de conserver de "bonnes relations" avec les Juifs.

Et Rabbi Rosen de déclarer :

« Ce n’est pas au peuple juif de dire à l’Eglise qui sont ses saints. Cependant, si l’Eglise dit, comme elle le fait, qu’elle désire vivre en relations mutuelles respectueuses avec le peuple juif, il convient d’espérer que nos sensibilités seront prises en compte. »

La semaine dernière, l’organisation représentative des institutions juives de France [CRIF] a averti le Vatican que le projet de béatifier Pie XII « porterait un coup sévère aux relations entre l’Eglise catholique et le monde juif. » [2].

 

Richard Prasquier, président du CRIF, l’organisation représentative de la communauté juive de France, qui faisait partie de la délégation juive qui a rencontré le pape Benoît XVI, a déclaré à European Jewish Press qu’il était « satisfait » du délai probable de six ans avant une éventuelle béatification. « C’est une bonne chose », a-t-il dit. « J’ai remercié le pontife d’avoir écouté les sentiments de la communauté juive et d’en avoir tenu compte. J’ai exprimé l’espoir que l’ouverture des archives nous donnerait une meilleure image de ce qui s’est passé pendant la guerre. Le pape m’a répondu : "j’espère que oui". »



Malgré la controverse concernant Pie XII, Israël et le Vatican se sont montrés soucieux d’éviter une confrontation ouverte. Le président d’Israël, Shimon Pérès, a récemment renouvelé au pontife l’invitation à une visite en Terre Sainte.


Maureen Shamee


European Jewish Press (EJP)

 

----------------------

 

Notes du traducteur

 

[1] Je l’ai traduite et mise en ligne sur upjf.org : "A verser au dossier Pie XII : La fameuse légende de la photo de Pie XII à Yad Vashem". 


[2] On peut lire le communiqué sur le site du CRIF

 

----------------------


Mis en ligne le 31 octobre 2008, par
M. Macina, sur le site upjf.org