Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (diabolisation d')

Sus à l’Israël néo-libéral, agresseur, dominateur, raciste, coupable de crimes de guerre…
27/11/2008

Nous attirons l’attention de nos adhérents et des visiteurs de notre site sur le communiqué de presse, publié, le 20 novembre, par le Bureau de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP), qui fait l’objet de la brève analyse qui suit. (Menahem Macina).

27/11/08


Intitulé "L’UJFP contre le boycott de la conférence du suivi de Durban", et repris, comme il fallait s’y attendre, par le site de la Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien, ce texte s’insurge contre le refus, exprimé par la ministre israélienne des Affaires étrangères, de participer à la 4e conférence contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance qui y est associée (1), qui aura lieu à Genève du 24 au 28 avril 2009.


L’UJFP appelle, au contraire, « toutes les organisations démocratiques, tous les citoyens, à intervenir auprès des autorités gouvernementales et de la Présidence de la République pour demander à la France de tout faire pour exiger le maintien de cette conférence et y participer pleinement. » Recourant aux poncifs de l’anti-libéralisme primaire, elle pointe un doigt accusateur vers le « modèle socio-économique néo-libéral », donnant à comprendre que les Israéliens, qui l’ont adopté, l’« imposent » de force aux Palestiniens, ce qui, « entraîne une violence structurelle ». Elargissant son accusation, l’UJFP met au compte de ce « modèle », pêle-mêle, les « guerres d’agression contre les peuples », la « destruction de la protection des droits humains », la « banalisation des racismes dans les pays développés, sous de nouvelles formes, telles que les politiques répressives envers les migrants, l’institutionnalisation de la xénophobie d’Etat… et son cortège de lois liberticides avec en réaction le retour du repli identitaire ou religieux. ».


Après ce couplet marxisant, le communiqué s’exclame, sur un ton mélodramatique :

« Devant de tels dégâts, et de telles menaces, et sans s’illusionner sur les effets immédiats d’une telle conférence, l’UJFP assure que la tenue de cette 4ème conférence est essentielle en tant que signal affirmant que les dominés commencent à reconquérir leurs droits, à faire prévaloir d’autres valeurs telles la solidarité entre les peuples, la coopération, le partage des richesses, le droit au développement. »

Les dominés… vous avez compris de qui il s’agit, bien sûr et partant, vous savez qui sont les dominants. Si ce n’est pas le cas, le dernier paragraphe de ce manifeste, nauséabond à souhait vous éclairera :

« L’UJFP demande que l’Etat d’Israël assume ses responsabilités et réponde, face à la communauté internationale, des nombreuses dispositions racistes prises à l’égard des citoyens arabes israéliens, et des crimes de guerre dont est victime le peuple palestinien depuis 60 ans. »

Néo-libéraux, agresseurs, dominateurs, racistes, coupables de crimes de guerre à l’encontre de la victime – le peuple palestinien…

Excusez du peu…

On peut en rire, bien sûr, comme on a ri des propos violemment antisémites d’Hitler dans les années ’30. Mais à supposer que ce discours "prenne", comme ce fut le cas alors, dans les esprits et dans les cœurs d’une majorité des citoyens du monde, le scénario cauchemardesque d’une nouvelle « solution finale », pourrait bien se concrétiser. Et la voie serait ouverte à l’acceptation universelle des slogans meurtriers (dont on veut nous persuader qu’il ne faut pas les prendre au sérieux) qui proclament :

Il faut débarrasser le Moyen-Orient de la souillure de « ce petit pays de merde », pour reprendre les termes d’un certain ambassadeur français à Londres, ou de « ce cancer », comme l’appellent, de nos jours, les ennemis arabes et l’Iranien Abominadjad…

 

"Et que répondra-t-on aux messagers de cette nation ? - Que L’Eternel a fondé Sion, et que là se réfugieront les pauvres de son peuple."

Alors prendra tout son sens ce chapitre du prophète Habaquq

 

Menahem Macina

Avec la collaboration (involontaire) de l’UJPF…

 

© upjf.org

 

-----------------------------------

 

1) Appelée "Durban II" par ses opposants, en souvenir du fiasco qu’a été la première conférence de ce type, qui s’était tenue à Durban du 31 août au 7 septembre 2001.

 

-----------------------------------

 

Mis en ligne le 27 novembre 2008, par M. Macina, sur le site upjf.org