Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Conflits, terrorisme, oppression, etc.
Terrorisme

Bombay: pourquoi ont-ils tellement tenu à tuer des Juifs? Dennis Prager
06/12/2008

Townhall, le 2 décembre 2008

Titre original : The Rabbi and the Terrorists

Traduction française : Objectif-info

Il va de soi pour tous les observateurs de la planète que l’une des cibles des terroristes islamistes pakistanais était la Maison Chabad de Bombay, l’un des centres communautaires juifs de cette ville. Les 10 terroristes islamiques qui se sont introduits en Inde en provenance du Pakistan ont pourtant choisi leurs cibles avec grand soin.

Si l’on suppose que le premier objectif des terroristes était de déstabiliser l’Inde, d’affaiblir une coopération indo-pakistanaise contre le terrorisme de plus en plus consistante, et d’accroître vertigineusement les tensions entre les deux pays, au point de provoquer, avec un peu de chance, une guerre entre eux, chacune des cibles a une signification stratégique. Tuer le maximum de gens possible dans l’un des principaux centres économiques de l’Inde, en particulier des touristes en grand nombre, résidant dans les plus grands hôtels de Bombay, a également une signification.

Mais l’une des cibles fait exception à cette logique. De fait, jusqu’à ce que l’attaque soit terminée, on ne savait pas vraiment si l’occupation du centre communautaire juif, connu sous le nom de Maison Chabad, faisait partie du plan initial, ou si ce dernier avait été choisi au hasard. C’est seulement quand l’unique terroriste capturé a révélé aux enquêteurs que l’attaque de la Maison Chabad avait été planifiée depuis une année, que l’on a eu la certitude que le meurtre du rabbin, de son épouse, de leurs enfants [?], et de tous les juifs présents, faisait bien partie du plan.

La question est : pourquoi ?

Pourquoi un groupe de terroristes islamistes du Pakistan, dont le premier objectif est de prendre le contrôle du Pakistan et du tiers du Cachemire qui est entre les mains de l’Inde, et qui ont pour but la déstabilisation de la principale ville indienne, ont-ils consacré autant de moyens (20 pour cent du groupe de 10 hommes armés qui se sont fixé pour tâche de tuer 5.000 personnes) pour enlever la vie à un rabbin et à tous les juifs qui étaient avec lui ? [1]

On peut établir un parallèle entre cette question et la Deuxième Guerre mondiale. Pourquoi Hitler a-t-il consacré tellement de temps, d’argent, et de moyens humains pour assassiner tous les hommes, femmes, et enfant juifs de tous pays que les nazis ont occupés ? Pourquoi, comme l’a établi la défunte historienne, Lucy Dawidowicz, dans son ouvrage, intitulé fort à propos La guerre contre les Juifs, Hitler a-t-il affaibli l’effort de guerre nazi en distrayant de l’argent, des troupes, et des véhicules militaires du combat contre les alliés pour arrêter les juifs et les expédier dans les camps de la mort ?

 Du point de vue des sciences politiques, de l’histoire, et du journalisme contemporain, il n’y a pas de réponse rationnelle à cette question. Mais la non-rationalité d’une réponse n’équivaut pas à sa non-validité.

La destruction des juifs - et, depuis 1948, celle de l’État juif - est au centre de la vision du monde des islamistes, comme elle l’était de celle des nazis.

Si quelqu’un a une meilleure explication de la raison qui a poussé les terroristes pakistanais, préoccupés de déstabiliser l’Inde, à faire autant d’efforts pour trouver le seul centre communautaire juif d’un pays où il n’y a presque pas de juifs, j’aimerais bien l’entendre.

Malgré toute la haine que les islamistes pakistanais vouent aux Hindous, ils n’ont pas attaqué un seul temple hindou dans la plus grande ville indienne.

Malgré toute la haine qu’ils vouent aux infidèles chrétiens, les terroristes n’ont pas recherché un seul des 700.000 chrétiens de Bombay.

Pour donner corps à cette idée, imaginons qu’une organisation séparatiste de terroristes basques attaque Madrid. Les terroristes perdraient-ils du temps à assassiner tous les occupants de la Maison Chabad de Madrid ? L’idée est ridicule. Mais personne ne semble trouver bizarre que des terroristes musulmans pakistanais, qui détestent l’Inde et qui veulent qu’elle renonce au contrôle du Cachemire indien, détournent deux de leurs 10 hommes pour mettre à mort sans doute le seul rabbin de Bombay. Ainsi que l’a rapporté Newsweek pendant le siège, comme c’étaient des juifs orthodoxes que les moudjahiddine tenaient au bout de leur fusil (sic), tout le monde a pensé qu’il n’y aurait probablement pas de survivants. Newsweek, comme tous les autres, estimait simplement que les islamistes assassineraient les juifs dès que cela leur serait possible.

Ils avaient raison.

Pendant des années, j’ai averti que les grands malheurs commencent souvent par le meurtre de juifs. Et donc les non-juifs qui sont indifférents à la haine des juifs (qu’elle prenne la forme de l’antisémitisme ou de l’antisionisme), comprendront trop tard que ceux qui haïssent les juifs et Israël commencent par les juifs mais ne finissent jamais avec eux. Quand les juifs israéliens étaient presque les seules cibles des terroristes musulmans, le monde a esquivé la question en la présentant comme un problème juif ou israélien. C’est ensuite devenu un problème américain, européen, philippin, thaï, indonésien et hindou.

Deux points pour terminer.

Premièrement, il est extrêmement remarquable que, dans la semaine même où s’est déroulée la tuerie de Bombay, l’Assemblée générale des Nations Unies ait adopté six nouvelles résolutions anti-israéliennes. Comme elle le fait depuis des décennies, l’ONU a encore donné sa bénédiction à la haine contre un pays brave et correct, aussi petit sur la carte du monde que l’est la Maison Chabad sur celle de Bombay.

Deuxièmement, la réaction de Chabad aux tortures et à l’assassinat de son rabbin de 28 ans et de son épouse, a été d’appeler à l’humanité et de répondre à ce mal par des actes de bonté. Le mal déteste la bonté. C’est pourquoi les terroristes ont visé un rabbin de Chabad et son épouse.

 
Note du traducteur
[1] Les assaillants ne se sont pas contentés d’ôter la vie à leurs otages juifs. Ils les ont torturés de façon tellement horrible, qu’un médecin légiste appelé à examiner les corps a déclaré : « De tous les corps que j’ai examinés, ce sont les victimes israéliennes qui portent le maximum de marques de torture. Il est évident qu’ils ont été ligotés et torturés avant d’être tués. C’était tellement affreux que je ne veux pas entrer dans les détails, même dans ma tête ».

 

 

© Townhall.com

 

[Texte aimablement signalé par V. Perez.]

 

Mis en ligne le 5 décembre 2008, par M. Macina, sur le site upjf.org