Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Conflits, terrorisme, oppression, etc.
Terrorisme

Une série d’attentats sèment la terreur à Bombay
28/11/2008

Plusieurs lieux de la capitale économique indienne très fréquentés par les étrangers ont été la cible de fusillades et d’explosions. Il y aurait au moins une centaine de morts. Des touristes dont plusieurs Iraéliens seraient toujours retenus en otages.

27/11/2008

 

Texte repris du site du CAPE

 

Crédits photo : AFP

Une centaine de personnes ont été tuées et environ 120 autres blessées à Bombay, lors d’une série d’échanges de tirs et d’explosions dans la capitale économique de l’Ouest de l’Inde, selon les autorités. Au moins deux ressortissants étrangers, l’un Japonais et l’autre Australien, ont été tués et onze autres blessés dans ces attaques. Les blessés sont originaires de Grande-Bretagne, d’Australie, des Etats-Unis, d’Espagne, de Norvège, du Canada et de Singapour.

Les attaques ont eu lieu en sept points différents de la ville, dont deux hôtels de luxe et un café très prisé des touristes et des étrangers, ainsi qu’une gare ferroviaire habituellement bondée. Les assaillants, lourdement armés de fusils d’assaut et de grenades, étaient visiblement «très jeunes». Un étudiant australien a raconté qu’ils ressemblaient à «des petits garçons».

Jeudi, l’un des assaillants a indiqué qu’ils appartenaient à un groupe islamiste indien réclamant la fin des persécutions contre les leurs. Se présentant lui-même comme un membre des Moujahidine du Deccan, groupe islamiste qui a revendiqué les attentats, l’homme a réclamé, depuis l’intérieur de l’hôtel Oberoi, la libération de tous les autres islamistes emprisonnés en Inde.

Selon un témoignage recueilli par lefigaro.fr, «il y a eu plusieurs détonations à 5 minutes d’intervalle sur le coup des 22-23 heures». Homme d’affaires français présent à Bombay, ce témoin raconte avoir «d’abord cru à un feu d’artifice, mais très vite les coups de téléphone portable entre hommes d’affaires et expat ont fait le boulot».

D’autant que les assaillants ont pris en otages des ressortissants occidentaux de deux hôtels de luxe, le Taj Mahal et Oberoi. La chaîne britannique Sky News rapporte le témoignage d’un Anglais selon lequel les assaillants auraient expressément recherché des Britanniques et des Américains. «Les terroristes recherchent et tuent Américains et Britanniques, et ont relâché des Italiens et des Espagnols aprés vérification de leurs passeports» confirme un autre témoin au figaro.fr. Le Guardian croit savoir qu’une délégation de députés européens résidait au Taj pendant l’attaque.

Selon le Times of India, quatre terroristes sont actuellement pris en otages à l’hôtel Taj Mahal, et une petite cinquantaine de touristes sont enfermés avec eux. Dans la nuit, des coups de feu ont été entendus au siège de l’organisation juive orthodoxe Chabad Loubavitch. Dans les rues de Bombay, en revanche, c’est le calme plat : «c’est désert, les quartiers du Taj et Oberoi sont fermés, et tous les moyens de communication bloqués» rapporte l’homme d’affaires français, qui ne peut prendre «ni le train ni l’avion». Selon la BBC, quatre terroristes présumés ont été tués et neuf arrêtés.

Condamnations internationales

La présidente indienne, Pratibha Devisingh Patil, a condamné les attentats «insensés». «J’espère que ces souffrances vont bientôt s’achever et que les auteurs seront punis», a-t-elle lancé. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a également condamné et a appelé à punir les coupables. «Une telle violence est totalement inacceptable», a-t-il dit. Le président élu américain Barack Obama a estimé que les Etats-Unis devaient renforcer leur coopération avec l’Inde et d’autres pays pour «traquer et détruire les réseaux terroristes». La France a exprimé au nom de la présidence du conseil de l’Union européenne son «horreur» et son «indignation» après les «actes terroristes» perpétrés à Bombay, qu’elle a condamnés avec «la plus grande fermeté». Le premier ministre britannique Gordon Brown a déclaré que ces «atroces» attaques contre cette ancienne colonie du Royaume-uni auront «une réponse vigoureuse». Jeudi, l’équipe d’Angleterre de cricket a annoncé qu’elle annulait sa tournée en Inde.


Source : Le Figaro

Link : http://www.lefigaro.fr/international/2008/11/26/01003-20081126ARTFIG00607-carnage-a-bombay-.php

 

Mis en ligne le 27 novembre 2008, par M. Macina, sur le site upjf.org