Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme

Question du député Roland Blum au Ministère des AE et Droits de l’Homme, à propos de Durban II
17/12/2008

17/12/08

Ci-dessous, texte de la question écrite posée par M. Roland Blum, député des BdR, relative à Durban II et qui vient de paraître sur le site de l’assemblée nationale, dans l’espoir que la France, comme le Canada, s’abstienne d’être représentée dans une assemblée pareillement contestable.
 
Gabriel Lévy
 
13ème législature
Question N° : 37921  de  M.   Blum Roland (Union pour un Mouvement Populaire - Bouches-du-Rhône)QE
Ministère interrogé : Affaires étrangères et droits de l’homme
Ministère attributaire : Affaires étrangères et droits de l’homme
Question publiée au JO le :  16/12/2008  page :  10782
Rubrique :  organisations internationales
Tête d’analyse :  ONU
Analyse :  conférence mondiale de Durban contre le racisme. attitude de la France
Texte de la QUESTION :

M. Roland Blum attire l’attention de Mme la secrétaire d’État chargée des affaires étrangères et des droits de l’homme sur le contenu de l’avant-projet de la déclaration de Durban II (« draft outcome document ») élaboré par un comité qui inclut des pays comme la Libye, en tant que présidente, l’Iran, le Pakistan et Cuba, en tant que vice-présidents. Ce document se caractérise par une critique systématique et infondée des États-unis, de l’Europe de l’Ouest, d’Israël et d’autres démocraties libérales. Or, la France, au nom de l’Union européenne, a précisé dans une déclaration le 19 septembre 2008 faite dans le cadre du Conseil des droits de l’Homme, qu’elle n’accepterait pas : la singularisation d’une région du monde en particulier ; la réouverture de la déclaration de Durban de 2001, en insérant une interdiction de « diffamer la religion », dans le but de restreindre la liberté d’expression et d’imposer une censure par les lois islamiques contre le blasphème ; l’établissement d’une hiérarchie des victimes ; la politisation ou la polarisation de la discussion. Le Président s’était ainsi engagé à retirer l’Union européenne de Durban II si les excès de 2001 se répétaient et si les intérêts de l’Union européenne étaient ignorés. La présidence de l’Union européenne se terminant le 31 décembre 2008, il lui demande de lui faire connaître la position du Gouvernement français après la publication de cet avant-projet.

Texte de la REPONSE :

 

Mis en ligne le 17 décembre 2008, par M. Macina, sur le site upjf.org