Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)

Témoignage - Rencontres autour d’une table : quand des Juifs accueillent des chrétiens, Mady Caen
22/11/2008

samedi 15 novembre 2008

Texte repris du site de Un écho d’Israël.


Depuis quelques années, un petit groupe de juifs francophones résidant à Jérusalem reçoit régulièrement des groupes de chrétiens pour partager avec eux leur repas du vendredi soir et accueillir ainsi, ensemble, les anges venus accueillir la fiancée shabbat !

Généralement c’est soeur Avril, dont la voix comme le nom sentent le printemps, qui donne à chacun des participants locaux un coup de téléphone pour les informer du nombre d’hôtes qu’ils auront à recevoir, deux ou trois généralement. Ce ne sont pas tout à fait, d’habitude, des touristes classiques, la plupart sont venus étudier à Jérusalem les sources traditionnelles, et sont désireux d’appuyer leurs connaissances par un contact direct, dont ils n’ont, pour la plupart, jamais eu l’occasion, et qui, en fait, est étonnamment facile ! Dès leur arrivée, dans la maison hospitalière, ils ont droit à quelques explications sur le déroulement d’une soirée shabbatique et, avant même que soit rompue la hallah (le pain du vendredi soir), il règne une ambiance détendue ! Les questions-réponses sont toujours intéressantes pour les deux parties, elles portent le plus souvent sur des habitudes de rite, dédaignant politique et polémique !

Bien sûr, qu’il s’agisse d’une Antillaise, d’un Canadien, d’un Allemand, d’un Bourguignon ou d’une Bretonne, presque tous nous demandent la raison de notre venue ici : comment peut-on rester attaché à la France et décider de la quitter pour vivre, en pleine authenticité, à Jérusalem ?

Quand la soirée se termine, on se quitte avec le sentiment qu’il y aurait encore beaucoup à se dire, mais que cette soirée, nous sommes tous contents de l’avoir vécue ensemble !

Ce désir de contact avait déjà été ressenti, il y a plus de vingt ans, alors que notre ami Jean-Louis Trêves proposait des soirées-rencontres aux groupes de touristes dont il avait organisé le séjour !

A cette époque, deux ou trois Jérosolymitains francophones se rendaient à l’hôtel où séjournait le groupe, se présentaient et proposaient aux visiteurs de leur poser des questions. Là aussi, les questions portaient essentiellement sur les raisons de l’aliyah, mais aussi sur les habitudes de prière, la langue parlée, les difficultés d’intégration, etc.

Deux questions me sont restées en mémoire : « au moins mangez-vous encore comme en France », se sont inquiétés des Angevins, en nous apportant une bouteille de leur alcool local pour mieux s’en assurer ! Et celle, adressée à mon mari, de façon abrupte : « Croyez-vous au Messie ? » Et lui - qui n’avait jamais profondément réfléchi à ce sujet - de répondre instinctivement : « Bien sûr, puisque je suis ici ! ».

Une de nos récentes invitées, une Belge, nous a offert un coussin brodé de Bruges. Le soir de Pâques, nous avons l’habitude de préparer un fauteuil à l’intention du prophète Elie, annonciateur du Messie, et de l’agrémenter d’un coussin : cette année il sera tout trouvé, le coussin, et pourquoi pas aussi le Prophète ?!


Mady Caen


© Un écho d’Israël


Mis en ligne le 21 novembre 2008, par M. Macina, sur le site upjf.org