Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme

Après la main tendue aux intégristes, l’Eglise de France s’interroge
27/01/2009

Un tour de table instructif des réactions catholiques

26/01/09

Texte repris du site de La Croix

Interloqués, évêques, prêtres et laïcs attendent des précisions de la part de Rome

Fidèles et loyaux, mais interloqués. La majorité des évêques français ont été surpris en apprenant vendredi la levée par Benoît XVI de l’excommunication des quatre évêques intégristes. Rien, dans les contacts entre Rome et Paris, ne laissait prévoir cette décision. Et nulle lettre du pape n’est venue leur réserver la primeur, comme pour le Motu proprio de 2007…

Dans une déclaration, le cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, membre de la Commission pontificale Ecclesia Dei, explique : « À un moment, la question du texte même du Concile Vatican II comme document magistériel de première importance devra être posée. Elle est fondamentale. Mais toutes les difficultés ne seront pas forcément de type doctrinal. D’autres, de type culturel et politique, peuvent aussi émerger. Les derniers propos, inacceptables, de Mgr Williamson, niant le drame de l’extermination des Juifs, en sont un exemple. »

Archevêque de Clermont et vice-président de la conférence épiscopale, Mgr Hippolyte Simon risque une hypothèse paradoxale : « Le pape a accordé aux intégristes tout ce qu’ils veulent sur la forme des rites, mais sur le fond, sur le Concile, lorsqu’il a affirmé qu’il n’existe pas deux rites, mais deux formes d’un même rite, il a ruiné leur argumentaire. » Vatican II reste donc à accepter dans sa totalité. : « Suis-je encore excommunié par eux ? », risque Mgr Simon, pour qui le test de cet éventuel retour, incertain à ses yeux en raison des dissensions internes des lefebvristes, restera leur concélébration autour de l’évêque pour la messe chrismale.