Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Non attribué

Nos excuses à l’Hôtel Intercontinental, taxé d’hostilité envers Israël, sur base d’une manipulation
27/01/2009

Sous le titre générique "De la manipulation de l’information pour en faire une intox", l’association des informaticiens juifs de France, Connec-sion [*], co-dirigée par Bernard Musicant et Denis Ktorza, a diffusé le communiqué suivant que nous transcrivons ci-après. Il est dommage toutefois, que sachant que nous nous étions laissés abuser, les responsables de cette honorable association ne nous aient pas avertis que nous faisions fausse route, bien que, sauf erreur, en évoquant "l’émetteur" de l’appel au boycott, ce soit à nous qu’ils font allusion. Je n’ai eu connaissance de leur mise au point que grâce à la vigilance d’un internaute qui a reçu (ou trouvé sur le Net) le communiqué de Connec-sion. J’ai adressé une lettre d’excuses à l’Hôtel Intercontinental, auquel je propose une diffusion plus vaste de cette mienne rétractation. Tout en reconnaissant bien volontiers l’erreur commise, je n’ai pas le sentiment que notre site mérite le blâme implicite qui ressort du communiqué ci-après et sanctionne notre appel au boycott de cet hôtel. En effet, en 9 ans d’activité sur le Web (dont près de 5 ans au service de l’Upjf) et des milliers d’articles mis en ligne, c’est la première fois qu’une telle chose m’arrive. Il me paraît cruel et injuste d’être montré du doigt de la sorte. En effet, les conditions extrêmes dans lesquelles j’exerce ma fonction (18 heures par jour de veille médiatique durant la guerre de Gaza, période où j’ai mis en ligne ma protestation infondée) devraient me valoir un peu de compréhension, d’autant que la chose semblait plausible puisque un événement analogue s’est déjà produit [**]. Par ailleurs, je vérifie strictement toutes les informations que je mets en ligne. Je l’ai fait également pour celle qui concerne l’hôtel en question. Ma seule erreur est d’avoir contacté des personnes qui avaient les mêmes sources que les miennes, et qui, les ayant interprétées de la même manière, m’en ont donc confirmé l’authenticité, en toute bonne foi. Mea culpa, certes, mais que celui qui est sans péché me lance la première pierre. (Menahem Macina).

[*] http://www.connec-sion.com/De-la-manipulation-de-l-information-pour-en-faire-une-intox-annulation-du-Salon-du-Tourisme-Israelien-a-Paris_a262.html?print=1&PHPSESSID=386d049939c9aa88e0f8f7f8c46aee7f [**] Voir : "Un hôtel francais refuse des Israéliens"

« Nous ne nous permettrons pas de donner de leçons à quiconque, mais simplement d’attirer leur attention sur des pratiques douteuses, comme de faux SMS ou mails qui pullulent…

 

Comme la plupart d’entre vous, j’ai reçu des mails annonçant l’annulation du Salon du Tourisme en Israël prévu à Paris.

L’Hôtel Intercontinental, par antisémitisme, aurait donc empêché la tenue de ce salon ouvert aux professionnels du Tourisme et aux associations.

Le communiqué d’annulation qui circule est la reprise d’une information du CAPJPO – EuroPalestine, qui avait présenté Dieudonné sur ses listes aux Européennes.

Sur le site de cette association, évidemment, c’est l’apologie du Hamas, de « l’activisme » palestinien et l’antisionisme qui dominent.

Voici donc l’origine du communiqué repris par nombre de mails, dont le texte ici est en français, anglais et arabe : http://www.europalestine.com/spip.php?article3624

Dans le mail que nous sommes beaucoup à avoir reçu, l’émetteur appelait au boycott de l’Hôtel qui avait manifesté un antisémitisme évident.

Par essence, sur le site de Connec’Sion, nous ne publions que des textes de source fiable et sûre, le CAPJPO ne rentre pas dans ces critères, encore moins qu’un mail anonyme [1].

Nous avons contacté nos amis de l’Office Israélien de Tourisme, qui nous avaient d’ailleurs gentiment invités à ce salon.

Ils nous ont donné leur version qui est donc celle de l’organisation ayant organisé et annulé le salon du 15 Janvier.

Voici sa réponse écrite, diffusée avant le report du salon :

Cher Bernard,

Suite à notre entretien téléphonique de ce jour, vous trouverez ci-après le texte que nous avons communiqué concernant le report du STIFE :

« Chère Madame, Cher Monsieur, Dans les circonstances actuelles, nous regrettons de vous informer du report de l’événement « STIFE 2009 » - Salon du Tourisme Israélien en France (initialement prévu ce jeudi 15 janvier) à une date prochaine dont nous vous informerons dès que possible. En vous remerciant de l’intérêt que vous portez à notre destination, et avec un chaleureux Shalom, Bien cordialement, La Direction, Office National Israélien de Tourisme – Paris »

L’Office de Tourisme a, en effet, reporté le salon à un moment plus propice, mais dans les mêmes lieux, avec l’accord et le soutien de l’Hôtel.

Il est vrai qu’avec les roquettes et les missiles Grad, personne n’aurait promu le tourisme à Ashkelon en ce moment en dehors de la Communauté.

L’objectif de l’Office est évidemment de faire venir le plus de touristes en Israël, comme en 2008 où il y a eu + 8% par rapport à 2007 en provenance de la France.

Nous avons donc eu la version de l’Hôtel, qui diffère totalement d’un appel au boycott :

Monsieur,

Merci mille fois de nous avoir signalé les articles ci-dessous. Comme vous vous en doutez, il ne nous appartient pas de commenter ni de communiquer publiquement sur les détails de l’organisation d’une manifestation privée réservée chez nous. Je suis toutefois en mesure de vous certifier, en effet, comme vous l’avez bien compris, que l’organisation de ce Salon a été reportée avec l’accord de toutes les parties concernées, pour des raisons de sécurité bien compréhensibles. En effet, il s’est avéré, quelques jours avant la manifestation prévue, que la sécurité de l’hôtel, de ses clients - et notamment bien entendu, au premier chef, des organisateurs et participants à ce Salon - de même que du quartier, ne pouvait être garantie par les services de police, alors même que plusieurs manifestations d’importance avaient été programmées ce jour-là, suite, notamment aux appels lancés par certains sites. Il n’y a bien entendu aucune prise de position à cet égard, mais une simple décision de bon sens, prise en bonne intelligence par toutes les parties prenantes, suite aux recommandations des responsables de la sécurité de l’Ambassade d’Israël et de la Préfecture de police de Paris. Merci mille fois encore de votre courriel.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de ma sincère considération.

Philippe Brunet

Responsable de la communication,

Director of Communications INTERCONTINENTAL PARIS LE GRAND


Nous avons pris le risque de ne pas rediffuser cet appel au boycott et de nous mettre à dos nombre de nos contacts. On nous a traités de frileux, d’ennemis du peuple juif, etc. ce dont nous nous moquons totalement.

Nous répétons, comme lors des grands événements des dernières années, que nous nous devons d’être vigilants et attentifs à tout acte antisémite.

Mais nous ne devons pas en voir là où il n’y en a pas, car nous devons être totalement crédibles, ce qui nous oblige à vérifier certaines informations.

En effet, la reprise d’informations fausses diffusées par des membres de la communauté a un effet boomerang encore plus nuisible que l’alerte donnée par les mêmes.

On se rappellera, hélas, les fausses agressions du RER D, ou autres.

En conclusion, nous ne nous permettrons pas de donner de leçons à quiconque, mais simplement d’attirer leur [sic] attention sur des pratiques douteuses, comme de faux SMS ou mails qui pullulent.

Par ailleurs, nous aimerions que tous les journalistes appliquent cette vérification des informations qui fait partie de leurs règles de déontologie. »


Bernard Musicant et Denis Ktorza

co-Présidents de Connec’Sion

 

samedi 24 Janvier 2009

Source : http://www.connec-sion.com

 

----------------------------------------


[Information aimablement communiquée par Ajax.]

 

[1] L’auteur de ce manifeste semble croire que nous ne nous sommes basés que sur le communiqué de France-Palestine. Or, si nous l’avons reproduit intégralement, ce n’est pas à titre de preuve du bien-fondé de l’information, mais pour illustrer le parti qu’en tiraient nos ennemis. J’ai fondé ma décision de publier mon appel au boycott sur le texte suivant, qui se faisait l’écho de sources ministérielles israéliennes :

Jerusalem - The Grand Hotel Intercontinental in Paris has cancelled the central part of an Israeli Tourism Fair, the tourism ministry in Jerusalem said Wednesday, a day before it was scheduled to take place. "The main part of the event was supposed to take place at their hotel and they cancelled," said Shira Kaveh, a spokeswoman for the ministry.
"The fair will still go on, but not at the hotel. The public part just won’t happen, but the private meetings of businessmen will still take place," Kaveh added.
The ministry of tourism said there was concern that protests would take place outside the hotel against Israel’s ongoing military offensive in the Gaza Strip and cause damage and lead to the cancellation."  

(Source: The Earth Times).

On dira peut-être que j’ai mal compris ce communiqué, mais toute personne honnête reconnaîtra qu’il pouvait donner lieu à l’interprétation que j’en ai faite.

 

Mis en ligne le 26 janvier 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org