Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Parti pris anti-israélien

"L’Humanité" foule aux pieds le respect dû aux morts et diabolise Israël, M. Macina
26/01/2009

Dans un article récent, André Gunthert, relaie l’exaspération de Jean Korkos, devant la conduite inqualifiable des médias qui instrumentalisent l’émotion et la pitié de leurs lecteurs pour en faire des ennemis d’Israël [*]. Il a bien raison. Korkos lui-même publie sur son site, Arrêt sur Images, la lettre qu’il a adressée au directeur de la Rédaction de "L’Humanité" [**]. J’y souscris bien volontiers. A cette photo de l’horreur, qui accuse Israël, alors qu’il s’agit de la conséquence dramatique de ce qu’on nomme, en termes de conflits, un "dommage collatéral", c’est-à-dire non intentionnel, je réagirai, sans commentaires, par d’autres photos de l’horreur, montrant cette fois des victimes israéliennes d’attentats volontaires, visant incontestablement à assassiner, commis contre des civils, et uniquement contre eux, en Israël.

[*] "Insoutenable: la guerre ou son image?". [**] "Lettre ouverte à Pierre Laurent, directeur de la Rédaction de l’Humanité"

25/01/09


Bien sûr que cette photo transperce le coeur ! Mais il s’agit d’une mort non voulue...

Braves gens, avant de juger et de traiter les sodats de Tsahal de nazis et de tueurs, voyez ces clichés des victimes israéliennes, toutes assassinées volontairement, avec la plus grande cruauté, par des terroristes palestiniens !... (*)


Les deux réservistes égarés, lynchés à Ramallah, en 2001

(*) Je demande pardon aux âmes sensibles et surtout à mes coreligionnaires observants qui, au nom du "betselem elohim ha-adam nivra" (à l’image de Dieu, l’homme a été créé), refusent que soient exposés aux regards les restes humains qui profanent la sainteté de Dieu.

Si j’ai choisi d’enfreindre le tabou c’est pour que le monde sache que ce n’est pas parce que nous n’avons pas de victimes qu’on ne les voit pas à la une des journaux, mais parce que nous les cachons, par décence et par respect. 

Oui, hélas, nous aussi, nous avons nos assassinés, massacrés de manière inhumaine. Et puisque nos ennemis exposent les leurs, en vue de nous faire passer pour des assassins, j’ai bien l’intention (et ceci n’engage que moi-même) d’exposer les nôtres, afin que les responsables politiques, les médias et la population, sachent à qui nous avons affaire, et qu’ils cessent de victimiser les véritables assassins pour mieux nous diaboliser.

Tous les conflits ont leur lot de victimes, et personne d’autre qu’un juif, dont l’histoire est une succession de massacres, subis sous presque tous les régimes et les religions, ne ressent davantage la douleur et l’horreur de la mort infligée, que ce soit volontairement pour éliminer un ennemi implacable, ou involontairement, en répliquant à des tirs, comme dans le cas de la fillette morte dans les décombres de sa maison. 

Ce restera la honte du journal L’Humanité que d’avoir exploité, avec une complaisance malsaine, l’horreur que cause la vue d’un enfant, victime innocente, pour faire un scoop et jouer hypocritement les belles âmes émues de pitié.

Nous verrons si cet organe de presse a le courage de publier les photos de nos massacrés, montrées ici.

Personnellement je ne me fais aucune illusion à ce sujet.

"Qu’ils soient vêtus d’infamie, ceux qui m’accusent, enveloppés de leur honte comme d’un manteau !" (Ps 109, 29).


Menahem Macina


© upjf.org

 

Mis en ligne le 25 janvier 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org