Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Hamas

Obus israélien ou missile Grad: Israël a-t-il été victime d’un piège machiavélique du Hamas?
25/01/2009

Plusieurs internautes m’ont écrit pour relayer les rumeurs qui commencent à se répandre sur la Toile, selon lesquelles toute l’affaire de la mort des filles du gynécologue palestinien, Az Din Abu el-Aïsh, militant du camp de la Paix israélo-palestinien, serait un piège du Hamas, dont les combattants auraient eux-mêmes tiré, non un obus, mais un missile Grad. Au courant de la nouvelle depuis plusieurs jours, j’ai attendu, pour réagir, d’avoir des éléments plus sérieux que les annonces sensationnalistes majoritairement relayées par des blogues et des forums israéliens. L’article du "Maariv", que j’ai traduit ici, m’avait échappé. Il m’a fallu procéder à de longues recherches et trier le bon grain de l’ivraie pour le découvrir. A ce stade, il me semble qu’il faut observer la même modération et la même prudence dont fait preuve ce texte du journal israélien. (Menahem Macina).

Une bille de métal comme celles dont sont remplis les missiles Grad, trouvée dans la tête de la nièce du Dr Abu-Aïsh

 

19 janvier 2009

 

Maariv

 

Texte original en hébreu : "Yitakhen she-Hamas paga‘ beveit ha-Doctor" (Il semble que ce soit le Hamas qui a tiré sur la maison du Docteur [Abu el-Aïsh]).

 

Traduction française : Menahem Macina

 

Des premiers éléments de l’enquête, qui sont venus à la connaissance de la Première Chaîne [de la Télévision israélienne], il ressort qu’on a extrait de la tête de la nièce du Dr Abu el-Aïsh, une bille de métal que Tsahal n’utilise pas.

 


La Première Chaîne a révélé hier [dimanche 18 janvier] des éléments qui témoignent de la possibilité que l’une des nièces du Dr Abu el-Aïsh, a été atteinte par un tir du Hamas. Le Dr Abu el-Aïsh a fait les gros titres des journaux quand la tragédie au cours de laquelle il a perdu trois de ses filles, a été entendue, alors qu’une conversation téléphonique qui avait lieu entre le médecin et le journaliste de la Chaîne 10, Shlomi Eldad, était diffusée en direct à l’antenne.

Le Dr Abu el-Aïsh a téléphoné à son ami journaliste aussitôt après que, selon lui, un obus de char, tiré par l’armée israélienne, eut atteint sa maison, au nord de la bande de Gaza. Au cours de cette conversation téléphonique, qui a été diffusée en direct à la télévision, on a pu entendre les cris de désespoir de Abu el-Aïsh, qui relatait comment l’obus tiré par Tsahal avait touché sa maison et causé la mort de ses trois filles.

Ce soir, la présentatrice de la Première Chaîne, Kati Dor, a révélé les résultats des examens cliniques, qui jettent un doute sur la version du Dr Abu el-Aïsh. Ces résultats ont été obtenus par un examen au scanner des blessures de la nièce du médecin palestinien, qui a eu lieu à l’hôpital Barzillaï, d’Ashqelon, où elle avait été admise.

Selon les constatations, on a trouvé, dans le crâne de la nièce, un objet métallique qui ressemble à une bille [sans doute du type des roulements à billes]. Il ressort de cette découverte qu’il existe une possibilité que les blessures de la jeune fille ne soient pas la conséquence d’un tir de Tsahal, dont l’armement n’inclut pas des billes comme celle qui a été trouvée dans le crâne de la blessée. Cette découverte a fait naître le soupçon que la nièce du médecin palestinien a été atteinte par un tir du Hamas.

Ces constatations, qui ressortent de l’examen réalisé à l’hôpital et ont été dévoilées ce soir, ont été transmises à Tsahal, pour examen balistique, de manière à établir avec certitude l’origine du tir qui a blessé la nièce du Dr Abu el-Aïsh.


© Maariv

 

Mis en ligne le 25 janvier 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org