Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Parti pris pro-palestinien

Ne donnez plus un sou à Amnesty International, qui diabolise injustement Israël !
25/01/2009

Il faut espérer que les grands Juifs de France et de Navarre emboîteront le pas à ce médecin courageux. Nous, les obscurs, les sans grade, qui n’avons pas leur lustre ni la considération dont ils sont l’objet, ne pouvons le faire: nul ne nous écouterait. Mais vous, qui avez tout cela, vous pouvez parler haut et fort. C’est pourquoi nous attendons de vous que vous boycottiez, comme le fait le Dr Warlin, les organisations qui diabolisent Israël, son Etat et son armée, et que vous réserviez vos contributions financières aux organisations qui ne déshonorent pas, comme le fait depuis des semaines Amnesty International[*], cette démocratie honorable confrontée à un ennemi sans foi ni loi, ni respect de la vie humaine, qui s’abrite honteusement derrière sa population civile pour incriminer Israël. (Menahem Macina).

[*] Nous reproduisions, en fin de page, un article récent de cette organisation.

 

24/01/09

 

A AMNESTY INTERNATIONAL

72 Bd de la Villette 75940 Paris Cedex 19.

 

 

Docteur Jean-Fred WARLIN

Ancien interne des Hôpitaux  de Paris                                           

et Chef de Clinique à la Faculté                                                             

Ancien Assistant des Hôpitaux de Paris  

Attaché à l’hôpital d’Argenteuil                                              

Membre de l’Association Française de Chirurgie

Membre de la Société internationale de Chirurgie

Diplômé de COELIOCHIRURGIE

 

COELIOCHIRURGIE

CHIRURGIE VISCERALE

                                                               ______________

 

 

24/01/2009

 

Madame, Monsieur,

 

Votre décision de poursuivre les responsables politiques ou militaires d’Israël me reste en travers de la gorge.

Je ne sache pas que vous ayez traîné les dirigeants russes, chinois, ou soudanais en justice pour leurs exactions sans commune mesure avec l’opération de défense légitime d’un État qui a attendu 8 ans pour mettre à la raison les terroristes qui le bombardaient journellement, et qui s’est montré particulièrement soucieux d’épargner les vies humaines (tracts prévenant la population, appels sur téléphones portables, etc.). Essayez, si vous en êtes capable, d’imaginer le massacre qui serait résulté d’une incursion, par les Arabes, d’une ville israélienne (sans même que les civils aient été volontairement mêlés aux combattants). Les Israéliens ont réussi, en 3 semaines d’opérations dans un milieu hyper-hostile, à faire 3 fois moins de morts civils que les attentats du 11 septembre, en 5 minutes, contre une population sans défense et qui ne leur avait rien fait.

J’étais donateur d’Amnesty mais vous pouvez avantageusement me rayer de vos listes.

En effet, je ne brandirai pas, comme vous, les foudres des cours de justice internationale, je ne vous menacerai pas, comme vos protégés, de bombes, roquettes, missiles, séquestration, ou enlèvement ; mais, en revanche, je vous promets que non seulement je ne vous enverrai plus un sou, mais que je vais faire mon possible pour convaincre le maximum de personnes de m’imiter et pour, si possible, vous faire retirer les subventions des contribuables grâce auxquelles vous poursuivez votre politique pernicieuse.

Veuillez être assuré de ma réprobation et de mon profond dégoût.

 

Docteur Jean-Fred WARLIN

 

------------------------

 

Voir, entre autres, l’article suivant, sur le site de Amnesty International (22 janvier 2009) :

 

Gaza : l’évidence de crimes de guerre

Une équipe d’Amnesty International se trouve actuellement à Gaza pour enquêter sur les conséquences du recours disproportionné de l’offensive israélienne.
L’équipe a trouvé des preuves indiscutables du recours intensif au phosphore blanc dans des zones d’habitation densément peuplées de la ville de Gaza et dans le nord de la bande de Gaza.
Amnesty International a dénoncé le recours fréquent à cette arme dans les quartiers résidentiels de Gaza, où la population est dense, dont l’usage est non discriminant par nature.
Une utilisation répétée de cette arme qui frappe sans discrimination a des effets terribles sur les civils et constitue un crime de guerre.

Le cessez-le feu, actuellement en vigueur à Gaza, ne doit pas nous faire oublier le désastre humanitaire et le massacre de la population civile qu’a entraînés l’offensive israélienne depuis le 27 décembre 2008 sur Gaza.
En trois semaines, sept cents civils palestiniens ont été tués sur au moins 1 300 morts, dont 410 enfants et 108 femmes, et plus de 5 300 blessés, selon les services d’urgence de Gaza.
Du côté israélien : dix soldats et trois civils ont péri durant la même période.

Amnesty International exige que des enquêtes exhaustives, indépendantes et impartiales sur les atteintes au droit international humanitaire et relatif aux droits humains soient entreprises pour enquêter notamment sur les attaques israéliennes disproportionnées ou ayant visé des civils ou des bâtiments civils dans la bande de Gaza, ainsi que sur les tirs de roquettes par les groupes armés palestiniens en direction d’agglomérations israéliennes.

 

------------------------


Mis en ligne le 24 janvier 2009, par
M. Macina, sur le site upjf.org