Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Antisionisme

La belle-soeur de Tony Blair accuse Israël de "pulvériser" femmes et enfants à l’arme chimique
25/01/2009

vendredi 23 janvier 2009

Texte repris du site Philosémite, titre original: La belle-soeur de Tony Blair, les islamistes et l’(ex-)négationniste

Cet épisode étonnant dans la longue saga anti-israélienne à laquelle on assiste en Europe vient illustrer à merveille la démonstration de Gilles William Goldnadel dans L’inquiétante dérive antisémite de l’extrême gauche

Source: Arutz Sheva
Titre original de l’article de Hillel Fendel: Blair’s Sister-in-Law Incites Moslems: "We Want Israel Out!"

"Lauren Booth, qui est la soeur de l’épouse de [l’ancien premier ministre britannique] Tony Blair, l’envoyé au Moyen-Orient du Royaume-Uni, a pris la parole lors d’une manifestation anti-israélienne qui s’est déroulée le dimanche 11 janvier dans la grande ville de Blackburn, à 35 kilomètres au nord de Manchester. On estime que 10.000 personnes, essentiellement des jeunes hommes musulmans, étaient présents.

Des sources en Angleterre rapportent que le rassemblement a été totalement ignoré par les médias nationaux, y compris par la BBC, en dépit du fait qu’il s’agissait "probablement de la marche de protestation islamique la plus importante au Royaume-Uni depuis celle d’il y a vingt ans contre la liberté d’expression, lorsque les livres de Salman Rushdie avaient été brûlés sur des bûchers à Bradford", écrit Nick Griffin, le politicien d’extrême droite [président du British National Party].

Lauren Booth a excité la foule en appelant à la fermeture de l’ambassade d’Israël à Londres et en accusant Israël de "pulvériser" des femmes et des enfants avec des armes chimiques. Elle a exhorté la communauté musulmane à venir "à 40.000" à la prochaine manifestation "au centre de votre ville".

"Aujourd’hui, nous sommes tous des Palestiniens", a-t-elle proclamé. "Nous allons nous battre pour vous et vos enfants ! Et nous avons un message pour Israël. Vous êtes finis. C’est fini. Arrêtez vos histoires d’autodéfense. Non, non, c’est fini. Vous - vous êtes la nation de la haine ! Et vous êtes des criminels - nous vous détestons ! ... Nous sommes en colère, et nous voulons qu’Israël soit expulsé de ce pays !"

Lauren Booth a affirmé qu’elle représentait le "bon peuple de notre pays qui est en colère et écoeuré, parce que notre pays a un ambassadeur en Israël ! Retirez-le ! Nous ne voulons pas d’une ambassade israélienne à Londres - ce sont des criminels ! Répétez avec moi maintenant: Israël – "Out ! Out ! Out !" [et la foule hurle: "Out ! Out ! Out !"].

Elle a ensuite fait rire les manifestants en demandant s’ils se souvenaient de Tony Blair, et ce qu’ils pensaient de lui comme envoyé spécial au Moyen-Orient (huées de la foule), en ajoutant : "J’ai son numéro ici, permettez-moi de l’appeler, attendez un instant". Pendant que la foule riait avec approbation, Booth a apparemment composé le numéro du bureau de Blair à Jérusalem, en expliquant : "Une minute, le temps que je branche le haut-parleur ". Elle a alors parlé dans le cornet : "Allô. Salut. J’ai un message du peuple britannique pour Tony Blair au sujet d’Israël, et de son rôle: Honte à vous ! Honte à vous ! " La foule a hurlé son approbation.

Nick Griffin, l’(ex-)négationniste qui défend les juifs !

Griffin qui, dans les années 90, qualifiait le génocide des juifs de "the Holohoax", s’est reconverti récemment en défenseur des juifs; il a déposé plainte auprès de la police locale contre Lauren Booth pour incitation à la haine raciale contre les juifs :

"I wish to make a formal allegation of incitement to racial hatred, contrary to S.5 of the Public Order Act, whereby it is an offence to use words intended or, having regards to all the circumstances, likely to incite racial hatred. The offence was, I believe, committed by Lauren Booth in the course of her speech to the Muslims for Gaza rally in Corporation Park, Blackburn, on Sunday 11th January 2009… This rally was attended by many thousands of mainly young Muslim men, already in a high state of anger as a result of media coverage of the Israeli/Palestinian conflict in Gaza. …[H]er use of the plural in the phrase "you are the criminals we detest", juxtaposed with comments such as “we want Israel out of this country", (not, please note, "the Israeli Embassy", but simply "Israel") are clearly likely – if not intended – to be taken by those present as a green light for hatred, indeed quite possibly actual physical violence, against individual Jews and against Jewish businesses in our High Streets."

That she intended mischief is indicated by her deliberately setting out to enrage the audience with stories – totally fictitious as far as any news reports coming out of Gaza would suggest – of "chemical weapons" being used by Israel in the targeted attacks on Hamas terrorists which she presents as random attacks aimed at innocent women and children."

Given the deep-rooted traditional hostility to Jews, simply on account of their being Jews, in the Koran and the Haddith, to make such a speech to a large Muslim audience can only incite hatred against Jews…"."

Voir également :
- La belle-sœur de Tony Blair bloquée à Gaza
- Photos de Lauren Boot à Gaza
- Holocaust Denier Accuses Lauren Booth of Inciting Race Hate
 

© Aroutz7 et Philosémitisme

 

Mis en ligne le 24 janvier 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org