Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Hamas

Le Hamas prend le contrôle des tunnels de Gaza, Yaakov Katz
23/01/2009

22 janvier 2009

 

The Jerusalem Post

 

Texte original : "Hamas takes control of all Gaza tunnels".

 

Traduction française : Menahem Macina


Le Hamas a pris le contrôle de tous les tunnels de contrebande, creusés sous le Corridor Philadelphi, au sud de Gaza, et a encore fait entrer des armes dans la bande de Gaza depuis la fin de l’Opération "Plomb fondu", dimanche matin [18 janvier].

Durant l’opération, qui a duré trois semaines, Tsahal a détruit 80% des 300 tunnels qu’on estime avoir été creusés par le Hamas sous la bande de terre qui sépare Gaza de l’Egypte.

Un certain nombre de tunnels n’ont pas été détruits - tel celui qui a été filmé par des médias étrangers, mercredi –, et ce pour des raisons humanitaires.

En effet, quelques tunnels ont des canalisations qui acheminent du pétrole du Sinaï à Gaza. Le souci de Tsahal était que, s’il bombardait un tunnel de cette nature, une énorme explosion en résulterait – probablement aussi du côté égyptien – ce qui causerait des pertes civiles.

Autre sujet de préoccupation, pour Tsahal : si un tunnel d’acheminement de pétrole était bombardé, le Hamas pourrait répliquer par une attaque contre le dépôt de carburant de Nahal Oz, où sont stockés les bombonnes de gaz et les réservoirs de carburant, lesquels en explosant causeraient d’importants dommages collatéraux dans Gaza et en Israël.

Les tunnels de Rafah sont habituellement exploités par des clans palestiniens locaux, et on estime que la décision du Hamas d’en prendre le contrôle s’inscrit dans le cadre des tentatives que fait le groupe pour restaurer son régime à Gaza. Le Hamas peut à présent décider ce qui sera passé en contrebande dans la bande de Gaza, et donner la priorité aux armes et aux explosifs.

Mercredi soir, CBS News signalait que la marine israélienne avait intercepté en Mer Rouge un navire iranien en route vers Gaza, et suspecté de transporter des armes. Israël est préoccupé par le fait que l’Iran pourrait tenter de livrer au Hamas des missiles Fair à longue portée, capables de frapper Tel Aviv.

Mercredi également, le Hamas s’est emparé des camions transportant des fournitures humanitaires destinées à la bande de Gaza, tentant ainsi de montrer que c’est lui qui fournit cette aide au peuple palestinien.

Des fonctionnaires de la Défense ont déclaré au Jerusalem Post, jeudi, que le Hamas avait également pris le contrôle d’un hôpital pour malades mentaux dans la ville de Gaza, et qu’il avait jeté dehors les patients afin d’utiliser le bâtiment comme prison pour les partisans du Fatah.

Selon ces officiels, le Hamas craint que le Fatah ne tente de tirer parti de son état d’affaiblissement pour tenter de reprendre le contrôle de Gaza. Durant l’opération "Plomb fondu", le Hamas avait imposé des couvre-feux dans les quartiers à majorité Fatah et exécuté tout membre du Fatah aperçu dans la rue.

Jeudi encore, Amos Gilad, qui dirige le Bureau de sécurité diplomatique du ministère de la Défense, était au Caire pour des entretiens concernant Guilad Shalit et le nouveau mécanisme anti-contrebande.

Le nouveau mécanisme qu’Israël a mis au point avec les Egyptiens pour contrer l’infiltration illégale d’armement et d’explosifs dans la bande de Gaza, s’exerce à trois niveaux : coopération en matière de renseignement, mise en place d’obstacles dans le Sinaï et déploiement d’une nouvelle technologie de détection de tunnels le long de la frontière. Des fonctionnaires du ministère de la Défense ont précisé qu’Amos Gilad se rendrait en Egypte chaque semaine pour superviser l’efficacité du mécanisme.

 

Yaakov Katz

 

© The Jerusalem Post

 

Mis en ligne le 23 janvier 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org