Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes

Protégez-nous de nos amis, Gabriel Lévy
30/01/2009

30 janvier 2009

 

M. Sarkozy a tenu à rassurer le père du soldat franco-israélien détenu en otage par le Hamas depuis plus de deux ans et demi (sans recevoir la moindre visite de la Croix-Rouge), et à l’assurer de « l’implication et l’intérêt de la France à [sic] cette question ».

Parallèlement, le ministre des affaires étrangères répondait en ces termes, le 28 janvier 2009, à une question écrite de M. Muselier (député des Bouches du Rhône) : 

« Les dépouilles des deux jeunes soldats israéliens, Ehud Goldwasser et Eldad Regev, ont été remises à leurs familles le 16 juillet 2008. La France, tout comme l’Union européenne, étaient vivement préoccupées (sic) par le sort des deux jeunes soldats israéliens et c’est avec regret et tristesse qu’elles ont appris leur décès. Elles ont fermement condamné l’enlèvement de ces deux soldats. Le ministre des affaires étrangères et européennes, qui avait reçu personnellement les familles un an auparavant, a tenu à leur exprimer de nouveau sa plus profonde sympathie. ».

Toutefois, notre ministre poursuit sa réponse sur le ton d’un ancien ministre (M. Claude Cheysson) qui, après l’assassinat du  président égyptien, considérait que « la mort de Sadate était un obstacle levé sur le chemin de la paix dans le Proche-Orient ». Ainsi, selon M. Kouchner :

« la remise des dépouilles des deux défunts a eu lieu dans le cadre d’un accord négocié entre Israël et le Hezbollah. Nous espérons que la mise en oeuvre de cet accord contribuera à une diminution des tensions entre les parties, ainsi qu’à la poursuite de la mise en oeuvre de la résolution 1701 en vue d’un cessez-le-feu complet et d’une solution durable au conflit israélo-libanais ».


Encore des morts utiles « sur le chemin de la paix » !

Décidément, le langage diplomatique est bien étrange. De l’interview suppliante de M. Michel Barnier sur Al Jazeera, au sujet de journalistes pris en otages (1), à l’entretien de M. Philippe Douste Blazy, créditant l’Iran d’un rôle stabilisateur au Moyen-Orient (2), nos ministres des affaires étrangères ne craignent pas de confondre diplomatie et soumission.

Même le sens de la proportion nous est également… étranger : les pertes, dans le tumulte et la fureur des combats, sont « disproportionnées », mais, dans la parfaite quiétude d’un entretien diplomatique, l’échange proposé de « notre compatriote Gilad Shalit » (ainsi nommé dans la réponse ministérielle) contre 1.100 soldats du Hamas, ne paraît nullement disproportionné.

Allez comprendre !


© Gabriel Lévy

 

---------------------------------------

1. « J’espère que ces appels très nombreux pour le respect de la vie humaine, pour la tolérance qui est au cœur du message de cette grande religion qu’est l’islam, cet appel à la raison porté par beaucoup de gens sera entendu », 2 septembre 2004. [Voir : "Proche Orient info : Mais jusqu’où la France s’aplatira-t-elle ? Michel Barnier sur Al Jazeera"]. 

2. « Dans la région, il y a bien sûr un pays comme l’Iran, un grand pays, un grand peuple et une grande civilisation, qui est respecté et qui joue un rôle de stabilisation dans la région", 1 juillet 2006 [Voir aussi M. Macina, "Douste-Blazy, docteur-miracle, au chevet du Hezbollah"]. Et, en plus sévère, et plus irrespectueux : Quand Mickey d’Orsay copine avec Pat Hibulaire.

 

Mis en ligne le 30 janvier 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org