Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme

Albert Naccache, "Contre Israël: De l’amour de la Palestine à la haine des Juifs"
03/02/2009

Une pièce essentielle à verser au dossier «Israël-Palestine». (J.-P. Allali).

03/02/09

Texte repris du site du CRIF

CONTRE ISRAËL, De l’amour de la Palestine à la haine des Juifs, par Albert Naccache (*)

 

 « Le conflit israélo-palestinien est une « passion française » selon le directeur de la revue « Politis », Denis Sieffert. Et quelle passion ! On a pu en mesurer l’effet dévastateur et mortifère lors des manifestations « pro-palestiniennes » qui ont déferlé sur la planète, de Paris à Beyrouth en passant par Bruxelles, Londres , Milan et ailleurs, lors de l’opération « Plomb [fondu]» légitimement lancée par Tsahal contre les tireurs de roquettes sans vergogne ni foi ni loi du Hamas en direction des populations apeurées, terrorisées et impuissantes du sud d’Israël depuis huit ans.

« Plomb [fondu]», hélas, s’est déroulée après la publication de l’excellent travail d’Albert Naccache. Nul doute que si l’ouvrage avait été publié, une fois ce conflit « terminé » par la trêve unilatérale décidée par Israël, il aurait doublé de volume.
 
Le travail de Naccache, salutaire et hautement nécessaire, est celui d’un organe de veille informationnelle, une entreprise minutieuse qui sait tirer profit des moyens modernes de communication pour aller traquer sur la Toile, groupes et groupuscules, pour éplucher patiemment la presse, pour visionner les émissions radiophoniques et télévisuelles.
 
D’emblée, une constatation s’impose, crue dans sa vérité première. Elle a pu se vérifier en décembre 2008-janvier 2009 : « Les Français sont plutôt proPalestiniens ». Et ils viennent de toutes les couches de la société : Trotskistes, verts, altermondialistes, communistes, socialistes, gaullistes, souverainistes, membres de la droite et de l’extrême droite, Arabes, Musulmans, Catholiques, Protestants, philosophes et politologues, sociologues, historiens, chercheurs, professeurs, juristes, avocats, militants. Et, cerise sur le gâteau, nous dit l’auteur dans un humour grinçant : « de nombreux Juifs prennent fait et cause pour la Palestine, non pas "bien que" juifs, mais "parce que" juifs ».
 
Dès lors, une analyse serrée des acteurs et des réseaux s’impose. Les sites « islamiques » et la presse arabe n’ont plus de secrets pour l’auteur et il les épluche pour notre édification.
 
Des listes impressionnantes d’organisations amies des Palestiniens sont dressées : FIDH, LDH, Plate-forme des ONG françaises pour la Palestine, CCDF (Comité Catholique contre la faim et pour le développement), Caritas France, Secours Catholique, Coordination Sud, Médecins sans Frontières, Médecins du Monde, Association Française de Solidarité Internationale, Palestinian Center for Human Rights, Shalom-Paix-Salam, Une Autre Voix Juive et des dizaines d’autres, toutes aussi virulentes dans leur désir, pour le moins, de critiquer et, pour beaucoup, de détruire Israël.
 
La Capjpo-Europalestine (Coordination des appels pour une paix juste au Proche-Orient), l’une des plus virulentes associations anti-israéliennes s’est créée « à l’initiative de deux anciens trotskistes d’origine juive : Olivia Zemor et Nicolas Shahshahani ». Ses prises de position font froid dans le dos.
 
Parmi les intellectuels, Étienne Balibar, Jacques Vergès,  Pascal Boniface, Sylvia Cattori, André Raymond,  Monique Chemillier-Gendreau, Alain Badiou, et bien d’autres et, pour ce qui est des Juifs : Marcel Liebman, Edgar Morin, Pierre Vidal-Naquet [décédé], Danielle Bleitrach, entre autres.
Sans parler de la kyrielle d’intervenants : journalistes, bloggeurs, intellectuels, historiens arabo-musulmans.
 
Pour tous, par le verbe et par l’écrit comme par l’image, un objectif : la diabolisation en vue de la délégitimation d’Israël : José Bové et Dieudonné, Alain Soral et Ginette Skandrani, Roger Garaudy et Robert Faurisson, Fara Kemi Seba et sa Tribu Ka.
 
Les extraits d’articles qui nous sont proposés, tous aussi terrifiants les uns que les autres, sont autant de preuves de la volonté manifeste de leurs auteurs de nuire à l’existence de l’État juif. Israël, désormais défini comme État nazi. Souvent, en outre, le CRIF apparaît comme la « bête noire » de certains.
 
Un chapitre est consacré à quelques initiatives citoyennes qui vont à contresens de ce véritable déchaînement antisémite sous couvert d’antisionisme, un autre au « sursaut arabe ».
 
Une pièce essentielle à verser au dossier « Israël-Palestine ». Très intéressant.
 
 
Jean-Pierre Allali
 
(*) Éditions Cheminements. Septembre 2008. 412 pages. 22 euros.
 


© CRIF 


Mis en ligne le 3 février 2009, par
M. Macina, sur le site upjf.org