Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Non attribué

Israël, l’éternel agresseur des "victimes" arabes...
04/02/2009

Un de nos internautes nous communique cette planche de caricatures, parue dans le journal suisse satirique "Nebelspalter" [*], du 28 novembre 1956. On se souvient peut-être qu’à cette époque, Israël, dont les intérêts coïncidaient momentanément avec ceux des Anglais et des Français, menait, conjointement avec eux, la Guerre du Sinaï [**]. La situation évoquée de manière satirique par les dessins ci-après, n’a guère changé, comme le fait remarquer notre informateur. Fin 1956 comme fin 2008, c’est Israël qui est l’agresseur... (Menahem Macina).

[**] Lire : "Histoire : la guerre du Sinaï - 29 octobre 1956".

03/02/09

De haut en bas et de gauche à droite : Ben Gourion (dans le Negev) fait pousser des légumes, tandis que Nasser l’agresse au lance-pierres,
puis déverse des immondices sur sa tête, coupe son tuyau d’arrosage, lance son chien contre lui, et finalement coupe un de ses arbustes. Tout cela sous le regard goguenard d’Arabes de la région, qui s’exclaffent, juchés sur le mur-frontière. Finalement, excédé, Ben Gourion décoche un puissant direct du droit à Nasser, déclenchant les gesticulations et vociférations rageuses des spectateurs arabes.

Le résumé de la scène (en allemand) est laconique et ironique à souhait:

"L’agression d’Israël"

[*] Der Nebelspalter. "Hebdomadaire humoristique et politique illustré, indépendant, fondé par Jean Nötzli, le Nebelspalter parut pour la première fois en 1875. Enfant du Kulturkampf, il s’inscrivait alors dans le courant anticlérical et s’opposait au conservatisme qui freinait le progrès. Après 1900, il s’éloigna de cette ligne et devint plus littéraire. Ses prises de position en faveur de l’Allemagne pendant la Première Guerre mondiale lui firent perdre une grande partie de ses abonnés après la défaite de 1918. Il se redressa grâce à la maison d’édition du futur conseiller aux Etats Ernst Löpfe-Benz, qui le reprit en 1922, et grâce au caricaturiste Carl Böckli (Bö). Dès 1933, le Nebelspalter commença à mettre en garde contre la catastrophe qui se préparait et à mener, surtout à l’aide de la caricature et en dépit de la censure suisse, la lutte contre l’influence morale du nazisme et du fascisme. Il prit aussi position sur des questions sociales et politiques. Parmi les artistes qui travaillèrent pour lui, citons Gregor Rabinovitch, Fritz Boscovits, Lindi et Heinrich Danioth. Le tirage progressa jusqu’à l’époque de la guerre froide (65000 exemplaires en 1975), malgré la disparition de la menace extérieure. Au début des années 1990 cependant, la feuille, qui cultivait la satire dure et souvent blessante, perdit un grand nombre de ses abonnés, jusqu’à mettre en danger sa survie. En 2007 le Nebelspalter ne paraissait plus que dix fois par an avec un tirage de 20 000 exemplaires."
(Source : Dictionnaire historique de la Suisse.)

© upjf.org

 

[Cliché aimablement transmis par M. Taub, Israël.]

 

Mis en ligne le 3 février 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org