Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (boycott d')

Comment expliquer la décision de l’Institut d’architecture de la Cambre de boycotter Israël ?
07/02/2009

Je reprends, d’un excellent Blogue que je cite souvent sur ce site [*], ces précisions, aussi "cuisantes" qu’irréfutables, ajoutées par sa responsable, à la reprise qu’elle fait de la protestation de dizaines d’artistes et de personnalités, publiée dans le Journal "La Libre Belgique", et que j’ai reprise moi-même ici, hier [**]. (Menahem Macina).

[*] Blog Philosémitisme. [**] Voir : "Quand le CIVA et l’Espace d’Architecture La Cambre censurent le patrimoine mondial de l’humanité".

 
06/02/09

 

  • Bien que (curieusement) dans le site web de La Cambre, l’Université de Birzeit ne figure pas dans la liste des écoles et universités avec lesquelles elle a conclu des accords de coopération, Guy Duplat, dans La Libre Belgique, nous apprend que 

    « La Cambre est très impliquée dans des accords de collaboration avec l’université Bir Zeit palestinienne ».

A ce sujet, voir également Masarat Palestine 2008 : clôture et perspectives. Il y est question de coopération de la Cambre avec le Zan Studio. Or fait troublant ce collectif semble refuser l’existence même d’Israël:


 « Mais pour nous et pour l’écrasante majorité des Palestiniens, Israël, dans ses frontières de 1948, est une colonie, et les personnes, ou leurs descendants, qui y vivent, sont des colons. La création d’Israël est, pour nous, une dépossession illégitime qui a débuté en 1948. »

 

  • Voir l’extrême violence anti-israélienne des posters du Zan Studio, ici et ici.

  • Extrait de l’allocution "Mots de Rentrée" de Caroline Mierop, directrice de La Cambre, le 26 septembre 2008 - en présence de Madame Leïla Shahid:

« (...) Nous avons le projet, avec l’INSAS, d’établir un lien pédagogique durable avec une nouvelle école d’arts décoratifs et d’audiovisuel, le Dar Al Kalima Collège de Bethlehem. Si ce projet aboutit (en d’autres termes, si nous en obtenons le financement), il emmènera plusieurs professeurs de La Cambre et de l’INSAS pour des séjours d’enseignement là-bas. Je vous en reparlerai très bientôt. Il y a une deuxième raison pour laquelle j’ai souhaité, chère Leila, vous donner la parole, et c’est une raison beaucoup plus personnelle. C’est que j’ai eu la chance d’aller en Palestine en mai dernier, que ce voyage n’a évidemment pas été indifférent et, surtout, qu’il a été pour moi un moment de surprise, de profonde surprise – surprise à toute une série de niveaux, parce qu’en effet, il y a une différence entre ce que l’on croit savoir, ce que l’on croit trouver, et ce que l’on voit vraiment, ce que l’on comprend, autrement, par l’intérieur, en quelque sorte. Cette surprise, j’ai voulu vous la faire partager dans ce qu’elle avait eu de plus fort pour moi : ce sont les gens qui m’ont le plus surprise, ceux que j’ai rencontrés, nombreux, des artistes pour l’essentiel mais pas seulement. Des gens étonnamment doux, souvent drôles, mais avec cette force, malgré la guerre (malgré l’occupation), malgré toutes les difficultés, malgré l’enfermement, malgré les frustrations, les humiliations, malgré toutes les histoires personnelles, d’être totalement, et simplement, des artistes, des architectes, des écrivains, des graphistes, des curateurs, des professeurs, des étudiants, etc. imprégnés par leurs sujets, engagés dans leurs études, animés par leurs projets, comme vous, comme moi, comme ici, comme si de rien n’était… C’est de cela que Leila Shahid témoignera mieux que moi … »

 

·        L’exception culturelle israélienne..., CCOJB

·        On ne boycotte pas le patrimoine mondial de l’humanité, CCLJ

·        Belgique: boycott de l’expo "Tel Aviv - La Ville Blanche"

 


© Philosémitisme

 

Mis en ligne le 6 février 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org