Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme

UPJF condamne profanation de la grande synagogue de Caracas & l’incendie d’une synagogue en Turquie
06/02/2009

04/02/09

 

COMMUNIQUE UPJF

L’UPJF condamne la profanation de la grande synagogue de Caracas au Vénézuéla et l’incendie d’une synagogue en Turquie quelques jours après un appel au boycott de magasins juifs.

Ces actes indignes ne sont que la conséquence de la politique altermondialiste anti-américaine et anti-israélienne d’Hugo Chavez, légitimée par les médias et soutenue par une prétendue « bonne conscience » gauchiste mondiale, et de la prise de pouvoir par un parti islamiste en Turquie.

Ces actes interviennent précisément à un moment où Hugo Chavez éprouve quelques difficultés à imposer une réforme qui ferait de lui un président à vie, et que des élections importantes vont avoir lieu en Turquie, laquelle aspire également à entrer dans l’Union Européenne. Dès lors et comme cela s’est produit de tout temps en période de crise, il n’y a rien de tel pour accroître sa popularité que de livrer les juifs à la vindicte populaire….

Ce prétexte pour se « venger » de juifs responsables et coupables de tous les malheurs du monde, sans que personne ne s’en émeuve, prouve la renaissance d’une ambiance anti-juive qui rappelle, en d’autres lieux, des époques de sinistre mémoire….

Au nom des valeurs humanistes occidentales, du respect et de la dignité humaine auxquels les juifs du monde entier ont droit comme toute autre personne sur terre, l’UPJF demande au gouvernement français et à l’Union européenne de convoquer les ambassadeurs du Vénézuéla et de la Turquie afin de leur faire part de leur condamnation, et d’envisager toutes sanctions diplomatiques et économiques avec ces régimes, afin de clairement leur indiquer que « la France et l’Europe ne laisseront pas faire ».

Ce serait là un juste motif pour que le Quai d’Orsay démontre l’équilibre de sa politique dès lors qu’il n’hésite pas à convoquer l’ambassadeur d’Israël et à condamner Israël lorsqu’il considère que ce dernier « dépasse les limites » dans sa lutte contre le terrorisme du Hamas, à Gaza ou ailleurs. L’UPJF jugera sur actes.

Texte repris des Brèves de l’Upjf (document pdf.)

Mis en ligne le 6 février 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org