Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme

Un archevêque accuse le Vatican de ramener l’Eglise à une "secte"
12/02/2009

Le clergé autrichien dénonce la réintégration d’évêques intégristes et la promotion d’un ultra-conservateur à Linz. ("Nouvel Observateur").

NOUVELOBS.COM | 11.02.2009

Texte repris du site du Nouvel Observateur

Mgr Aloïs Kothgasser (Photo ajoutée par upjf.org)

La réintégration par Benoît XVI d’évêques intégristes et sa décision de promouvoir un ultra-conservateur à Linz (nord) a provoqué une fronde grandissante au sein du clergé autrichien, où un archevêque accuse désormais le Vatican de vouloir ramener l’Eglise catholique au rang de "secte".
"Faut-il que l’Eglise catholique soit ’assainie’ pour être ramenée à une secte où ne resterait qu’une poignée de membres fidèles à la ligne officielle?", s’interroge l’archevêque de Salzbourg, Alois Kothgasser, dans une prise de position publiée mercredi 11 février par plusieurs journaux.

Le tsunami et l’ouragan Katrina, des châtiments divins


Parallèlement, lors d’une conférence des doyens du diocèse de Linz, 31 des 35 ecclésiastiques présents ont rejeté mardi la nomination par le pape de l’ultra-conservateur Gerhard Maria Wagner, 54 ans, comme évêque-auxiliaire, a rapporté le quotidien Kurier.
L’intéressé, qui ne figurait pas sur la liste proposée par l’évêque du diocèse, s’était notamment signalé ces dernières années par des déclarations où il assimilait à des châtiments divins, le tsunami de 2004 en Thaïlande et l’ouragan Katrina qui avait dévasté La Nouvelle-Orléans (sud des Etats-Unis) en 2005.

Crise de confiance


"Dans le souci de la crédibilité de l’Eglise et de l’unité du diocèse, cette nomination ne peut pas être approuvée", ont indiqué les doyens, cités par Kurier.
Traditionnellement légitimiste, le clergé autrichien n’a pas coutume de critiquer les décisions du Vatican. Mais les décisions controversées de Benoît XVI ont suscité l’incompréhension, y compris dans les cercles conservateurs, et accéléré l’hémorragie de fidèles, notamment dans le diocèse de Linz où le nombre de catholiques demandant à être rayés des registres a triplé ces derniers jours.
"Quand il n’y a plus de confiance dans l’Eglise locale, la confiance dans l’autorité centrale de l’Eglise universelle disparaît", a relevé Mgr Kothgasser.
 


© Nouvel Observateur

 

Mis en ligne le 12 février 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org