Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (politique intérieure)

Profil de la 18ème Knesset, moins de religieux et plus de femmes, Jean-Marie Allafort
19/02/2009

mercredi 18 février 2009


Texte repris du site Un écho d’Israël


Le mardi 24 février, en présence du président de l’Etat, Shimon Pérès, la 18ème Knesset ouvrira sa première session parlementaire. La nouvelle Knesset est composée de 107 députés juifs, 9 arabes et 4 druzes. La moyenne d’âge est de 53 ans (contre 55 ans à la 17ème Knesset). La plus jeune élue, Tsipi Hotobeli (Likoud), a 30 ans.


Les nouvelles têtes

31 députés sont des nouveaux venus. Parmi eux, on compte l’ancien chef d’état-major, Moshé Yaalon (Likoud), l’ancienne porte-parole de Tsahal lors de la deuxième guerre du Liban, Miri Réguev (Likoud), ainsi que l’ancien porte-parole de Tsahal lors de la première guerre du Golfe, Nahman Shaï (Kadima). Parmi les nouveaux députés, signalons aussi l’ancien maire de Raanana et président de l’Agence juive, Zeev Bielski (Kadima) et Danny Ayalon (Israel Beitenou), qui fut ambassadeur d’Israël à Washington. Cette 18ème Knesset est marquée par l’entrée en politique de stars de la télévision et de journalistes comme Nitzan Horowitz (Meretz), l’ancien journaliste de Haaretz, Daniel Ben Simon (Travailliste), le chroniqueur à Gaalei Tsahal et Yediot Aharonot, Ouri Urbach (Habait Hayehoudi), Anastasia Mikhali (Israel Beitenou), qui fut responsable des programmes à la chaîne de la télévision israélienne en russe, et Orli Lévy (Israel Beitenou), la fille de David Lévy, ancien mannequin et présentatrice de télévision. Enfin, notons qu’une femme arabe est élue au parlement israélien : Hanin Zuabi, du parti Balad. Journaliste à Nazareth, elle est la première femme à exercer un mandat de députée pour un parti arabe.

Une très grande majorité des nouveaux députés sont inconnus du public. C’est le cas surtout pour les élus d’Israel Beitenou et du Likoud. La seule formation politique qui ne compte aucun nouveau député est le parti religieux séfarade, Shass.


Les revenants

Certains visages sont familiers aux Israéliens. 6 anciens députés retrouvent un siège à la Knesset. Parmi eux, il y a des personnalités comme Benny Begin (Likoud), ancien ministre et fils de Menahem Begin, Dan Méridor (Likoud), ancien ministre de la Justice, ou encore, Ouzy Landau, ancien ministre de la Sécurité Intérieure, passé du Likoud à Israel Beitenou.


Nombre record de femmes

La 18ème Knesset compte désormais 21 femmes contre 17 à la précédente législature. Il s’agit du nombre le plus élevé de femmes, jamais connu au parlement israélien. Le parti politique le plus féminin est, sans aucun doute, Kadima, avec 7 élues, dont l’ancienne présidente de la Knesset, Dalia Itzik, et la ministre du Tourisme, Rouhama Avraham. Au Likoud, sur 27 députés on compte 5 femmes, mais, proportionnellement, Israel Beitenou remporte la palme du parti politique ayant le plus de femmes, soit 5 sur 15 élus. Les formations politiques qui ne comptent pas de femmes dans leurs rangs sont soit religieuses, soit arabes : le parti Shas, Yahadout Hatora, Habait Hayehoudi, Hadash et Raam-Taal. Les candidates des partis Meretz et Ihoud Haleoumi n’ont pas réussi à faire leur entrée au parlement. Rappelons enfin l’élection d’une Arabe musulmane, Hani Zuabi, du parti Balad (une femme arabe chrétienne, Nadia Hilou du parti travailliste, avait été élue lors de la précédente Knesset).

 

Moins de religieux orthodoxes et plus d’Arabes

En comparaison avec la 17ème Knesset, où 34 religieux orthodoxes avaient été élus, la présente législature n’en compte que 28. Cette diminution s’explique surtout parce que les grandes formations politiques ne comptent presque pas de religieux dans leurs rangs, mais aussi par le succès d’Israel Beitenou dont 14 des 15 députés sont laïques, et par la perte d’un mandat pour Shas.

Par contre, le nombre d’Arabes est en légère augmentation : 13 députés contre 12 à la précédente Knesset. 10 de ces députés sont des élus des partis arabes, et trois autres sont des élus de Kadima, du Likoud et d’Israel Beitenou. Parmi ces 13 députés arabes, on compte 8 musulmans, 4 Druzes et un chrétien (Hanna Swaid).


Plus de sécuritaires

Cette 18ème Knesset rassemble en son sein pas moins de 11 officiers supérieurs de Tsahal ou de la police, dont 3 anciens chefs d’état-major (Ehud Barak, Shaoul Mofaz, Moshé Yaalon), 4 anciens généraux (Matan Vilnai, Yossi Peled, Binyamin Ben Eliezer et Arieh Eldad), 2 anciens porte-parole de Tsahal (Nahman Shaï et Miri Regev), 1 ancien patron des services de la Sécurité Générale (Avi Dichter), 2 anciens adjoints au chef de la Sécurité Générale (Guidon Ezra et Israël Hasson), et enfin 2 anciens généraux de la Police (Itzhak Aharon-Aharonovitch et Arieh Bibi).

 

Liste des 120 députés (dans l’ordre des sièges)