Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme

Le prélat autrichien très controversé demande sa révocation au pape
16/02/2009

16/02/09

Texte repris du site de 7 sur 7 (Belgique).

Un prélat autrichien ultra-conservateur, nommé récemment par le pape Benoît XVI évêque auxiliaire de Linz mais très critiqué dans son propre pays, a demandé au Vatican l’annulation de sa nomination, a rapporté dimanche l’agence de presse catholique Kathpress.

"A la lumière des lourdes critiques, j’ai décidé (...) après consultation de l’évêque de demander au Saint-Père de révoquer ma nomination comme évêque auxiliaire de Linz",

a déclaré le prélat, Gerhard Maria Wagner. Le Vatican aurait accepté cette requête.

Propos critiqués

La nomination, par le pape, de Gerhard Maria Wagner, il y a deux semaines, alors que son nom ne figurait même pas sur la liste des candidats possibles soumise à Benoît XVI par l’Eglise autrichienne, avait provoqué des protestations en Autriche jusqu’au sein de l’Eglise.

Le prélat est connu pour ses propos provocants. Il a déclaré que l’homosexualité était une maladie qu’il fallait guérir, que la série de romans sur Harry Potter relevait du "satanisme", et que des catastrophes naturelles comme le tsunami de 2004 en Asie ou le cyclone Katrina de 2005 aux Etats-Unis - où cinq cliniques pratiquant l’avortement ont été détruites - étaient des punitions divines.

Polémiques

La majorité des dignitaires religieux de la région nord de l’Autriche, dont Linz est la capitale, étaient contre la nomination de Gerhard Maria Wagner et avaient même menacé d’organiser une sorte de référendum pour l’empêcher d’occuper le poste d’évêque auxiliaire.

Cette affaire intervient alors que la décision de Benoît XVI de lever l’excommunication de quatre évêques intégristes, parmi eux le négationniste Richard Williamson, a déjà provoqué une vive polémique et semé le doute sur l’orientation que le pape veut donner à l’Eglise catholique du XXIe siècle.

Comme en Allemagne, ces décisions du pape ont provoqué une vague de demandes officielles de citoyens d’être rayés des registres de l’Eglise, selon le clergé local.

© Belga

 

Mis en ligne le 16 février 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org