Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme
Antisémitisme chrétien

Fraternité Saint-Pie X: le Juif est "l’ennemi du genre humain"
22/02/2009

jeudi 19 février 2009

Texte repris du Blogue Philosémitisme

Le Juif est "l’ennemi du genre humain dont l’arme secrète, l’hypocrisie, est le levain des pharisiens" et "les dirigeants juifs sont mus par une haine tenace contre le nom catholique et complotent méthodiquement depuis des siècles".

"En levant le mois dernier l’excommunication qui frappait Mgr Richard Williamson, l’évêque accusé de négationnisme, l’Église catholique a également réadmis en son sein une fraternité sacerdotale qui propage ouvertement l’antisémitisme, c’est ce que révèle un journal juif belge.

Il s’agit de la Fraternité Saint-Pie X qui fut excommuniée en 1988 par l’Eglise catholique romaine et la consécration de Mgr Williamson et de trois autres prêtres de la Fraternité furent déclarées "illégales" et "schismatiques".

En janvier dernier, le Vatican levait l’excommunication. Le même jour, une station de télévision suédoise diffusait un entretien avec Mgr Williamson dans lequel il niait l’existence de chambres à gaz pendant l’Holocauste.

Une recherche menée, après l’annonce de la réintégration de la Fraternité, par une équipe de journalistes de Joods Actueel, un journal juif basé à Anvers qui couvre l’actualité, a découvert sur divers sites web de la Fraténité "une série d’articles à contenu antisémite" en cinq langues.

La recherche a été rendue publique aujourd’hui et révèle que le site américain décrit le Juif comme "l’ennemi du genre humain dont l’arme secrète, l’hypocrisie, est le levain des pharisiens", ajoutant que "les dirigeants juifs sont mus par une haine tenace contre le nom catholique et complotent méthodiquement depuis des siècles. "

Le site sud-africain spécifie que "les Juifs se rapprochent de plus en plus de leur objectif à caractère messianique de substitution qui vise à la domination du monde". Le site irlandais interroge si "les Juifs sont coupables de déicide," et la conclusion est que "Nous devons répondre par l’affirmative".

Le site d’Allemagne, un pays qui impose des limites strictes au discours antisémite, précise que "les Juifs seront coupables du meurtre de Dieu, tant qu’ils ne reconnaîtront pas le Christ comme Dieu".

Le site belge accuse les Juifs de "croire encore qu’ils sont le peuple élu" alors qu’ils "se préparent à la domination du monde". Le site autrichien prévient que l’organisation juive B’nai Brith est "partout" et "aux commandes dans le monde entier".

Michael Freilich, le rédacteur-en-chef de Joods Actueel, a confié à Haaretz que pendant que son équipe de quatre journalistes menaient l’enquête, certains articles à caractère antisémite étaient retirés des sites, mais qu’ils avaient été sauvergardés et le journal a pu les consulter.

En précisant qu’on estime que la Fraternité de Saint-Pie X compte entre 600.000 et un million de fidèles, Michael Freilich a déclaré: "Les propos négationnistes de Mgr Williamson ont attiré beaucoup d’attention, mais le caractère antisémite de ces articles est à divers titres bien pire, car il est un idiot isolé qui n’est pas pris au sérieux par le public. Mais nous parlons ici d’une organisation tout entière consacrée à la propagation de la haine partout dans le monde".
Freilich a ajouté que "tandis que les mensonges de Mgr Williamson ont trait à la négation du passé, ce que nous avons découvert ici c’est que la Fraternité prêche des mensonges et la haine des Juifs de nos jours".

La Fraternité de Saint-Pie X a été fondée en 1970 par l’archevêque français Marcel Lefebvre.

Des experts de l’Église catholique tels que Dirk Verhofstadt - le frère de l’ancien Premier ministre belge - ont déclaré que, en plus d’exprimer les positions sur les Juifs, les membres de la Fraternité ont également rejetté Nostra Aetate - un document de l’Eglise qui proclame que les Juifs ne sont pas responsables de la mort du Christ."

Source: traduction d’un article de Cnaan Liphshiz dans Haaretz

Extrait du site de la Fraternité (Fraternidade Sacerdotal São Pio X, Synopse des erreurs du Concile Vatican II (5)), en langue portugaise:

"Encore que des autorités juives, avec leurs partisans, aient poussé à la mort du Christ (13), ce qui a été commis durant sa passion ne peut être imputé ni indistinctement à tous les Juifs vivant alors, ni aux Juifs de notre temps. S’il est vrai que l’Eglise est le nouveau peuple de Dieu, les Juifs ne doivent pas, pour autant, être présentés comme réprouvés par Dieu ni maudits, comme si cela découlait de la Sainte Ecriture." [extrait de la déclaration Nostra Aetate]

Commentaire de la Fraternité:

"Il faut noter ici la tentative de limiter la responsabilité de déicide à un cercle étroit de personnes privées, alors que le Sanhédrin, l’autorité religieuse suprême, représentait l’ensemble du judaïsme de sorte que la responsabilité collective de la religion juive et du peuple juif était engagée dans le rejet du Messie et Fils de Dieu, comme les Saintes Ecritures en font état en des termes incontestables ( "Dès ce moment, Pilate cherchait à le relâcher. Mais les Juifs criaient: Si tu le relâches, tu n’es pas ami de César. Quiconque se fait roi se déclare contre César" … Jean 19,12 et Mathieu 27,25: "Que son sang soit sur nous et sur nos enfants.").

Nous sommes choqués par l’affirmation selon laquelle "les Juifs ne doivent pas être présentés comme réprouvés par Dieu ni maudits, comme si cela découlait de la Sainte Ecriture". Il manque ici la distinction nécessaire entre les individus et la religion juive. Si nous parlons des Juifs en tant qu’individus, l’affirmation est véridique et prouvée par le grand nombre de convertis du judaïsme [au catholicisme] à toutes les époques. Mais si on parle du judaïsme comme religion, la déclaration est fausse et illogique. Fausse parce qu’elle contredit le texte évangélique et la foi constante de l’Église depuis ses origines (cf. Mt 21, 43: "Aussi, je vous le dis : Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à un peuple qui lui fera produire son fruit."). Elle est illogique car, si Dieu n’a pas rejeté la religion juive ou le peuple juif dans le sens religieux (qui était une seule et même chose au temps de Jésus), alors l’ancienne alliance doit être considérée comme toujours valable et en concurrence avec la Nouvelle, ainsi comme l’espérance dans la venue du Messie est injustifiée, ce que les Juifs maintiennent toujours! Tout ceci constitue une présentation du judaïsme et de sa relation au christianisme absolument mensongère."
 
© Philosémitisme
 
 
Mis en ligne le 22 février 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org