Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme
Antisémitisme arabo-musulman

La joueuse de tennis israélienne Shahar Peer interdite de compétition à Dubaï ! Albert Bellaiche
24/02/2009

Un bel article à la tonalité juste et sensible. Un reproche exprimé avec tact et talent. Bravo, Monsieur ! (Menahem Macina).

24/02/09


Texte repris du site de Guysen International News (16 février 2009).

 Photo by Glenn Campbell/AFP/Getty Images (ajoutée par upjf.org)

Il me souvient que, lors des Jeux Méditerranéens de 1967 à Tunis, la Fédération Internationale de Judo et d’Haltérophilie n’ayant pas toléré l’interdiction faite aux athlètes israéliens de participer à cette compétition, comme c’était leur droit - en raison de la volonté des pays arabes de boycotter le sport israélien - a décidé de ne pas distribuer des médailles d’or, d‘argent et de bronze aux lauréats, mais de les remplacer par des petits plateaux de cuivre, fruits de l’artisanat tunisien ! Certes, le geste fut symbolique mais il eut son impact ! Certains qualifièrent la décision fédérale de courageuse. Je dirai personnellement qu’elle fut logique, légale et réglementaire.

La joueuse de tennis israélienne, Shahar Peer, vient de subir ce genre d’affront, ce type de discrimination innommable, en se voyant refuser par les autorités des Emirats Arabes Unis le visa d’entrée pour participer, le plus normalement du monde, au tournoi de Dubaï !

Cela n’a apparemment pas ému grand monde et la compétition va se dérouler sans aucun problème d’aucune sorte, ni intervention, même de principe, d’une fédération laxiste où l’argent est roi et l’influence arabe prédominante.

Quant aux médias, comme d’habitude, ils n’ont rien vu ni rien entendu, comme le voisin d’étage témoin de délinquance ou de malversations, qui ne veut sous aucun prétexte troubler le cours du "long fleuve tranquille"…

Courage, indépendance et objectivité ne sont-elles pas les trois mamelles du journalisme ?…

Et après cela, allez donc parler de paix, de trêve ou de négociations !

Allez expliquer aux Israéliens que la bonne volonté existe vraiment chez leurs interlocuteurs.

Certes, tout le monde sait que, si la joueuse israélienne ne joue pas à Dubaï, ce n’est certainement pas la faute de Mahmoud Abbas.

Mais nul n’ignore aussi que Mahmoud Abbas, le ’gentil’ négociateur palestinien, n’a pas bougé le petit doigt pour que Shahar Peer jouât à Dubaï ! Certes, il a d’autres chats à fouetter mais tout de même !

Car quand il s’exprime, il s’exprime Mahmoud ! [*]

D’accord il ne l’a pas fait, mais vraiment peut-on normalement croire qu’il n’existe pas sur cette terre « apaisée » un seul Etat arabe, un seul pays musulman qui se voudrait conciliant, tolérant et coopératif pour stigmatiser ou désapprouver ce boycott d’un autre temps, pour intervenir ou intercéder en faveur d’une sportive pour qui le sport est le plus riche vecteur de l’amitié entre les hommes !?

Pierre de Coubertin doit se retourner dans sa tombe !

Un seul geste, un seul mot de leur part, et Shahar aurait joué à Dubaï !

Malheureusement un antagonisme exacerbé, une opposition systématique et une intolérance inflexible dominent et règnent dans les pays non démocratiques, comme le lion au royaume des animaux.

 

Et forcément, jamais un geste amical, une concession diplomatique, ou une ouverture quelconque vers un horizon dégagé, ne viendront de ce royaume.

 

Ce n’est pas en bétonnant les bouteilles que le champagne jaillira !

 

Ce n’est pas non plus en semant la haine.

 

Albert Bellaiche

 

Guysen International News

 

------------------------------

 

Note d’upjf.org

 

[*] Voir, entre autres : "Abbas: "«Il faut arrêter de coopérer avec Israël en tant que pays qui se place au-dessus des lois »" (15 février 2009) ; "Abbas au Parlement européen: Une guerre folle contre notre peuple sans armes qui résistait à Gaza" (15 février 2009).

 

------------------------------


[Texte aimablement signalé par R. Lewin.]

 

Mis en ligne le 24 février 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org