Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme

[Propos blessants pour les catholiques à la TV israélienne] Allons, de grâce, calmez-vous ! A. Wolf
26/02/2009

Une réaction israélienne sur le ton de l’humour et de l’autodérision. (Menahem Macina).

 23/02/09

 

 

Texte anglais original : "Will you please relax?"

 

Traduction française : Menahem Macina

 

Le vacarme autour des commentaires hostiles à Jésus d’un présentateur d’émission est une tentative de marquer des points sur le plan politique.


"Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu" (Mt 5, 9).

 

Photo : Yossi Tzevker

Beaucoup de chrétiens, en Israël et à l’étranger, ont exprimé le scandale que leur ont causé les propos sur Jésus et Marie, émis par Lior Shlein. Les propos du présentateur de l’émission ont été largement repris pas les médias mondiaux et ont donné lieu à une vague de condamnations. Un article du journaliste arabo-israélien, Zohir Andreus, qui a refusé les excuses de Shlein, a même été publié par Ynetnews.

L’article d’Andreus est un exemple frappant de tentative de marquer des points, sur le plan politique, en exploitant un incident religieux. Andreus est un catholique qui, de son propre aveu, appartient au "camp arabe nationaliste", ce qui s’apparente, selon moi, à  la tentative d’une sardine qui perd son sang de se mêler à un ban de requins affamés. En tout cas, les efforts visant à décrire une émission satirique comme une guerre de religions sont bien connus. Après tout, les conflits qui dressent des croyants les uns contre les autres sont très faciles à déclencher.

Pourtant, ce n’est pas un Grand Rabbin israélien qui a tenu ces propos négatifs à l’encontre de Jésus et de sa mère. Il s’agit d’un fantaisiste laïque qui n’a rien ajouté de nouveau à ce que le groupe des Monty Python avait déjà fait [1].

Il est instructif de noter les développements qui ont suivi les propos de Shlein. Le Vatican a publié une condamnation scandalisée [2]. Le Hezbollah - voilà qui est nouveau ! – s’est hâté de défendre l’honneur chrétien. Ses dirigeants ont proclamé qu’il s’agissait du « meurtre des prophètes, de la destruction de mosquées et d’églises, et d’un comportement qui blesse les symboles sacrés de l’islam et du christianisme ». Entre temps, des chrétiens de Galilée ont protesté et demandé que le Président Pérès s’excuse pour les remarques de Shlein.

 

"Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes leurs offenses, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses." (Mt 9, 15).

 

Andreus et les manifestants chrétiens ont rejeté les excuses de Shlein. Mais ont-ils vraiment cru que le président allait s’excuser ? Pendant un moment, j’ai pensé que les excuses qu’ils demandaient concernaient les mauvais traitements endurés par les chrétiens dans les territoires de l’Autorité Palestinienne et à Gaza, au lendemain des Accords d’Oslo. En outre, le président doit-il être tenu pour responsable des régurgitations de n’importe quel artiste qui s’adresse directement au public ? Non, messieurs. Tout cela est inutile, car il ne s’agit pas là d’une guerre de religions. Dans le cas présent, la religion n’est qu’une partie de l’équation.

L’incident exagéré dont nous sommes témoins est un conflit classique qui dresse des croyants zélés contre des gens (relativement) sains. Ce n’est pas un conflit religieux. Essayons un instant d’être réalistes. Jésus, Marie et même Dieu ont-ils besoin d’être défendus par leurs fidèles ? N’est-ce pas plutôt l’inverse qui est vraisemblable ? Et qui aurait fait seulement attention à cet incident si vous n’en aviez pas fait les manchettes des journaux ?

Ce que je vous conseille, chrétiens, est ceci : Ignorez l’incident. Tendez l’autre joue et même la troisième. Condamner au bûcher est un sport trop excessif à mon goût, et j’espère beaucoup que vous ne vous lancerez pas dans une autre croisade du seul fait de cette émission satirique. Malgré tout, je réalise que mon conseil est vide de substance ? Après tout, les réactions scandalisées émanent des croyants qui en tant que tels, on toujours le droit de s’estimer insultés, de partir en guerre et de frapper durement n’importe qui d’autre dans le feu de l’action.

C’est pourquoi le seul protagoniste de cette affaire auquel je puisse m’adresser est Lior Shlein. J’ai donc une requête à lui adresser. Lior, si vous recourez aux histoires juives, je vous en prie, faites-le en yiddish. Cela sonne mieux et les non-Juifs n’y comprendront rien. Deuxièmement, n’essayez pas de composer une satire relative aux questions religieuses, non par crainte de ce que quelqu’un puisse y voir une insulte, mais bien parce que vous ne serez jamais capable de présenter une religion de manière plus ridicule, stupide et hilarante que sont capables de le faire ses fidèles eux-mêmes.

 

Assaf Wolf

 

© Ynet News

 

-----------------------------


Notes d’upjf.org

 

[1] Voir « La vie de Brian » (Wikipedia).

[2] Voir : "Une offense antichrétienne à la télévision israélienne. Réaction du Vatican". 


-----------------------------


Mis en ligne le 24 février 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org