Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Droits humains, racisme, antisémitisme, etc.
Antisémitisme
Antisémitisme chrétien

Cercle d’Amitié Française Juive et Chrétienne: "Abominable provocation anti-chrétienne en Israël"
24/02/2009

Nouveau cri d’orfraie, suite à l’émission anti-chrétienne stupide d’un animateur de radio israélienne. Quoique conscient de faire trop d’honneur, en les rapportant, à ces propos, aussi excessifs que lamentablement contraires au but affiché par la raison sociale de cette organisation (dont j’ignore la représentativité et l’impact), je ne veux pas laisser circuler ce poison idéologique sans lui adjoindre un antidote, que l’on trouvera à la fin du texte de ce monsieur. On l’aura compris, les passages mis en rouge par mes soins, attestent éloquemment de ce que, sous les apparences d’un cri de souffrance, c’est bien à un discours de dénigrement du peuple juif et d’Israël (pour ne pas dire plus) que nous avons affaire ici. (Menahem Macina).

24/02/09

Texte repris du Blogue de l’auteur (21 février 2009).

Bernard Antony,
Président du Cercle d’Amitié Française Juive et Chrétienne
communique :

Prenant prétexte des déclarations de Monseigneur Williamson, évêque bien marginal, auquel il amalgame tous les chrétiens, un certain Lior Shlein, qualifié d’humoriste, s’est déchaîné dans l’offense aux chrétiens sur la chaîne 10 de la télévision israélienne.
Les évêques catholiques de Terre Sainte ont justement manifesté leur indignation face à ces « attaques répugnantes » contre le Christ et la Vierge Marie. Ils ont exprimé leur inquiétude devant l’antichristianisme latent qui sévit en Israël. Ces obscénités s’inscrivent en effet dans une pitoyable reprise des textes ignobles appelés Toledoth Jeshuh, rédigés au Xe siècle et insérés dans le Talmud, suscitant alors l’immense colère des chrétiens et de très dures réactions. Ces textes qui en furent expurgés au moment de la création de l’imprimerie, ont été très honnêtement réédités pour la compréhension de l’histoire par Jean-Pierre Osier (chez Berg International, maison d’édition qui publie de grands écrivains juifs).

On attend maintenant la ferme condamnation de cette provocation du grotesque Lior Schlein par les autorités du judaïsme en Israël et ailleurs.

La volonté d’une bonne harmonie des rapports entre Juifs et Chrétiens doit en effet reposer sur une réciprocité de respect et de vérité. Il n’est pas conforme à cette dernière d’attribuer aux seuls chrétiens des méfaits à l’égard des Juifs. L’histoire des massacres et persécutions antichrétiennes en Palestine et à Rome dans les premiers siècles de notre ère dément cela et d’ailleurs, comme je l’ai fait dans mon Histoire des Juifs, il faut considérer sur ce point la parfaite honnêteté de bien des historiens juifs, de Bernard Lazare à nos jours.

De même faut-il encore rappeler que si l’extermination nazie visa massivement les juifs, il massacra également par milliers des prêtres, religieux et religieuses catholiques (2 500 pour la seule Pologne) et des centaines de milliers de chrétiens catholiques ou orthodoxes.

Aussi, comme l’ont demandé également de grands esprits juifs comme Annie Kriegel, et comme le journaliste israélien Sever Plocker, les Juifs ne devraient pas laisser aux catholiques le monopole des repentances. Car, s’il y eut des chrétiens égarés dans la collaboration avec le nazisme, au mépris de la condamnation des papes Pie XI et Pie XII, il y eut, hélas, un engagement massif, que seul un négationnisme abject peut occulter, d’une trop grande partie des juifs du « Yidishland » dans le bolchevisme et dans ses oeuvres abominables, de la Russie à la Hongrie, avec les sommets de cruauté de Bela Kun, le dictateur hongrois.

Le Cercle d’Amitié Française juive et chrétienne souhaite donc qu’avant la venue du pape Benoît XVI en Israël, des autorités religieuses et politiques de cet Etat condamnent, de la manière la plus explicite, les provocations antichrétiennes, comme ce dernier condamne tout antisémitisme.

Cela permettrait assurément d’améliorer l’image d’Israël, très ternie après les massacres de Gaza et les propos de Lieberman, le chef de l’extrême droite, peut-être bientôt ministre, prônant d’atomiser Gaza et de procéder à une totale épuration ethnique des Arabes de l’Etat d’Israël.

 

© Bernard Antony

 

 

----------------------------------

 

J’ai répercuté sur notre site deux articles qui traitent de cette malheureuse affaire, qui, cela va de soi, me déplaît profondément, mais qu’il ne faut pas majorer outre mesure.
 
Voici le chapeau dont j’ai équipé le second article :
Evidemment, ce présentateur israélien a agi sans discernement et il est à blâmer. Mais je ne peux m’empêcher de me sentir mal à l’aise devant ce tollé islamo-chrétien. Tout de même, une Déclaration de l’Assemblée des évêques catholiques en Terre Sainte (plus de 3000 caractères), signée par le gratin des "Béatitudes", "Excellences", "Messeigneurs" et autres dignitaires religieux, je trouve que c’est beaucoup de bruit pour pas grand-chose. Il n’y a pas mort d’homme, ni destruction d’édifice sacré. C’est de la grossièreté et du mauvais goût de la part d’un individu isolé, rien de plus. Mais il est visible que certains ont sauté, comme "à pieds joints", sur l’occasion, pour déverser leur haine et leur rancoeur sur l’Etat juif, qui, c’est le moins qu’on puisse en dire, n’y est pour rien. A ces dignitaires scandalisés par cette plaisanterie de très mauvais goût, je conseille de lire, pour garder la perspective, ce que des catholiques intégristes écrivent sur les Juifs [*], sans que, pour autant, les instances juives aient cru nécessaire d’alerter le monde entier et de demander au pape de surseoir à son voyage en Terre Sainte. Il faut savoir raison garder. (Menahem Macina).
[*] M. Macina, "L’Eglise doit choisir entre ses "frères aînés juifs" et ses fidèles intégristes antijuifs" (voir, en fin d’article, ci-après, quelques morceaux choisis).
 
Enfin voici l’ajout dont je l’ai assorti:
 

[Morceaux choisis d’une littérature catholique bien plus vénéneuse et dangereuse que les propos d’un animateur de télévision israélien :

 

« Cette malédiction [dont souffrent les Juifs tout au long de l’histoire en raison du meurtre de Jésus] est la punition pour leur aveuglement concernant les choses de Dieu et leur surdité à l’appel de leur conscience, à l’amour du bien et à la haine du mal, qui sont la base de toute vie morale, et pour leur paralysie spirituelle et leur aspiration exclusive à un royaume terrestre… » 

« L’Antichrist sera juif. Il ne manquera pas d’utiliser leur aveuglement pour les amener à croire en lui… »

« Le peuple juif, jadis mystère d’excellence, s’est désormais changé en mystère d’iniquité. Il n’est plus Isaac, mais Ismaël. Il n’est plus Jacob, mais Esaü. Il n’est plus Abel, mais Caïn… »

« Le  judaïsme est hostile à toutes les nations, en général, et particulièrement aux nations chrétiennes... Le peuple juif, s’il ne se convertit pas au christianisme, s’efforcera… de détruire le christianisme... La chrétienté et le peuple juif sont voués inexorablement à se rencontrer sans se réconcilier ni se mélanger. C’est l’équivalent historique de la lutte éternelle de Lucifer contre Dieu, des ténèbres contre la lumière, de la chair contre l’esprit… »

« Comme ils ont jadis traité le Christ, ils ne cessent de persécuter le christianisme : c’est leur obsession théologique. Cette loi théologique est plus forte que tous les plans et expédients. Le peuple juif applique cette loi. Contenue dans le Talmud, elle régit les juifs et leur prescrit l’hostilité envers les chrétiens... Le Talmud est devenu particulièrement virulent après l’apparition du christianisme. Il contient des propos infâmes, insolents et sacrilèges à l’encontre du Christ, c’est pourquoi des exemplaires en ont été brûlés sur ordre des souverains et des papes chrétiens… » ].

 

© upjf.org

 

Mis en ligne le 24 février 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org