Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (histoire moderne d')

Histoire d’Israël : l’année 1958, par Jean-Marie Allafort
27/02/2009

mardi 24 février 2009,

Après dix ans d’existence, Israël devient peu à peu un "pays normal". Les problèmes de société devancent les questions sécuritaires. 1958 sera considérée comme une année calme sur le plan militaire malgré quelques incidents entre Israël et la Syrie.

3 janvier – Le poète Nathan Alterman reçoit le prix littéraire Bialik pour son livre "La ville de la colombe" ainsi que le professeur Shaoul Liberman, l’un des plus grands spécialistes de la littérature talmudique de son temps, pour son ouvrage "Tosephta Ki-Pshtoua".

7 janvier – Les trois hommes qui ont assassiné le professeur Israël Kasznter sont condamnés à la prison à perpétuité. Le même jour, le 8ème gouvernement d’Israël présidé par David Ben Gourion est présenté à la Knesset. La coalition est identique à celle du précédent gouvernement.

15 janvier – 10 mois après sa condamnation pour collaboration avec les Nazis, Le professeur Israël Kasznter, qui entre temps fut assassiné, est lavé de tout soupçon et déclaré innocent par la Haute Cour de Justice d’Israël. "Son but, déclare le juge Shimon Agranat, fut de sauver les Juifs de Hongrie".

27 janvier – Six marins-pêcheurs du bateau "Doron" qui avaient été arrêtés par les forces égyptiennes de sécurité non loin de la plage El-Arish sont libérés après 125 jours de captivité où ils furent torturés.

12 février – La première loi fondamentale est votée par le parlement israélien. Elle concerne le statut, les droits et les devoirs de la Knesset et de ses élus ainsi que le système électoral du pays.

Haim Laskov
Eliane Ketterer
Natif de Russie, Haim Laskov arriva en Israël en 1925. Il fit ses études au collège moderne de Haïfa
29 janvier – Haïm Laskov succède à Moshé Dayan à la tête de l’état-major de Tsahal.

18 marsNahum Goldman, le président de la Histadrout mondiale, dans un discours au Congrès du comité sioniste s’attaque aux dirigeants d’Israël qui, selon lui, ne permettent pas aux Juifs de la Diaspora d’apporter une plus grande contribution à l’Etat. Il insiste pour dire que les Juifs de la Diaspora n’ont pas l’intention de se mêler de la politique étrangère du pays.

24 mars - Le ministre de l’Intérieur Israël Bar Yehuda ordonne aux fonctionnaires de se contenter de la déclaration orale faite par le nouvel immigrant, pour mentionner sur sa carte d’identité son appartenance nationale et religieuse. Sa déclaration ne sera pas acceptée, uniquement s’il y a preuve qu’elle est erronée. A la Knesset, un vif débat se déroule à la suite de cette décision. Les partis religieux demandent que ce soit le rabbinat qui décide si une personne est juive ou non. Les partis de gauche demandent purement et simplement l’annulation de la mention de la religion sur la carte d’identité.

27 mars – 20 civils et trois policiers sont blessés lors d’une manifestation organisée par des Juifs ultra-orthodoxes qui protestent contre la construction d’une piscine à Jérusalem dans le quartier Emek Refaïm, où les femmes et les hommes pourront se baigner ensemble. Le maire de Jérusalem, Guershom Agron, est vivement pris à partie.

30 mars – Nouveaux incidents et échanges de coups de feu entre la Syrie et Israël.

8 avril – L’ambassadeur d’Israël en URSS, Mikhaël Bodorov, transmet une missive de Nikita Khrushchev à David Ben Gourion où il explique que son pays a arrêté de faire des expériences atomiques et demande à Israël d’adopter une même politique.

17 avril – Début d’une grève des cinémas dans le but de faire diminuer l’impôt de 129% imposé par l’Etat sur les billets d’entrée au cinéma. Elle se terminera le 30 avril.

24 avril – Israël célèbre ses 10 ans d’existence. Quelque 250 000 personnes assistent à la parade de Tsahal dans les rues de Jérusalem. De nombreuses manifestations ont lieu dans tout le pays.

27 avril – Ouverture du nouveau campus de l’Université Hébraïque de Jérusalem à Guivat Ram.

1er mai – Très violente manifestation à Nazareth où l’on compte des dizaines de blessés et des dizaines d’arrestations parce que le gouvernement avait interdit au parti communiste (Maki), au Mapam et à la Histadrout de défiler à l’occasion du 1er mai.

8 mai – Inauguration du bâtiment du grand rabbinat d’Israël du nom de Hékhal Shlomo (le sanctuaire de Salomon) à Jérusalem. Près de 1400 personnes du pays et de l’étranger participent à son ouverture.

26 mai – Des soldats de la Légion arabe jordanienne ouvrent le feu sur quatre policiers israéliens qui sont tués au Mont Scopus à Jérusalem. Lors de l’évacuation des blessés, le coordinateur des Nations Unies, le colonel George A. Flint, est également tué.

5 juin – Le ministre de la Défense, David Ben Gourion, annonce la création de la société "Raphaël" dont le but est la recherche et le développement de l’armement.

15 juillet – La Pologne expulse l’ambassadeur d’Israël à Varsovie l’accusant d’œuvrer contre les intérêts de l’Etat depuis la fermeture des frontières pour les Juifs polonais.

24 juilletEzer Weizman est nommé commandant en chef des forces de l’Air de Tsahal.

1er août – Mise en fonctionnement du conduit pétrolier allant de Ashdod à Haïfa.

4 août – Pour la première fois se déroule le concours de Bible pour adultes à Jérusalem. Il est remporté par un certain Amos Hakham.

28 septembre – Ouverture du premier supermarché du pays à Tel Aviv au 79 de la rue Ben Yéhouda. A L’extérieur des centaines de personnes se sont rassemblées pour cette occasion.

7 octobre – Le théâtre "Habimah" célèbre son 40ème anniversaire. A cette occasion, il est déclaré comme le théâtre national d’Israël.

14 octobre – Pause de la première pierre de la future Knesset qui sera construite non loin du nouveau campus de l’Université Hébraïque de Jérusalem de Guivat Ram.

16 octobre – Le tribunal militaire condamne 8 soldats à une peine allant de 7 à 17 ans de prison pour le meurtre de 48 Arabes à Kfar Kassem en octobre 1956. "L’ordre donné était illégal" déclare le juge Binyamin Halévi.

2 novembre – Stupeur au sein du parti Mapam à l’annonce de la décision de juger Aaron Cohen, l’un des plus anciens membres du Kibboutz Ha-Artzi, suspecté d’avoir transmis des renseignements sensibles à l’URSS.

4 novembre – Rencontre entre le rabbin Sorotskin, membre du conseil des Grands de la Tora, et Shimon Pérès, secrétaire général du ministère de la Défense, pour discuter de l’incorporation des jeunes juifs orthodoxes au sein de Tsahal. La solution avancée sera de donner une exemption à 500 d’entre eux. Les autres seront enrôlés pour un service de courte durée.

6 novembre – La Syrie multiplie les tirs sur la vallée de Houlé en Galilée. Un berger du Kibboutz Gonen est tué.

17 novembre – Des terroristes infiltrés de Syrie tuent la femme de l’attaché militaire britannique dans une maison de repos à Har Nahum en Galilée.

15 décembre – Le Conseil qui a pour objet la critique des films autorise la projection de films en langue allemande à condition qu’ils ne soient pas réalisés en Allemagne. Les films ne devront pas présenter l’Allemagne sous un jour positif.


© Un écho d’Israël

 

 

Mis en ligne le 26 février 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org