Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme

Pas de visite de Benoît XVI à Yad Vashem, à cause d’une photo dont la légende accuse Pie XII
11/03/2009

Le geste ressemble à un boycott. Le problème c’est que c’est la mémoire des victimes que le pape pénalise ainsi. Il ne verra donc pas, de ses yeux, le calvaire de la Shoah, tel que l’a reconstitué, de manière aussi sobre que tragique, le mémorial unique au monde qu’est Yad Vashem. Malgré toutes les pressions - puissantes et nombreuses - qui ont été exercées sur la direction du Musée, ses responsables s’en tiennent à ce qu’ils considèrent comme la vérité historique qui se dégage de l’étude des documents afférents à l’attitude du Saint-Siège durant la Seconde Guerre mondiale. Après les douloureux malentendus récents qui ont failli compromettre l’avenir des relations entre l’Eglise et les Juifs, ont se fût attendu à plus de délicatesse de la part de ce pape qui dit avoir fait sien l’héritage de son prédécesseur. Qu’en pense Jean Paul II que Benoît XVI envisage de béatifier? Dieu seul le sait. (Menahem Macina).

11/03/09

Selon une dépêche AFP, parue dans Le Point, du 10 mars, Benoît XVI a décidé de ne pas se rendre au musée de Yad Vashem, mémorial de la Shoah à Jérusalem, lors de son pèlerinage en Terre sainte, qui aura lieu en mai. Il entend ainsi protester contre la légende d’une photo du musée où Pie XII - élu pape le 2 mars 1939 - est accusé d’être resté silencieux pendant la Shoah et de n’avoir rien fait face à la déportation et l’extermination de six millions de juifs.

La dépêche précise toutefois qu’il se rendra juste au mémorial de Yad Vashem "pour prier et rendre hommage aux victimes de la Shoah".

Ci-dessous le cliché du panneau exposé à Yad Vashem, sur lequel figure une photo de Pie XII, accompagnée de la légende contestée. J’ai traduit un extrait de ce texte.


Photo Frayer/AP

 
" La réaction de Pie XII à l’égard du massacre des juifs pendant la période de l’holocauste est controversée [...] 
Bien qu’il ait été informé au Vatican du massacre des Juifs, le pape n’a pas protesté, ni par oral, ni par écrit [...]
Même lorsque des Juifs ont été déportés de Rome à Auschwitz, le pape n’est pas intervenu [...]
Il a maintenu une position de neutralité, sauf à la fin de la guerre
où il a lancé un appel au nom des gouvernements de Hongrie et de Slovaquie.
Son silence et son absence de directives ont contraint le clergé en Europe à décider, 
de façon indépendante, de l’attitude à adopter face à la persécution des Juifs. "
 

 

En fait, le contentieux remonte à la fin de non-recevoir, courroucée autant qu’autoritaire, que le Vatican avait opposée, en son temps, à la demande légitime des chercheurs membres de la Commission pour l’examen de l’attitude de l’Eglise Catholique durant la Seconde Guerre mondiale, d’une ouverture totale des archives romaines. Voir : "Pour comprendre l’arrière-fond d’un boycott de la Commémoration de la Shoah par le Vatican (I)" ; Id. (II) ; Id. (III) ; Id. (IV).

 

 

© upjf.org

 

Mis en ligne le 11 mars 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org