Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Antisionisme

Jacque Attali: «Israël n’est pas le peuple juif»
12/03/2009

Il est atterrant d’entendre un tel concentré de lieux communs, aussi simplistes et agressifs que controuvés, de la bouche de ce grand bourgeois juif, pour qui il n’est bon bec que de Paris et de la France, et non de Jérusalem et d’Israël. Habitué à parler et à s’écouter parler, Attali use d’un ton protecteur, non dénué de brutalité. Il interrompt son intervieweur avec une houtzpah toute israélienne, insolite chez cet israélophobe impénitent. Impossible de commenter chaque contrevérité, chaque insulte, émises d’un ton d’autant plus sûr de soi, que sa Seigneurie ne se gêne pas pour vous faire comprendre qu’à part lui, rares sont les génies capables de réaliser que "l’Etat moderne d’Israël n’a rien à voir avec l’identité juive". Qu’Attali n’en pince pas pour l’Etat juif, c’est visible, et c’est son droit; mais qu’il s’évertue à en dégoûter les autres, c’est de l’hubris et du mauvais goût. A défaut de le faire avec "quatre grains d’ellébore" [*], je lui conseille de se purger avec la magnifique définition de l’ex-rédacteur en chef du "Monde", Luc Rosenzweig, qui parle d’Israël comme d’«un problème qui tarabuste nos éditorialistes hexagonaux depuis toujours : celui de la complexité d’une religion-peuple où même les juifs athées sont persuadés de la nécessité et de la légitimité d’un Etat juif». Môssieu Attali ferait bien d’en prendre de la graine. (Menahem Macina).

[*] Cf. Jean de La Fontaine, Le lièvre et la tortue. [**] Voir, sur le site Causeur, "Shlomo de Paname", et mon coup de chapeau, sur le présent site.

11/03/09

Texte repris du site du journal Le Matin.ch

Jacques Attali, né en 1943, à Alger, est économiste et écrivain. Ancien conseiller de François Mitterrand puis président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, il dirige actuellement PlaNet Finance qui s’occupe du microcrédit

L’écrivain français vient de publier le «Dictionnaire amoureux du judaïsme». Rencontre.

Laszlo Molnar - le 10 mars 2009

Le Matin

Votre nouveau livre porte le titre de «Dictionnaire amoureux du judaïsme», pensez-vous que le conflit israélo-palestinien empêche actuellement d’être amoureux du peuple juif?

Ça n’a absolument aucun rapport. C’est étrange que vous posiez cette question. C’est un conflit territorial entre deux nations. Ça n’a aucun rapport avec le judaïsme qui existe depuis 3000?ans et qui continuera à exister quoi qu’il arrive à Israël.

Pourtant depuis l’invasion du Liban par Israël, les gens ont tendance à lier le peuple juif et Israël...


Mais les gens c’est qui ? C’est vous ? Le peuple juif a une histoire planétaire et millénaire qui n’a rien à voir avec l’Etat d’Israël.

Mais beaucoup d’Européens...


Vous êtes peut-être entouré de gens qui font la confusion. L’Etat moderne d’Israël n’a rien à voir avec l’identité juive.

Les gens font donc la différence...

Encore une fois, les gens je ne sais pas qui c’est. Mais je pense que oui, ils font la différence.

Vous croyez que les écoles ont enseigné cette différence ?


L’enseignement catholique n’a pas insisté sur la judaïté de Jésus. Je préciserais que certains chrétiens minoritaires et certains musulmans minoritaires n’aiment pas rappeler que leur religion a des racines juives. Ils préféreraient qu’il n’y ait personne avant eux. On peut les comprendre: il n’est pas aisé d’avoir quelqu’un avant soi. Pour ces personnes, la religion commence avec eux et pas avant eux. Dans ces religions, on reconnaît cependant la paternité du judaïsme.

L’intolérance actuelle n’est donc pas liée au conflit israélo-arabe?

L’antisémitisme précède l’existence de l’Etat d’Israël. La Shoah a eu lieu avant la création de l’Etat d’Israël.

Ces dernières années, on a considéré la France comme un pays antisémite...


C’est complètement faux. La France n’a jamais été un pays antisémite. C’était une tentative de certains Israéliens et de certains Américains. Je sais que même des personnes de la communauté juive de France l’ont dit, mais c’est absurde.

Dans quel but?

Quelques responsables israéliens auraient souhaité que les juifs français immigrent vers Israël. D’autres cherchaient à brouiller les relations franco-américaines. Mais c’était complètement absurde.

Destinez-vous votre livre à un large public, ou seulement aux intellectuels?

Il a été publié il y a un mois, et, selon les critiques, il devrait intéresser un large public. C’est ce que je souhaite. Je cherche avec ce livre à reparler des fondements du monothéisme que partagent le judaïsme, le catholicisme et l’islam.

«Dictionnaire amoureux du judaïsme», par Jacques Attali, aux éditions plon/fayard


© Jacques Attali et Le Matin, de Lausanne

 


[Texte aimablement signalé par P. Gordon, Paris.]

 

Mis en ligne le 11 mars 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org