Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Non attribué

Mauvais calcul pour Fayad, Khaled Abu Toameh
09/03/2009

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a demandé à son Premier ministre Salaam Fayad de rester à son poste jusqu’à la fin des pourparlers de réconciliation entre le Hamas et le Fatah et la formation d’un gouvernement d’unité. Cette requête est intervenue peu de temps après l’annonce à Abbas de la démission de Fayad. Ce dernier a expliqué son geste en disant qu’il aimerait paver le chemin du succès des discussions entre le Hamas et le Fatah qui doivent reprendre au Caire cette semaine. (Desinfos .com [*]).

[*] Repris du site de Desinfos (8 mars 2008); voir aussi : Khaled Abou Toameh, "Démission de Fayyad".


09/03/2009


Texte repris du site du Jerusalem Post en français.

 

Le Hamas a fait savoir dimanche qu’il ne formerait pas un gouvernement d’unité nationale avec le Fatah dirigé par le Premier ministre sortant de l’Autorité palestinienne (AP) Salaam Fayad.

Cette annonce répond à une demande qui aurait été faite par l’administration américaine, exhortant Fayad à présider un nouveau gouvernement Fatah-Hamas. Washington reconnaîtrait ainsi un tel gouvernement et fournirait une aide financière aux Palestiniens.

Selon certaines informations, la requête a été formulée par la secrétaire d’Etat américaine. Mais les responsables palestiniens ont refusé de confirmer ou de nier l’éventuelle condition qu’aurait imposée Hillary Clinton lors de sa récente visite à Ramallah.

"Nous rejetons toute tentative des Etats-Unis d’interférer dans nos affaires internes" a pour sa part affirmé Ismaïl Radwan, un responsable du Hamas de la bande de Gaza. "Seuls les Palestiniens décideront de la composition de leur nouveau gouvernement."

Il a ajouté que le groupe terroriste s’opposait dans tous les cas à la nomination de Fayad comme Premier ministre d’un gouvernement d’unité. "Fayad est inacceptable", a-t-il insisté. "Le peuple n’en veut pas, les factions non plus."

Fayad a remis sa démission de son poste de Premier ministre au président Mahmoud Abbas ce week-end, expliquant qu’il voulait ainsi paver la voie de l’établissement d’un gouvernement Hamas-Fatah.

Il a précisé qu’il n’avait pas décidé de démissionner pour se présenter à un autre poste au sein de l’AP.

Fayad a en outre exprimé son soutien total aux tentatives d’Abbas de se réconcilier avec le Hamas, expliquant qu’elles "réuniraient" la Judée-Samarie et la bande de Gaza.

Les négociateurs du Hamas et du Fatah, arrivés au Caire lundi, poursuivront leurs pourparlers pour mettre un terme aux luttes de pouvoir qui les opposent et former un gouvernement conjoint d’ici la fin du mois de mars. Ces discussions ont lieu sous les auspices du gouvernement égyptien.

Le Hamas et le Fatah ont déjà accepté de former cinq comités chargés de discuter de questions politiques, de sécurité, de la formation d’un nouveau gouvernement, de la reconstruction de l’OLP (Organisation de libération de la Palestine) et d’élections parlementaires en Judée-Samarie et dans la bande de Gaza.

 

Khaled Abu Toameh

 

© Jerusalem Post en français

 

Mis en ligne le 9 mars 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org