Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Non attribué

Démission de Fayyad, Khaled Abou Toameh
09/03/2009

08/03/2009
 

Texte repris du site du Jerusalem Post en français 

 

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a demandé à son Premier ministre Salaam Fayyad de rester à son poste jusqu’à la fin des pourparlers de réconciliation entre le Hamas et le Fatah et la formation d’un gouvernement d’unité.

Cette requête est intervenue peu de temps après l’annonce à Abbas de la démission de Fayyad. Il a expliqué son geste en disant qu’il aimerait paver le chemin du succès des discussions entre le Hamas et le Fatah qui doivent reprendre au Caire cette semaine.

Dans une lettre envoyée à Abbas, Fayyad a expliqué que sa démission prendrait effet dès que le gouvernement d’unité serait formé, mais pas plus tard que fin mars 2009.

L’annonce de la démission de Fayyad a surpris Abbas et le gouvernement AP, d’après un responsable de l’AP à Ramallah. S’il a déjà envisagé cette possibilité, il n’en avait pas reparlé ces dernières semaines.

Des Palestiniens craignent que le départ de Fayyad de la scène politique palestinienne n’entraîne le retard du transfert d’aide financière à l’AP et ruine les efforts de protéger l’aide internationale destinée à reconstruire la bande de Gaza après l’opération Plomb durci.

En effet, la communauté internationale accordait toute sa confiance à Fayyad, qui n’est ni affilié au Hamas ni au Fatah. Aussi avait-elle été impressionnée par les réformes, notamment financières, entreprises par le Premier ministre sortant.

"L’aide que nous apportons à l’Autorité palestinienne ne dépend pas de Fayyad. Nous n’avons pas l’intention de la changer", a tenté de rassurer un porte-parole américain du département d’Etat.

Il reste encore au Congrès à approuver la somme donnée à l’AP, notamment les 900 millions de dollars versés pour contrer la crise humanitaire à Gaza et dans des travaux de développements en Judée-Samarie.

D’après Abbas, la démission de Fayyad vient "améliorer et soutenir" les efforts de réconciliation entre le Hamas et le Fatah.

De son côté, le Hamas a accueilli positivement cette nouvelle et a nié qu’elle soit liée aux pourparlers de réconciliation du Caire, les attribuant à "d’autres nombreuses raisons" sans pour autant spécifier, ou à des différends entre le président et le Premier ministre.

Le Front populaire de libération de la Palestine s’en est également réjoui. Il a décrit sa démission comme un signe positif pour la formation d’un gouvernement d’unité de l’AP.


Khaled Abou Toameh


© Jerusalem Post, en français

 

[Texte aimablement signalé par Desinfos.com]

 

Mis en ligne le 9 mars 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org