Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Antisionisme

Belgique: Carine Russo (mère d’un des enfants assassinés par Dutroux), toujours fan de Dieudonné ?
26/03/2009

25 mars 2009

Le Chapeau de hassid, dont Dieudonné s’était affublé par dérision, dans son sketch de "colon fasciste", chez Vogiel, mis aux enchères sur E-Bay (mars 2008). (Cliché ajouté par upjf.org).


"Hop, Dieudo enchaîne : Je m’excuse, ô peuple élu ! (...) Carine et Gino Russo sont également venus le saluer, évoquant avec lui les pressions et les manipulations qui attendent ceux qui (se) posent trop de questions ..."


Dieudonné à Bruxelles : "A tomber de rire."

Il est paradoxal que la conférence de l’ambassadrice d’Israël, Tamar Samash, qui devait avoir lieu mardi dernier dans la ville de Thuin, ait été annulée (1), mais que le spectacle de l’humoriste français Dieudonné ce mardi à Bruxelles, sur "la liberté d’expression", soit autorisé (2).

C’est effectivement paradoxal et cela révèle surtout que les autorités d’un pays boycottent une ambassadrice, mais que Dieudonné, par contre, ne fait l’objet d’aucune interdiction.

L’humoriste a ses fans en Belgique (3). En 2004, alors qu’avec clairvoyance, certains (que le quotidien belge Le Soir s’empressait de qualifier de "poignée d’intégristes agités du bocal") mettaient déjà en garde contre ses dérapages, il était venu se produire à Bruxelles et avait beaucoup fait rire en "dérapant" sur le peuple élu, la France, Bernard-Henri Levy.

Dieudonné avait "présenté ses excuses", au Cirque Royal, et la presse belge francophone s’en était régalée. Le plus élogieux fut sans doute Le Soir qui déclarait avec ravissement que Dieudonné représentait "l’axe du Mal à lui tout seul" et déplorait qu’il ait connu "une mésaventure". Du grand journalisme.

"Trois mois et des poussières après avoir rassemblé contre lui une poignée d’intégristes agités du bocal, Dieudonné est revenu à Bruxelles, le temps d’une représentation exceptionnelle de "Mes excuses". (...)

La salle applaudit à chaque sentence bien sentie. Et ça démarre sur les chapeaux de roue, avec le mea culpa présenté à l’antenne par Marc-Olivier Fogiel pour le dérapage commis dans "ONPP". Hop, Dieudo enchaîne : Je m’excuse, ô peuple élu ! Dans leur cabine, ses deux techniciens portent des casques (bleus) : sait-on jamais ... Jouant les repentis larmoyants, il promet de faire comme tous les Noirs : zouker, jusqu’à 80 ans. Ça, ils ont le droit...

Et puis, il se reprend : Dès qu’on touche un peu à Israël, t’es parti pour le grand huit. (...) BHL, aussi : il félicite au passage Noël Godin, lequel se marre comme une baleine dans son fauteuil. Et puis, le racisme et la France, bien sûr, pays des droits de l’homme... Blanc, évidemment, précise-t-il. Parce que les Canaques et les Noirs, hein, franchement... (...)

Les répliques pleuvent, façon boxeur ou artificier, pourfendeur de cette pensée unique qu’on tente de nous imposer. Ses cibles ? Les Etats-Unis, les religions, l’enseignement, les donneurs de leçon, le droit exclusif à la souffrance, les petits scouts du Betar, les médias qui truquent, etc. (...)

Un débat télévisé, tout d’abord, opposant deux intellectuels, un sioniste et un musulman. Devinez à qui est dévolu la quasi-totalité du temps de parole ? En fin de parcours, on assiste ensuite à une réunion de l’ARA, l’Association des racistes anonymes. Il y joue... Dieudonné, nazi plus ou moins contrit. A tomber de rire.

Carine et Gino Russo sont également venus le saluer, évoquant avec lui les pressions et les manipulations qui attendent ceux qui (se) posent trop de questions ... Militant et engagé, Dieudonné reste ce fou du roi, accro à l’ironie salutaire. Prêt au débat, prêt à gratter toutes ces frontières virtuelles qui divisent l’humanité. Pour le citoyen M’bala M’bala, l’exercice d’équilibrisme n’est pas fini..."

Il est affligeant qu’on ait pu compter Carine Russo (devenue entre-temps sénatrice Ecolo) et Gino Russo, les parents d’une des petites victimes du tueur en série et pédophile, Marc Dutroux, parmi les fans les plus ardents de Dieudonné. Toujours ce refoulé chez certains, qui fait irruption - ce besoin, en cas de malheur ou d’adversité, de croire aux complots, de s’en prendre au "peuple élu", à Israël.

Comme il est troublant de constater que, pour Victor Dutroux, le père de Marc Dutroux - qui par ailleurs était enseignant -, les vrais monstres avec Majuscule sont George W. Bush et Ariel Sharon, et pas son fils :

"En août 2003, Télémoustique, l’équivalent belge de Télérama, réussit à faire dire à Victor Dutroux, le père de l’homme le plus haï de Belgique, que "si Marc est un monstre, Bush est un monstre-majuscule (…) Et Sharon ne vaut pas mieux." (4).


(1) L’ambassadrice d’Israël en Belgique empêchée de parole.
(2) Dieudonné, conférencier très itinérant.
(3) Dieudonné invité en 2008 à l’occasion du 20ème anniversaire du Théâtre Varia (Bruxelles).
(4) Entretien. Victor Dutroux, "Marc n’est pas pédophile", Télémoustique, n° 4046, 13 août 2003.


© Philosémitisme

 

Mis en ligne le 25 mars 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org