Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Terrorisme palestinien

1000ème jour... de captivité du dernier otage français, Guilad Shalit, Tovah Lazaroff
20/03/2009

20 mars 2009


Extrait des Brèves de l’UPJF

 

On en parle peu, ou on n’en parle pas...

 Il est toujours prisonnier

 

 

1000ème jour


Le Président français, Nicolas Sarkozy, a envoyé une lettre à Noam Shalit, jeudi, dans laquelle il expliquait que la libération de Guilad était une priorité pour lui et le gouvernement français. "Mes chers Noam et Aviva, je suis avec vous de tout mon cœur en ce jour si triste. La France entière espère, comme vous, que Guilad sera relâché. Soyez assurés et confiants que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour y parvenir" a écrit Sarkozy.

Bien que Guilad, 22 ans, soit né en Israël, il a la nationalité française par sa grand-mère paternelle, née en France. En janvier de cette année, Noam Shalit s’était rendu en France pour y rencontrer Sarkozy, et avait reçu de lui l’assurance verbale que Guilad était encore en vie.

Jeudi, l’Ambassadeur de France en Israël, Jean-Michel Casa, s’est rendu à Jérusalem pour remettre à Noam la grande enveloppe blanche renfermant la lettre de Nicolas Sarkozy.

Les deux hommes ont longuement discuté dans la tente blanche déployée par la famille de Guilad devant la résidence du Premier ministre, il y a douze jours.

La famille Shalit compte rester dans cette tente jusqu’à samedi, soit le 1000ème jour de la captivité de Guilad.

Sarkozy a fait mention de cette date dans sa lettre, écrivant que "cette lettre marque une date impossible à comprendre, une date que personne ne peut accepter".

Samedi soir, à 19h, un rassemblement se tiendra devant la tente.

Cette expression de soutien du gouvernement français intervient après les nombreuses critiques dont la famille Shalit a fait l’objet pour la campagne publique qu’elle a lancée.


Tovah Lazaroff


© Jerusalem Post

 

Mis en ligne le 20 mars 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org