Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Terrorisme palestinien

Un jeune Israélien de 13 ans tué à coups de hache près de Hébron, Haïssam Tamimi
02/04/2009

Nous recevons à l’instant d’un Blog israélien, cette information épouvantable : "Aujourd’hui, encore, un enfant de 13 ans a été abattu par un terroriste à coups de… hache. Les premiers mots du ministre des affaires étrangères Lieberman étaient de constater l’impossibilité de faire la paix avec un peuple qui tue nos enfants… prémonitoire ?". Constatant l’échec de leurs incessantes tentatives d’attentats, ces assassins ont tourné leur rage contre des enfants. On remarquera le machiavélisme de la dépêche, qui délaie l’horreur du crime en précisant que le lieu du drame, Bat Ayin, est une "colonie juive", en parlant de "Cisjordanie occupée" et en rappelant, dans ce contexte, 1) que trois habitants [de Bat Ain] avaient été condamnés en 2002 par un tribunal israélien à des peines de 12 à 15 ans de prison pour avoir tenté de faire exploser une bombe près d’une école de filles palestinienne de Jérusalem-Est", 2) qu’"Avigdor Lieberman, a déclaré mercredi qu’il ne reconnaissait pas le processus de paix lancé en novembre 2007, à Annapolis, en vue de la création d’un Etat palestinien". Vous l’avez compris: les pauvres terroristes palestiniens sont désespérés par tous ces "crimes" israéliens, alors, il faut comprendre que, même quand ils massacrent des enfants, c’est la faute à Israël! (Menahem Macina).

[*] Road90.  

Source : Le Point avec Reuters

02/04/09

BAT AYIN, Cisjordanie (Reuters) - Un adolescent israélien de 13 ans a été tué et un enfant âgé de sept ans grièvement blessé dans la colonie juive de Bat Ayin, près de Hébron, par un Palestinien armé d’une hache et d’un couteau et qui a réussi à s’enfuir.

L’agression a été revendiquée conjointement par les Brigades des martyrs d’Al Aksa, un groupe armé issu de la base du Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas, et le Jihad islamique, en représailles des "crimes d’occupation" israéliens.

Cette attaque intervient au surlendemain de l’investiture du gouvernement de Benjamin Netanyahu, dont le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a déclaré mercredi qu’il ne reconnaissait pas le processus de paix lancé en novembre 2007, à Annapolis, en vue de la création d’un Etat palestinien.

"C’est un message au nouveau gouvernement. Je pense que les Palestiniens doivent comprendre que la réponse que nous leur réservons sera bien plus violente", a réagi le député David Rotem, membre d’Israel Beitenu, le parti d’extrême droite que dirige Lieberman.

Mark Regev, porte-parole de Netanyahu, a dénoncé un "acte insensé de brutalité contre des innocents". "Le nouveau gouvernement israélien aura une tolérance zéro envers ce type d’attaques et refuse de les considérer comme routinières", a-t-il dit.

"Le gouvernement palestinien doit, lui aussi, avoir une tolérance zéro envers la terreur, en paroles comme en actes, afin de démontrer son attachement à la paix et à la réconciliation", a ajouté Regev.

La police a déclaré rechercher activement l’agresseur de Bat Ayin, qui, après avoir frappé les deux enfants, a été désarmé par un adulte qu’il a vainement tenté de poignarder avant de s’enfuir.

Un millier de Palestiniens vivent à Bat Ayin, une colonie dont trois habitants avaient été condamnés en 2002 par un tribunal israélien à des peines de 12 à 15 ans de prison pour avoir tenté de faire exploser une bombe près d’une école de filles palestinienne de Jérusalem-Est.

Le député centriste Gideon Ezra, membre de Kadima, a mis en garde le nouveau gouvernement contre la tentation de procéder à des représailles disproportionnées, "qui ne feraient que rapprocher les modérés des extrémistes" palestiniens.

Rotem, qui s’est rendu sur les lieux de l’attaque, a évoqué la possibilité de resserrer encore les restrictions aux allées et venues des Palestiniens en Cisjordanie occupée.

Version française Marc Delteil

© Le Point avec Reuters

 


Mis en ligne le 2 avril 2009, par
M. Macina, sur le site upjf.org