Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (politique intérieure)

CV officiel de Benyamin Netanyahou, ancien du MIT, de Harvard et du Boston Consulting Group
05/04/2009

04/04/09

Source: site IsraelValley

 

Né à Tel-Aviv en 1949, Benyamin Netanyahu grandit à Jérusalem et passe son adolescence aux Etats-Unis où son père, historien reconnu, enseigne l’histoire juive.

De retour en Israël, en 1967, pour remplir ses obligations militaires, il est engagé volontaire dans les commandos d’élite de Tsahal et participe à plusieurs opérations audacieuses, dont la libération d’otages kidnappés à l’aéroport Ben-Gourion sur un appareil de la Sabena, durant laquelle il est blessé.

Libéré de Tsahal après 6 années de service au rang de capitaine, il part étudier au M.I.T. de Boston et obtient une double licence d’architecture et de Management. Il étudie parallèlement les Sciences politiques au M.I.T. et à Harvard. En 1976, il est recruté par le Boston Consulting Group, société de conseil international, puis rejoint Jérusalem pour diriger les Industries Rim.

Très affecté par le décès de son frère aîné, Yoni – tombé à Entebbe alors qu’il dirigeait l’unité de commando de Tsahal opérant pour le sauvetage des passagers d’Air France retenus en otage en Ouganda –, Benjamin Netanyahu donne et organise des conférences internationales sur le combat contre le terrorisme international, en 1979, à Jérusalem, et en 1984, à Washington. Ces forums ont attiré des figures politiques et des décisionnaires de haut rang au sein de la communauté internationale.

En 1982, Netanyahu rejoint la mission diplomatique [israélienne] aux Etats-Unis, qu’il dirige pendant 2 ans, durant le mandat de l’Ambassadeur Moshe Arens. Il est membre de la première délégation des pourparlers sur la coopération stratégique entre Israël et les Etats-Unis. En 1984, Netanyahu est nommé Ambassadeur d’Israël auprès des Nations Unies, [poste qu’il occupera] durant 4 ans. Excellent orateur, débatteur éloquent et diplomate conscient du rôle des médias, il joue un rôle-clé dans l’amélioration de l’image d’Israël et de la compréhension des besoins sécuritaires parmi les « agitateurs-moteurs » de la vie publique américaine.

Peu de temps après son retour en Israël, en 1988, Benjamin Netanyahu entre dans l’arène politique et est élu député du Likoud, puis vice-ministre des Affaires étrangères. Il [occupe ce poste] pendant 4 années marquées par l’Intifada, la Guerre du Golfe, et la Conférence de paix de Madrid, qui a permis l’ouverture des négociations directes entre Israël et ses voisins.

En 1993, Netanyahu est élu à la tête du parti Likoud, qui le mandate au poste de Premier ministre. Il prend la tête de l’opposition politique avant l’assassinat du Premier ministre, Itshak Rabin, période caractérisée par des débats publics versatiles sur des sujets fondamentaux, illustrés par la controverse sur les ramifications entre les accords d’Oslo et l’accroissement du terrorisme palestinien.

En 1996, la première élection directe du Premier ministre israélien lui permet de battre Shimon Pérès, candidat au titre pour le Parti Travailliste : il devient le 9ème Premier ministre de l’Etat d’Israël, [et le reste] jusqu’en 1999. A l’issue de son mandat, il conseille plusieurs entreprises de haute technologie et est sollicité en qualité de conférencier itinérant. En 2002, il revient à la politique, d’abord comme ministre des Finances (jusqu’en août 2005). Il dirige l’opposition au Parlement israélien – Knesset – tout au long du 17ème gouvernement.

En février 2009, sur la base des résultats de l’élection à la 18ème Knesset, Benjamin Netanyahu est chargé de former le 32ème gouvernement.

Auteur de nombreux ouvrages en hébreu ou en anglais (certains traduits en français, russe, arabe, ou japonais); on trouve : « Lettres de Yoni », en collaboration avec son frère ‘Ido (1978) ; « Le terrorisme : défi et réponse » (1980) ; « Le terrorisme, comment l’Occident pourra le vaincre » (1986) ; « Une place sous le soleil » (1995) ; « La guerre contre le terrorisme » (1996).

Benjamin Netanyahu a une fille (No’a) de son premier mariage, et deux fils (Yaïr et Avner) de son mariage avec Sara, qui exerce la profession de psychologue.

 

© IsraelValley

 

Mis en ligne le 5 avril 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org