Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Conflits, terrorisme, oppression, etc.
Terrorisme

Ces terroristes, dont 2 Allemands convertis à l’islam, voulaient égaler le 11-Septembre, M. Linden
25/04/2009

25/04/09

Source : La Libre Belgique, 23 avril 2009

Le plus important procès antiterroriste depuis vingt ans s’ouvre à Düsseldorf. Les terroristes islamistes présumés voulaient frapper une base américaine et l’aéroport de Francfort. Deux sont des Allemands convertis.

"Ils voulaient atteindre les dimensions du 11-Septembre". C’est en ces termes que le procureur fédéral a reproché aux quatre accusés du procès antiterroriste, qui s’est ouvert mercredi à Düsseldorf, d’avoir voulu faire un maximum de victimes. Si les attentats avaient abouti, ils auraient pu causer la mort de davantage de personnes qu’à Madrid en 2004 (191 victimes) et qu’à Londres en 2005 (56 morts). Les voitures piégées auraient dû exploser devant la base américaine de Ramstein, sur l’aéroport de Francfort et devant des discothèques fréquentées par des soldats américains.

Le plus grand procès antiterroriste depuis ceux du groupe allemand de la Fraction Armée Rouge (RAF), dans les années 70 et 80, s’est ouvert devant le tribunal supérieur de Düsseldorf dans un immeuble de haute sécurité, flambant neuf. C’est la première fois que des Allemands convertis à l’islam comparaissent en justice pour des actes terroristes : il s’agit de Fritz Gelowicz, 29 ans, meneur de la cellule, et de Daniel Schneider, 23 ans, auxquels s’ajoutent un Allemand d’origine turque, Attila Selek, 24 ans, et le Turc Adem Yilmaz, 30 ans.

Selon le parquet, ils faisaient partie de l’Union du Jihad islamique (UJI), organisation ouzbèke de la mouvance d’al-Qaeda. La presse allemande parle du groupe "Sauerland", parce que trois d’entre eux ont été arrêtés en septembre 2007 dans une maison de vacances du massif du Sauerland, à l’est de Dortmund.

A ce jour, les terroristes islamiques n’ont pas réussi à commettre un grand attentat en Allemagne. Le ministre de l’Intérieur, Wolfgang Schäuble, a toujours déclaré que son pays est aussi vulnérable que les autres pays occidentaux. La plupart des experts rejettent l’idée que les terroristes voudraient ménager l’Allemagne pour ne pas avoir participé à la guerre en Irak.

Déjà en juillet 2006, deux jeunes Libanais avaient tenté - en vain - de faire exploser des bombonnes de gaz à bord de deux trains régionaux en Rhénanie. Les vidéo-caméras de la gare centrale de Cologne avaient permis de les détecter. Celui qui a été arrêté en Allemagne a été condamné à perpétuité, en décembre dernier.

A Düsseldorf, les quatre hommes doivent répondre d’appartenance à une organisation terroriste, de préparation d’assassinat et de préparation d’attentat à l’explosif. Ils risquent jusqu’à quinze ans de réclusion. Schneider, qui a tiré sur un policier lors de sa fuite avortée, est poursuivi pour tentative de meurtre et de ce fait, encourt la prison à vie. Leur filature par la police criminelle fédérale avait commencé grâce à un "tuyau" de la National Security Agency, service secret américain. Gelowicz et son ami Selek avaient été vus rôdant autour de casernes américaines à Hanau. L’opération Alberich, impliquant jusqu’à 600 policiers, a été l’une des actions les plus ambitieuses de la lutte allemande contre le terrorisme. Dans la maison de vacances, les policiers ont pu saisir douze tonneaux d’eau oxygénée permettant de fabriquer 400 kilos de TNT.

Marcel Linden *

© La Libre Belgique

* Correspondant de La Libre Belgique en Allemagne

[Article aimablement signalé par R. Lewin.]
 

Mis en ligne le 25 avril 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org